Il est où, le problème?

Manifestation anti-mariage gay le 13 janvier 2013 à Paris (Thomas Coex, afp.com)

La mauvaise foi de centaines de milliers de bons Français aux traditions puristes contre la révolte légitime de dizaines de milliers de jeunes et moins jeunes LGBT et alliés hétéros de tous genres et la conviction d’un gouvernement socialiste prêt à ouvrir les horizons du mariage pour tous : voilà le scénario d’un joyeux film mettant en vedette des super héros en bobettes (des slips, chez vous!) glissant sur le dos d’arcs-en-ciel contre de bonnes mères de famille enragées. J’ai déjà hâte de m’installer devant ma télé avec un bol de maïs soufflé pour connaître la fin!

Parce qu’avouons-le, la situation, bien que très alarmante, frise le ridicule. Croient-ils qu’en se battant contre le droit des couples de même sexe de s’unir légalement et d’adopter des enfants, ils pourront les empêcher de s’aimer pour la vie? Ont-ils la certitude qu’en bloquant cette réforme, l’homosexualité s’éteindra enfin en France, que le Marais tombera en ruine et que tous se marieront – dans la plus pure tradition, jarretière, crinoline et gâteau en fondant inclus – et que ces jours sombres de débauche seront derrière eux ? Pour l’instant, il semblerait que oui. Mais heureusement pour nous tous, le Parti ne reviendra pas sur sa décision et la riposte se prépare déjà.

On dit que les pays européens sont, grâce à leur histoire et à leur culture, plus avancés que les pays d’Amérique. Malgré l’âge de notre peuple (la ville de Québec a fêté ses 400 ans il y a quelques années, c’est encore bien jeune!), il semble cependant que plusieurs batailles sociales aient été plus faciles à gagner ici. Je nous compte chanceux puisque les revendications des communautés LGBT ont été entendues au cours des 50 dernières années et nous ont permis d’obtenir la légalisation du mariage de couples de même sexe en 2005 à travers le pays. Considérant le portrait des droits des LGBT à travers la planète, j’imagine que cela n’est pas si mal!

Je vous souhaite tous, pour 2013, un mariage exaltant et des démarches d’adoption positives ! Parce qu’au fond, il est où, le problème?

(Photo : Manifestation anti-mariage gay le 13 janvier 2013 à Paris (Thomas Coex, afp.com))

7 commentaires

Bravo !

Écrit par vdqc le 16 janvier 2013 à 11:07

Au niveau provincial, le mariage entre conjoinst du même sexe a même été légalisé au Québec depuis 2004. Et le pays n’a pas encore été engouffré dans la géhenne…
Pour référence qui montre l,aspect québécois de cette lutte pour l’obtention du droit au mariage : http://www.radio-canada.ca/nouvelles/Index/nouvelles/200403/19/007-mariage-gai-qc.shtml

Écrit par cgf le 16 janvier 2013 à 11:17

Il ne s’agit pas d’amour mais de reconnaissance…

Écrit par Lilith le 16 janvier 2013 à 11:24

Vive le Québec !!!!!!

Écrit par Francis dit bouchard le 16 janvier 2013 à 12:41

C’est parce que le Canada est plus jeune qu’il peut se construire intelligemment et socialement mieux que nos pays européens ou il faut tout remettre en question, et tout expliquer… Mais c’est clair, il est ou le problème? le 27 janvier je viens a la manif de Paris avec une pote en bus même si on est loin !!! :D

Écrit par Jazz le 16 janvier 2013 à 14:08

C’est comme choisir un restaurant … si tu n’aime pas le sushi …n’en mange pas, c’est pourtant simple.
Faut pas en faire un plat.

Écrit par Maloup le 20 janvier 2013 à 12:18

Voici une réflexion personnelle qui touche au sujet des antis:
“Pendant pas mal de temps, et même si c’est toujours le cas, les “anti-mariage pour tous” disent que nous [les personnes LGBT] ne sommes pas normal.
Comment peuvent-ils lever le drapeau français alors qu’il ne respecte même pas un des symbole de la république, soit la devise française “Liberté, Egalité, Fraternité”?

Je m’explique.
Pour commencer, la liberté. Dans la Déclaration des Droits de l’Homme, écrite en 1789, énonce :”La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui”. Il ne me semble pas que nous leur faisons du mal. On pourrait même dire que c’est eux qui nous en font. Avec leur propos démesurés, ils peuvent faire naître (ou augmenter, pour les personne qui n’arrivent pas encore à accepter leur orientation sexuelle) la culpabilité dans l’esprit des personnes LGBT. De plus, la Déclaration des droits de l’Homme et du Citoyen, de 1793, énonce :”Ne fais pas à un autre ce que tu ne veux pas qu’il te soit fait”. Il ne me semble pas qu’ils aimeraient qu’on manifeste dans la rue car il existe des hétéros; ce qui serais très bête, car nous avons avec nous (et heureusement) les Hétéros Solidaires!!
Pour continuer, l’égalité. Le mot « égalité » signifie que la loi est la même pour tous, soit que nous avons aussi droit au mariage ainsi qu’à l’adoption comme tout autre citoyen français.
Enfin pour la dernière partie de la devise française, la fraternité. Pendant la Révolution française, « la fraternité avait pleine vocation à embrasser tous ceux qui, français mais aussi étrangers, luttaient pour l’avènement ou le maintien de la liberté et de l’égalité ». La fraternité est une forme d’entraide entre citoyens visant un monde meilleur. Ce monde ne doit pas connaitre les discriminations, les exclusions ou toutes autres formes de rejet. Il est vrai que nous avons tous notre culture, notre patrimoine; mais si un respect mutuel est respecté alors la France n’aurez pas ces débats qui ne mènent nul part (sauf à légaliser, ici, l’homophobie).

Bref, après cette démonstration fondée sur les principes de la république française, je ne peux comprendre ce comportement irresponsable des représentants des associations “Anti-mariage pour tous” ainsi que des politiques (qui sont censés représenter les principes de la nation!).”

Écrit par Shoji le 6 février 2013 à 19:25

Réagissez