La présidente d’Argentine Cristina Kirchner soutient le mariage pour tous en France

KirchnerLa présidente d’Argentine Cristina Kirchner soutient dans une lettre à l’attention du gouvernement français le projet de loi sur le mariage pour tous. Cette lettre a été lue dimanche par le ministre de l’intérieur Manuel Valls, sur la scène du théâtre du Rond-Point lors de la soirée en faveur du mariage organisée par Pierre Bergé et Jean-Michel Ribes. Cristina Kirchner applique depuis sa première investiture en 2007 une politique en faveur des droits LGBT, faisant de l’Argentine le premier pays d’Amérique Latine à autoriser le mariage pour tous en juillet 2010 et le choix de l’identité de genre en mai 2012.

lettre-originale

Message de la présidente d’Argentine (Cristina F. de Kirchner)


Buenos Aires, le 25 janvier 2013

Objet : Mariage pour tous

Paris, République Française

À travers ces mots je souhaite vous accompagner en cette occasion, pour appuyer le ” mariage pour tous ” en France.

Je suis convaincue qu’en adoptant les lois sur le mariage pour tous et sur l’identité de genre, l’Argentine est devenue une société moins discriminante et plus juste. Étendre les droits c’est intégrer, c’est élargir la citoyenneté, c’est réparer les inégalités.

La conquête de ces droits n’aurait pas été possible sans le combat, mené durant de nombreuses années par des individus et des organisations engagés dans cette cause. Comme vous, ils ont eu à surmonter de fortes résistances et de grandes tensions.

Je désire fermement que la France, berceau de la Liberté et de l’Égalité, rejoigne bientôt les pays ayant déjà adopté ces droits afin de devenir une société plus ouverte et moins discriminante, plus égalitaire et plus libre.

Il n’est pas question ici de retirer des droits à quiconque, mais au contraire, il s’agit de permettre aux minorités d’obtenir les mêmes droits que ceux détenus par la majorité.

Le jour suivant l’adoption du mariage pour tous, personne ne se réveillera avec moins de droits, au contraire, certains auront obtenu ceux que d’autres avaient déjà.

Cristina Kirchner

3 commentaires

Seul problème, cette loi à été établie sans vote, c’est à dire contre le principe de démocratie. C’est une première en France depuis longtemps. Gros paradoxe lorsque l’on voit pour quelle(s) cause(s) cette décision est prise!
ce n’est pas ce que j’appelle de la liberté, ni de l’égalité.

Écrit par Lulucycienne le 30 janvier 2013 à 12:20

Tiens, François Hollande n’a pas été élu au suffrage universel direct? La loi ne va pas être votée à l’assemblée nationale et au Sénat par des élus désignés par le peuple? Voilà qui est neuf! Encore un troll de l’UMPFN. Retournez sur les pages d’actualité Yahoo ou MSN, vous serez plus dans votre élément ;)

Écrit par moonworld le 30 janvier 2013 à 18:01

@Lulucycienne Vous vous êtes planté de blog semble-t-il… ici on parle de la France en 2013, pas de l’Egypte en -2000 avant JC… Sinon rien ne vous empêche d’aller en Corée du nord pour y goûter une qualité de vie et une démocratie qui risque d’être au-dessus de toutes vos espérances.

Écrit par Sylvain le 6 avril 2013 à 11:50

Réagissez