Rap, mariage et homosexualité

Rares sont les rappeurs hétéros qui soutiennent ouvertement le mariage des couples homosexuels, aux USA et ailleurs.
Macklemore est un rappeur de Seattle. Il est hétéro et son album contient un titre qui s’intitule Same Love.Macklemore2-e1314214116731

Cette chanson est devenue l’hymne de la lutte pour le mariage des couples homosexuels dans l’Etat de Washington. Il a chanté Same Love dans l’émission d’Ellen DeGeneres, une des émissions les plus populaires aux USA. Ellen est également lesbienne.

Pour la petite histoire, un des acteurs du clip fréquente la même salle de sport que moi. Il s’appelle William Pontius et il est vraiment mignon.

4f776b4c4e9be

4f77619108478

Je dédicace le clip, pas la photo au-dessus, à ceux qui militent pour le mariage pour tous en France.

Hugs from Seattle,
Zach

Vous pouvez me suivre sur twitter @zachzacharie.

They made History

Un baiser après l'annonce de la victoire

Un baiser après l’annonce de la victoire

Mardi 6 novembre, 20h, le President Obama est réélu pour un deuxième mandat. La foule du bar gay Purr est joyeuse mais elle attend, anxieuse, les résultats du Referendum 74 qui validerait le mariage pour tous dans l’Etat de Washington. L’incertitude règne. Une heure plus tard, la nouvelle tombe. Les habitants de l’Etat de Washington ont décidé d’étendre le mariage aux couples homosexuels. C’est une victoire. Les gens sortent dans les rues et scandent “VICTORY, HISTORY”.

Les chaines de télévision locales déjà présentes dans les rues de Capitol Hill commencent à filmer la foule. Une bloc party est improvisée devant le bar Le Lobby sur Pike Avenue.

Des couples s’embrassent, les amis font la fête. Certains tiennent des Rainbow Flags et des drapeaux des Etats-Unis. La joie est presque  palpable. Des couples prévoient de se marier dés décembre quand la loi pourra être appliquée.

Un couple de fiancés

Un couple de fiancés

Vers 23h, le sénateur Ed Murray arrive avec son compagnon. Il est gay et il a lutté pour que la loi et le referendum soient adoptés. Il a été l’instigateur du mouvement Washington United for Marriage. La foule l’acclame. Son compagnon et lui montent sur une voiture. Ils remercient la communauté gay pour son courage et son soutien. Avant de repartir, le sénateur s’exclame: “History, we made History!”. Les gens l’embrassent, prennent des photos.
Quelques minutes plus tard, la fête reprend dans les rues de Capitol Hill. La communauté gay de Seattle célèbre un long combat pour l’égalité. L’Histoire est en marche.

Le sénateur Ed Murray saluant un militant.

Le sénateur Ed Murray saluant un militant.

We made history

We made History!

Zach sur twitter :@zachzacharie

Hugs from Seattle

Zach

Fin de campagne

Mardi 6 novembre, les Américains choisiront leur président. Pour les habitants de l’État de Washington, le combat pour le mariage pour tous se joue également ce mardi.
Les membres de Washington United for Marriage ont multiplié les actions cette dernière semaine afin de convaincre les indécis.
La semaine dernière, je me suis rendu dans les locaux de l’organisation et j’ai fait la connaissance de Karlene. Elle coordonne les actions sur le terrain. Elle et plusieurs volontaires ont passé leurs soirées à contacter les électeurs afin de leur rappeler que chaque voix compte.

Karlene de l'organisation Washington United for Marriage

Karlene de l’organisation Washington United for Marriage

Karlene m’a rappelé que l’organisation Washington United for Marriage a été créée bien avant le Referendum 74 (détails sur le Referendum dans cette article). Les actions ont commencé quand il a fallu faire du lobbying afin de faire  voter la loi par les représentants de l’État de Washington. Puis quand le Referendum 74 a été mis en place Washington United for Marriage a poursuivi la campagne pour soutenir le referendum. Le soutien des grandes multinationales comme Microsoft ou Amazon a permis à l’organisation d’embaucher des jeunes comme Karlene mais également de diffuser des annonces sur les grandes chaines nationales ou sur des sites internet comme HULU,qui rediffusent les émissions sur internet. (Une video de la campagne sur youtube)

A Capitol Hill, le quartier gay de la ville, les rues étaient très calmes lundi soir. On attend patiemment les résultats des élections et du referendum. Ils  seront sans doute disponibles tard dans la soirée de mardi. Si le referendum 74 passe, le quartier sera en fête pendant plusieurs jours et les volontaires comme Karlene garderont le sourire pendant encore longtemps.

Suivez-moi sur Twitter @zachzacharie. Je twitterai des bars de Capitol Hill où la nuit risque d’être très chaude.

Hugs from Seattle

Zach

Nuits chaudes à L.A

La chaine gay-friendly américaine LOGO lance une nouvelle série DTLA.

DTLA

DTLA est le nom de la nouvelle série de la chaine LOGO. Cette chaine avait déjà réchauffé mes nuits avec Noah’s Arc, série écrite par Patrik-Ian Polk, qui mettait en scène un groupe d’amis afro-américains à Los Angeles. Pour ceux qui ne connaissent pas cette série, voici quelques images des acteurs principaux:

Wade (Jensen Atwood), Noah (Darryl Stephens) et Ricky (Christian Vincent)

Wade (Jensen Atwood), Noah (Darryl Stephens) et Ricky (Christian Vincent)

LOGO récidive et propose DTLA. La série se déroule DownTown Los Angeles (DTLA). Lenny, Bryan, SJ et les autres sont les protagonistes de cette nouvelle série qui raconte le quotidien de plusieurs couples gays. Une femme passe par là. C’est la classique Fag Hag (ou Fille à pédés en français) qui traine aussi son lot de soucis.Darryl Stephens, l’acteur principal de Noah’s Arc joue dans DTLA. Il est aussi l’un des producteurs exécutifs. Côté guest stars, Melanie Griffith jouera la mère lesbienne d’un des personnages.Trève de bavardages, une image vaut mieux que mille mots.

DTLADTLA, les acteurs principaux

Darryl Stephens, acteur et producteur de la sérieDarryl Stephens, acteur et producteur de la série

Matthew Stephen HerrickMatthew Stephen Herrick

Une des scènes du premier épisodeLe baiser

Après la diffusion du premier épisode, Darryl Stephens a déclaré sur Twitter que LOGO avait coupé quelques scènes chaudes. La version soft a déjà affolé la twitosphère. Certains spectateurs gardent un souvenir ému d’Ernest Pierce se pavanant en Calvin Klein noir dans une scène assez longue du premier épisode. En outre, plusieurs personnages apparaissent nus. Selon Darryl, les épisodes non-censurés seront disponibles sur l’iTunes américain.

Ernest

Ernest Pierce, côté pile

Ernest

Ernest Pierce, côté face

La série DTLA est diffusée tous les mercredis soirs.Inutile de préciser où je serai au moment de sa diffusion. En attendant le prochain épisode, voici quelques photos de Matthew. Il ressemble étrangement à mon voisin de dessous.

46213_1518458955919_1067856680_1496838_4343502_ntumblr_m8zs38BR4D1rwnabvo1_1280tumblr_maeh6y82KZ1qlaqs6o1_1280

DTLA sur Facebook

Site de la chaine LOGO

N’oubliez pas de me suivre sur Twitter @zachzacharie.

Hugs from Seattle,

Zach

Paris is burning

pib

En 1990, Paris is Burning de Jennie Livingston sort sur les écrans américains. Le documentaire retrace la vie de plusieurs personnalités du monde des “Balls”, lieux où des Drag Queens concourent pour des prix de beauté, de 1987 à 1989 à New-York.
Comment survivre dans cette Amérique des années 80 obnubilée par la richesse, la gloire et le culte de la beauté quand on est un homme noir ou latino, gay, pauvre, et souvent sans domicile fixe ? Cette question est clairement posée au début du film. Les Drag Queens sont souvent associées à la fête et au divertissement. Mais au-delà de la légèreté, le documentaire dépeint les stratégies de survie de ces hommes en marge de la société américaine. Les Drag Queens du documentaire se regroupent en House, traduction du mot Maison utilisé par les marques de Haute-Couture. La House sert souvent de refuge pour des jeunes gays chassés de chez eux et forcés de vivre dans les rues inhospitalières de New-York. En 2012, une grande partie des adolescents SDF des grandes villes américaines sont homosexuels. Chassés de chez eux, ils doivent survivre dans la rue. Les questions posées par ce documentaire restent malheureusement toujours d’actualité.
Documentaire aigre-doux, Paris is Burning se conclut par l’ascension de Willi Ninja, chorégraphe issu du monde des Balls qui devient célèbre grâce au Voguing, une danse immortalisée par Madonna dans son clip Vogue et par l’annonce de la mort de Venus Xtravanganza.

Venus-xtravaganza
Venus Xtravaganza

Venus était un jeune homosexuel qui se prostituait afin de payer son opération de réattibution sexuelle. Recueilli par Angie Xtravaganza, la Drag Mother de la House of Xtravangaza, Venus raconte dans le documentaire son désir de partir loin de New-York et de commencer une nouvelle vie en tant que femme. On le retrouva étranglé dans un hôtel en 1988, le documentaire était toujours en cours de tournage.
Trois ans après la sortie du documentaire le New-York Times publiait un article intitulé Paris has burned (Paris a brûlé). L’auteur de l’article annonçait la mort d‘Angie Xtravaganza, la Drag Mother de Vénus, atteinte du SIDA. Plusieurs participants du documentaire étaient déjà morts du SIDA ou étaient condamnés. En outre, le mouvement Drag-Queen commençait à devenir très populaire avec l’arrivée de personnalités comme RuPaul. Les Balls n’étaient plus les lieux exclusifs de la culture Drag, ils devenaient obsolètes. Les Drag Queens étaient devenues mainstream, les Balls étaient voués à disparaitre.

Dorian Corey
Dorian Corey

L’hécatombe se poursuivit parmi les participants du documentaire. Dorian Corey, atteint du SIDA, mourut également en 1993. Et dans un rebondissement digne d’un film hollywoodien, on découvrit un cadavre vieux de 20 ans dissimulé dans son appartement (l’article en anglais). Pepper Labeija, Willi Ninja et Octavia St. Laurent étaient également atteints du SIDA. Ils moururent respectivement en 2003, 2006 et 2009. Paris avait brulé.

Pourtant, contrairement à ce qu’avait annoncé le New York Times, les Balls ne disparurent pas complètement. Le mouvement fut repris dans d’autres villes des USA et des Houses furent créés au quatre coins du pays. Paris renaissait.
Demain, lundi 22 octobre, RuPaul lancera la 5eme saison de son populaire Drag Race. Une émission de télé-réalité où s’affrontent douze Drag-queens qui veulent obtenir le titre de “Next Drag Superstar”. Certaines de ces Drag-Queens viennent directement du monde des Balls, appartiennent à des Houses et ont des Drag Mothers. Plus de 20 ans après Paris is Burning, les expressions et les pratiques issus des Balls sont toujours présentes dans la culture gay américaine. Récemment, les Scissor Sisters ont remis au goût du jour le “Kiki“. Les candidats de Drag Race travaillent leur “realness” (mimer parfaitement), s’essayent souvent au “reading” (dire des méchancetés sur ses adversaires) ou encore s’envoient des “shades” (un regard de mépris). Ces expressions ont été popularisées par Paris is Burning.

RuPaul Drag Race
RuPaul Drag Race

La plupart des participants de Paris is Burning n’ont pas connu la fortune inhérente aux maisons de Haute-Couture qu’ils mimaient dans les Balls. Pourtant, ils ont laissé une trace. Lors de l’enterrement d’Angie Xtravaganza, un homme cria:”Ne l’oubliez pas! Nous sommes des légendes.” Il avait raison. Le feu de Paris brûle encore et la culture gay risque d’inspirer encore longtemps.

Paris is burning chez Amazon.

41jpjxFIbRL

Do you wanna hook-up with me?

La première fois que je me suis rendu dans un bar gay à Seattle (je crois que c’était le Purr), j’ai été surpris par le nombre important de mecs obnubilés par leur téléphone. A Seattle, certains gays préfèrent discuter via Grindr avant de se parler en vrai. Parfois les deux protagonistes sont à quelques mètres l’un de l’autre. Il faut donc maitriser le langage codé des sites de rencontres et des applications comme Grindr, Scruff, Growlr, GuySpy, j’en passe et des meilleurs. Comprendre le langage de ces sites permet également d’éviter des quiproquos.

Je ne vais pas faire l’offense d’expliquer les termes “top”, “bottom” ou “versatile” qui sont universellement connus.
Voici un petit glossaire de survie:

▪    Date (on prononce déiiite): une rencontre amicale autour d’un verre, d’un café ou d’un diner. Souvent, les mecs qui veulent un “date” cherchent un “husband” ou un “man 4-real“. Bref, une histoire sérieuse. Un “date” peut également déboucher sur un plan-cul si les deux mecs sont chauds.
▪    Hook-up: C’est le plan-cul classique. Je ne te connais pas, j’aime bien ta photo. Peux-tu recevoir (host) ? ou je me déplace (travel) ?
▪    FWB ou “Friends with Benefits”: Des amis qui couchent ensemble de temps en temps. Le FWB est un peu comme un Fuck Buddy ou FB avec qui on ne fait que coucher sans vraiment chercher à tisser des liens d’amitié.
▪    ”Are you clean?“, certains gays utilisent ce terme pour demander si l’interlocuteur est séropositif ou séronégatif. Le terme “clean” est utilisé pour la séronégativité. Cette expression est contestée car jugée dégradante par la communauté. La séropositivité étant associée à ce qui est sale ou répugnant. Parfois, des mecs ajoutent un signe (+) à leur pseudo, ce qui signifie qu’ils sont séropositifs.
▪    Il ne faut pas confondre l’expression “clean” et l’expression “clean cut” qui se rapporte à la circoncision. “Clean cut” (ou “cut”) signifie que le mec est circoncis. “Uncut” signifie que le prépuce est toujours là. Beaucoup d’hommes américains sont circoncis et ils considèrent le prépuce comme quelque chose d’exotique. Attention aux  mecs inexpérimentés qui pensent que le prépuce doit être manipulé avec brusquerie.
▪    PnP: La première fois qu’un mec m’a demandé si je voulais PnP. J’ai été interloqué. Il m’a dit que PnP signifiait Party and Play. Qui n’aime pas faire la fête et jouer ? Quand je suis arrivé au rendez-vous, j’ai été accueilli par un mec super enthousiaste qui m’a tout de suite proposé de la cocaïne en guise d’apéro. Ainsi, dans le terme PnP, Party signifie prendre de la drogue (meth, crystal meth, cocaïne, etc.) le poppers n’étant pas toujours considéré comme une drogue de “Party”. Et Play fait référence à la très longue relation sexuelle qui suit la consommation de drogue. Parfois, Play fait référence à des pratiques BDSM. Les capotes ne sont pas forcément conviées à une PnP.
▪    Les termes suivants désignent des relations non protégées: Raw, BB, Bareback, Breed ou breeding.
▪    Vanilla désigne un rapport sexuel classique, à la papa.

Ce lexique sera complété au fur et à mesure.

article-0-02EBAB12000005DC-847_468x338

George vient de m’envoyer le message suivant sur Grindr: Do you wanna hook-up with me? (en français: Voulez-vous coucher avec moi?)

Bien sûr George, j’arrive tout de suite. On peut être FWB, tu sais.

Bon week-end à tous!

Approve R74
Approve R74 Dessins dans un café de Capitol Hill

Depuis quelques semaines, le slogan Approve R74 est visible un peu partout dans les rues de Seattle. Le 6 novembre, les citoyens de l’État de Washington devront se prononcer quant au choix du nouveau Président des Etats-Unis (Barack contre Mitt) mais également au sujet de plusieurs lois. La loi concernant le mariage des couples de même sexe fait l’objet du Referendum 74 ou R74.
Un petit rappel des faits:
•    Le 8 février 2012, l’État de Washington vote une loi qui permet aux couples homosexuels de se marier.
•    Le 13 février 2012, Christine Gordon, gouverneur de l’État de Washington, signe et ratifie la loi. Elle sera appliquée à partir du 7 juin 2012.
•    Le 6 juin 2012, les opposants au mariage homosexuel réunissent suffisamment de signatures pour que l’application de la loi soit suspendue et soumise à un référendum qui aura lieu le 6 novembre, jour des élections américaines.

Deux organisations s’affrontent :
•    Preserve Marriage Washington avec pour slogan One Man, One Woman.
•    L’autre organisation est la  Washington United for Marriage (WUM). Cette organisation est une coalition d’associations et d’entreprises. La WUM se bat pour que la loi soit approuvée, d’où le slogan Approve R74. Elle a reçu le soutien de Bill Gates et Microsoft, Amazon, Nike, Starbucks, de la Chambre de Commerce de Seattle et de plusieurs organisations. Les entreprises contribuent à coup de milliers de dollars.
En juillet, la WUM avait déjà reçu presque 2 millions de dollars pour lancer la campagne Approve R74. Les opposants de Preserve Marriage Washington ont déclaré avoir reçu 132 000 dollars. Si la bataille du mariage homosexuel se gagnait avec de l’argent, la WUM l’emporterait à coup sûr. Pourtant, le cas de la Californie et de sa fameuse Proposition 8 a laissé un goût amer chez les défenseurs du mariage pour tous. Avant la Proposition 8, les couples homosexuels pouvaient se marier en Californie. Lors des dernières élections présidentielles, le 5 novembre 2008, les Californiens ont voté pour cette proposition qui limite le mariage aux couples hétérosexuels.

Des personnalités ont participé à la campagne NOH8 contre la Proposition 8. Sur cette photo le blogueur Perez Hilton.
chippendales-noh8Et ici les Chippendales.

Les défenseurs du mariage homosexuel de l’État de Washington redoutent un tel scénario. 
La campagne Approve R74 bat donc son plein dans l’État de Washington et on attend une montée en puissance à l’approche des élections de novembre. Résultats le 6 novembre.

Une aiguille et une colline?

“Le privilège d’être né sur une île, c’est qu’on comprend tout de suite qu’il faut voyager.” Marcelo Fois.

Marcello Fois a raison. L’insularité exige le voyage. Et ce besoin de voyager est encore plus grand quand on est insulaire et homosexuel. J’ai donc débarqué à Seattle un peu par hasard avec pour seule envie, celle de partir.

J’ai une trentaine d’années, je suis né aux Antilles. Je vis depuis un an à Seattle, la ville du Space Needle, l’Aiguille de l’espace. J’habite le quartier de Capitol Hill ou The Hill, la Colline.

Le Space Needle domine la skyline de Seattle

Ce blog a pour ambition de documenter ce nouveau départ  à Seattle. Nous parlerons actualités, musique, art. Et sentez-vous libre de commenter les articles. Et comme le chantait si bien Kurt Cobain, Come as you are.