Il Pleut, Il Pleut, Il Neige…

J’adore la neige ! Peu me chaut d’habiter à Paris depuis bientôt six ans, je trouve  toujours aussi magique de vivre dans une ville où il neige. En effet, le monde recouvert d’un duvet blanc me remplit d’une joie enfantine et communicative. Tout a l’air tellement plus beau sous cette couche glaciale – plus it makes up for it being so damn cold.

400

Apparemment, je ne suis pas le seul touché : je vois souvent des gens excités prenant photos et vidéos, et des combats de boules de neige spontanés à chaque fois que les flocons s’accumulent un peu. C’est comme si la ville entière se débarrassait de sa façade blasée et retrouvait son innocence perdue pour un instant – if only I could be made innocent again so easily.

Je crois que mon émerveillement vient de la neige dans un environnement inattendu. Auparavant, je ne l’avais rencontré que lors d’un voyage au Mont Kosciuszko vers la fin de mes études, c’est à dire hier. Cela peut surprendre certains d’entre vous d’apprendre qu’il neige en Australie, mais ce phénomène n’a lieu qu’en terrain montagneux. Lorsque je joue dans la neige à Megève, je n’ai pas la même excitation, car cela semble normal. Alors qu’en ville,  cela est une divine surprise – I may possibly be on a hot chocolate sugar high while writing this.

J’ai toujours idolâtré la beauté de Paris, mais la neige transforme la ville en un vrai conte de fées. Toutes les choses qui enlaidissent la ville – mégots de cigarettes, puanteur de l’urine, sans-abris – se couvrent de blanc et Paris redevient parfaitement vierge. Les objets du quotidien prennent un aspect féerique lorsque les trottoirs et les routes disparaissent, laissant ci et là arbres aléatoires, bancs et feux surgissant d’un tapis immaculé dans une sorte de Narnia moderne. Évidemment, cet effet est beaucoup plus convaincant la nuit ou tôt le matin quand il n’y a pas de gens pour piétiner et détruire l’illusion.

snowhunk

Certes, il fait froid et humide lorsque vous vous promenez, mais j’en suis vraiment amoureux – bien sûr mon enthousiasme se refroidit tandis que l’humidité s’insinue. Cela mis à part, je suis toujours excité lors de ma première promenade neigeuse de la saison, regardant les bourrasques de flocons de neige se presser et tout recouvrir – moi inclus. La légère poussière blanche sur mes vêtements, je me sens comme un beignet délicieux couvert de sucre glace – well my husband assures me that I’m edible at any rate.

Sans parler du bruit amusant de la neige compactée sous vos pieds tandis que vous déambuler au travers la ville – je sais qu’il en faut peu pour m’égayer.

Mon moment préféré est lorsque je rentre à la maison, secouant la blancheur de mes vêtements, préparant une grande tasse de chocolat chaud et contemplant les flocons tomber du confort de mon appartement douillet. Grandement aidé par mes petits radiateurs portables à fourrure – my faithful kitties – qui réchauffent mes os glacés.

Avant de vous quitter, je dois dire un grand merci à tous ces fans merveilleux qui ont « aimé » ma page facebookafter my shameless plug last week – j’ai vraiment senti votre ardeur. Les groupies sont bien sûr toujours chaleureusement accueillies.

Ne prenez pas froid mes chers lecteurs.

absboy

N’oubliez pas de lire Let It Snow, Let It Snow, Let It Snow pour la version anglaise.

Pour votre dose quotidienne recommandée de Jimi : @jimifyme

Un commentaire

Soyez bienvenu chez nous en Finlande, actuelment il y a olus que 1 metre de la naige et ce n’est pas amusant, pas du tout. La realitée nous frappe d’hors la maison et il fair -29 degrée au sud et en Laponie chez ma seur environ -35. C’est amusante?

Écrit par Oscari le 5 mars 2013 à 13:25

Réagissez