Combien de divisions ?

La question du nombre est rapidement posée à celles et ceux qui veulent faire avancer les droits des personnes LGBT. Le mariage ? Ca concerne combien de couples ? L’homoparentalité ? Combien de familles ? L’adoption ? Combien de demandes d’agrément ? Combien d’enfants à adopter ? La gestation pour autrui ? Combien de gestatrices ? Le changement de sexe ? Combien de trans ? L’accès au traitement pour les séropositifs ? Combien de malades ? Le droit d’asile ? Combien d’homos et de trans en danger dans leur pays ?

Les militants savent quelles sont les deux interrogations masquées qui se cachent derrière chacune de ces questions. D’abord, est-ce un vrai sujet, qui mérite qu’on s’y intéresse ? Ensuite, est-ce que la population concernée est assez nombreuse pour qu’il soit risqué de ne pas répondre à sa demande ?

Lire le reste de cet article »

Voeu pieux

Dans un mois, la journée mondiale de lutte contre l’homophobie et la transphobie sera consacrée au thème : « Religions, homophobie, transphobie ». Cet intitulé autorise plusieurs interprétations. Les religions, causes de l’homophobie et de la transphobie ? Les religions, vitrines de l’homophobie et de la transphobie ? Les religions, victimes de l’homophobie et de la transphobie ? Les religions, actrices de la lutte contre l’homophobie et contre la transphobie ?

Apparemment, c’est d’abord sous ce dernier angle que le thème aurait pu être abordé. Les religions ont été appelées à être les moteurs d’un éveil des consciences contre l’homophobie et la transphobie. Cela a fait l’objet d’une tribune publiée le 17 mars dernier sur le site du Monde par des auteurs incarnant quatre religions : Olivier Abel, Jean-Claude Guillebaud, Tarek Oubrou et Rivon Krygier. Leur appel a été relayé par les associations LGBT confessionnelles : le Beit Haverim et David et Jonathan l’ont soutenu. Le comité IDAHO a quant à lui publié un appel international aux religions. Ces initiatives prennent donc le parti de s’adresser aux autorités religieuses pour que celles-ci mettent leur influence au service de la lutte contre l’homophobie et contre la transphobie.

Lire le reste de cet article »

Message européen

Le congrès fédéral organisé tous les deux ans par les Schwusos, le groupe LGBT du SPD allemand, se tenait ce week-end à Cologne. Un moment de travail et de dialogue, et aussi de fête en présence du maire de Berlin, Klaus Wowereit. J’y ai tenu un discours au nom du réseau Rainbow Rose, qui rassemble l’ensemble des homologues européens d’HES. Voici la version française de ce discours.

Chers amis, chers camarades,

Je suis heureux de prendre la parole devant vous aujourd’hui au nom du réseau Rainbow Rose. Ce réseau réunit chacun des partenaires européens des Schwusos, issus de chaque pays membre de l’Union européenne. Depuis sa reconnaissance par le Parti socialiste européen (PSE) obtenue en 2006, il a déjà beaucoup travaillé.

Lire le reste de cet article »

Semblables ≠ Solidaires

Nous voudrions établir un partenariat pour partager les informations sur des élus et des fonctionnaires LGBT pour souligner l’effet que ces politiciens peuvent avoir sur la culture politique.” Ce message adressé par un représentant du Gay & Lesbian Leadership Institute est arrivé sur la messagerie d’HES au lendemain de la campagne des élections régionales.

Pendant cette campagne, au quotidien, l’attention s’est davantage portée sur l’intimité des candidats que sur leurs compétences. Les projets ont occupé moins de place que les photos. La confusion entre les candidatures LGBT et les propositions faites en faveur des droits des personnes LGBT n’a pas cessé. Le fait de compter sur une liste une lesbienne, un gay, un-e bi ou un-e trans s’affirmant comme tel a été étendu comme un argument de campagne, au même titre qu’un engagement à soutenir tel projet, telle association, telle dispositif de lutte contre les discriminations. La presse et les interlocuteurs des débats qui ont été organisés sur les thèmes LGBT ont entretenu cette confusion. Les parcours personnels pèsent autant, sinon plus, que les projets collectifs.

Lire le reste de cet article »