Outre-mers & pairs

Une actualité des homophobies & du sida du point de vue des minorités ethniques en France ultramarine & hexagonale, par David Auerbach Chiffrin

Un concert du chanteur homophobe Sizzla saute en Belgique… pas encore à Paris, pas encore à Montpellier

sizzla_messancy_20100825_homophobieSIZZLA devait se produire mercredi 25 août au Rider’s Park à Messancy en Belgique [1]. Nous apprenons aujourd’hui que ce concert a été annulé, sans qu’il soit possible d’imputer cette annulation à la campagne internationale Stop Murder Music (SMM) ou à l’un des revirements dont ce chanteur jamaïcain de reggae dancehall est coutumier (en mai 2008, son entourage avait ainsi accusé la campagne SMM d’être responsable de l’annulation de plusieurs concerts alors qu’il avait plus trivialement été refoulé aux frontières en raison d’un problème de visa ; en février 2010, le site Reggae.fr annonçait l’annulation de nouveaux concerts en évoquant «sa récente arrestation en Jamaïque pour des coups de feu» alors que le site Reggaefrance.com l’annonçait le lendemain soir à l’anniversaire de Robert MUGABE, président du Zimbabwe, également signalé pour propos homophobes et racistes) [2].

Pour mémoire, en 1998, SIZZLA appelait à «brûler les Blancs en Jamaïque». En 2001 notamment, il fredonnait par exemple : «Butte les pédés, mon gros flingue va tirer». Quelques semaines après avoir supposément signé, en 2007, le Reggae Compassionate Act (RCA) censé mettre un terme à de tels propos, il interprétait le titre «Nah Apologize» («Aucune excuse aux enculés») [2].

SIZZLA reste devoir se produire au Festi Plaisir, rue Fontaine-de-la-Banquière à Montpellier (Hérault), jeudi 23 septembre à 20h00, ainsi qu’à l’Élysée Montmartre, Paris, vendredi 24 septembre 2010 à 19h00 (pour rappel, cette salle accueillait pourtant la soirée Que Fuerte Paris Gaypride Party, samedi 26 juin). TJENBÉ RÈD appelle de nouveau les associations montpelliéraines et parisiennes de défense des droits humains à la mobilisation !

Réagissez