A la recherche du prochain Mister Gay

AURÉLIEN, 29 ans, Antibes

Son petit mot:
Bonjour à tous, jeune homme de 28 ans métis souriant et dynamique. à la recherche d’un emploi en tant que barman. Je fréquente occasionnellement le milieu et participe volontiers aux événements gay et gay-friendly de la région.

aurelien-1

aurelien-4

aurelien-5

aurelien-3

aurelien-2

Aurélien est le quatrième candidat sélectionné pour participer à l’élection de Mister Gay Janvier. Jusqu’au 1er janvier, vous découvrirez chaque jour l’un des cinq finalistes sélectionnés. Vous pourrez ensuite voter pour votre candidat préféré sur têtu.com.

Vous souhaitez participer aux prochains concours? Rendez-vous sur www.tetu.com/mistergay

THIAGO, 29 ans, Paris

Son petit mot:
Je suis Brésilien, mais j’habite à Paris depuis fin avril. Je fais une formation professionelle pour devenir DJ (tribal house, progressive house et trance vocal). Je suis très sportif, je joue au volley à l’association Contrepied. Merci d’avance pour vos votes. Thiago O.
thiago-1

thiago-2

thiago-3

thiago-4

thiago-5

Thiago est le troisième candidat sélectionné pour participer à l’élection de Mister Gay Janvier. Jusqu’au 1er janvier, vous découvrirez chaque jour l’un des cinq finalistes sélectionnés. Vous pourrez ensuite voter pour votre candidat préféré sur têtu.com.

Vous souhaitez participer aux prochains concours? Rendez-vous sur www.tetu.com/mistergay

ADAM, 22 ans, Chambéry

Son petit mot:
«Ne prenons pas trop la vie au sérieux, de toute façon, nous n’en sortirons pas vivant!»

adam-4

adam-2

adam-3

adam-1

adam-5

Adam est le deuxième candidat sélectionné pour participer à l’élection de Mister Gay Janvier. Jusqu’au 1er janvier, vous découvrirez chaque jour l’un des cinq finalistes sélectionnés. Vous pourrez ensuite voter pour votre candidat préféré sur têtu.com.

Vous souhaitez participer aux prochains concours? Rendez-vous sur www.tetu.com/mistergay

Matthieu remporte le titre de Mister Gay 2011

C’est lui, le grand gagnant du jeu Mister Gay de l’année. Et c’est vous qui l’avez fait gagner, après l’avoir élu haut la main Mister Septembre. Matthieu revient sur cette expérience. Rencontre avec un garçon décidément attachant.

8317 votes! Vous avez été particulièrement nombreux à vous prononcer pour votre Mister préféré, parmi tous ceux élus au cours des douze derniers mois, afin de désigner le grand vainqueur de l’année. Et avec 1325 voix, soit 15% des suffrages, c’est Matthieu qui remporte le titre de Mister Gay 2011, devant Camilo et Stéphan (tous les résultats en bas de cette page).

Matthieu gagne ainsi une séance photo avec un photographe de TÊTU, et vous devriez bientôt le retrouver dans les pages de votre magazine préféré.

Et même si vous connaissez un peu mieux Matthieu depuis qu’il a répondu à nos questions suite à sa première élection en septembre, pas question de déroger à la tradition de l’interview du gagant! Voici ses réactions à chaud après sa nouvelle victoire.

Après t’avoir élu haut la main Mister Gay Septembre, les internautes t’ont à nouveau plébiscité en faisant de toi le grand gagnant de l’année. Heureux?
Je suis à la fois surpris, flatté, et un peu déboussolé! Lorsque j’ai posé ma candidature l’été dernier, je n’ai pas vraiment réfléchi. Je suis tombé par hasard sur ce jeu. Il fallait envoyer quelques photos de soi. Je trouvais ça plutôt drôle et osé, et je me suis dis «pourquoi pas découvrir ce qu’on pense de mon physique?», et se la jouer un peu exhibe! Bien sûr, tout cela est on ne peut plus narcissique! Je parle seulement de physique, car sur des photos, on ne peut pas juger plus… Bref, j’étais loin d’imaginer que tant de personnes voteraient, et encore moins que ça me mènerait à une finale «Mister Gay 2011» !

Que s’est-il passé depuis ton titre de septembre? Tu as fait des rencontres? Eu de nouveaux contacts?
Il s’est passé beaucoup de choses! Dont une que je n’oublierai pas: le fameux calendrier Têtu 2011! C’était une belle surprise de faire partie de cette aventure. Jamais je ne me serais imaginé avoir une telle opportunité. Après avoir passé toute une journée avec pour le shooting, il faut bien avouer que l’équipe de Têtu est vraiment cool. Le prochain c’est quand vous voulez !

Est-ce qu’on t’a reconnu dans la rue? Peut-être même qu’on te drague davantage?
Certains m’ont reconnu en effet, surtout à Paris, je travaille quelques week-ends en extra pour des soirées parisiennes. Même à Châteauroux, dans ma ville d’origine, des personnes m’ont reconnu! Quant à la drague, possible, mais je n’ai pas vraiment fais attention, je suis nul dans ce domaine, je suis trop souvent à côté de la plaque, dans mon petit nuage, et lorsque j’ai l’impression qu’on me drague, là je me plante complètement… J’ai tout à revoir là-dessus !


Au fait, comment ton entourage vit cette exposition?
Très bien, ils sont plutôt amusés! Bien sûr j’ai eu le droit à quelques «fais attention, n’expose pas trop ta vie privée» de la part de ma famille. Mais je réponds que je n’affiche rien de très privé, seulement mon corps nu (rires). Non non, sérieusement, comme je le disais, j’ai fais ce concours sans grande ambition, seulement par curiosité, et pour le fun. Mes proches s’en amusent aussi, ils me taquinent. Le reste j’assume, aussi bien les critiques que les compliments.

As-tu de nouveaux projets suite à cette aventure?
Oui bien sûr, tout d’abord concernant mon métier. Faire évoluer mon sens créatif et artistique dans la coiffure, c’est l’un de mes principaux projets. J’ai rencontré dernièrement des personnes travaillant sur des défilés et shootings photos, et c’est ce vers quoi je souhaite me diriger. J’ai besoin d’avoir sans cesse différents objectifs, des défis à relever. C’est mon tempérament. A côté, je continue les shootings photos en tant que modèle. Je rencontre du monde, c’est très enrichissant. Je vais jusqu’au bout de ce qui me plaît, de manière réfléchie, mais intensément.

As-tu un dernier petit mot à dire aux internautes?
Pleins de petits mots, oui! Merci à tous ceux et toutes celles qui m’ont soutenu jusqu’au bout et pour avoir donné à ma démarche une toute autre profondeur, car je ne m’y attendais pas. Merci aux compliments que j’ai pu lire à mon sujet, cela fait toujours très plaisir. Et pour finir, merci à toutes les critiques qui m’étaient destinées, car cela aussi ça fait partie du jeu! Bonnes fêtes de fin d’année!

THIBAULT, 21 ans, Bezons, Mister Gay Décembre

Son petit mot:
Pas si simple de se décrire en quelque mots. On voit tous la beauté à notre façon, certains chercherons l’excellence, d’autres le détail, moi je ne cherche qu’a faire plaisir à ceux qui ont envie de regarder… Bises

thibault1
thibault2

thibault3

thibault4

thibault6

Son interview du 28 novembre:

TÊTU: Est-ce que tu peux te présenter en quelques mots?
Thibault: Je suis jeune diplômé en événementiel. Je travaille actuellement dans un restaurant à Chantilly, mais je souhaite vraiment intégrer une société d’événementiel à Paris ou dans sa région. J’ai envie de percer dans ce milieu, pour sa créativité et le plaisir qu’il me procure. Et j’aurais 21 ans lundi!

Tu ne te dévoilais pas beaucoup dans ta présentation. Tu es plutôt timide?
Effectivement, ma présentation était plutôt réservée, mais moi pas du tout! Je n’en ai pas dit beaucoup, parce que je trouvais important ne pas trop en montrer, ni trop en faire. Mais je ne suis pas du genre introverti, bien au contraire: je suis plutôt avenant, et je n’ai pas peur du contact. Ma force, c’est mon caractère.

Qu’est-ce qui t’a poussé à participer au concours?
Par pur délire, pour voir si je plairais ou pas. Tous les goûts sont dans la nature! En voyant la pub sur TÊTU, j’ai postulé et j’ai été retenu pour le concours de mars où je suis arrivé troisième. C’était pour moi une belle satisfaction. Puis j’ai appris en novembre que j’étais de nouveau en compétition pour décembre, en tant que dauphin!

Est-ce que tu t’attendais à remporter le titre, lors de cette deuxième épreuve?
Quand j’ai appris que j’étais de nouveau en course pour le jeu de décembre, je me suis rendu sur le site, et j’ai vu que j’étais en tête! Alors j’ai alors appelé ma famille pour leur dire, et elle m’a soutenu. Je pense, comme l’on dit les votants, que c’est le côté naturel de mes photos, sans artifices, qui a joué pour moi.

Et toi, pour qui aurais-tu voté?
Je pense que j’aurais voté pour Kévin, pour son regard et il faut dire qu’il est plutôt photogénique…

Est-ce qu’il y a quelqu’un dans ta vie?
Je la partage depuis plus d’un an avec un garçon, tout à fait à l’opposé de moi. Il est calme, sensuel et timide. On s’est connu il y a deux ans sur un site, puis à force de discussions nous nous sommes rencontrés et nous ne nous sommes plus quittés. Il est ma source de repos, mon apaisement et ma force d’avancer. Et c’est aussi l’homme que j’aime!

Est-ce qu’il t’a soutenu dans le concours?
Il est plutôt du genre jaloux, pas par peur, mais par affection. Il était très content que je participe à ce concours, et il m’a soutenu tout au long du jeu. On a fait marcher nos cercles d’amis. Si j’ai gagné, c’est aussi grâce à lui.

Est-ce que ton entourage sait que tu es gay?
Ma famille est au courant depuis ma majorité. Elle l’a accepté très largement. Je reste tel que je suis et cela ne change pas ma personnalité. Pour ce qui concerne mes amis, ils ont toujours été là pour me soutenir, parce que la vie de gay au lycée n’est jamais réellement facile à vivre. Heureusement grâce aux médias, et aux autres moyens de visibilité, les gens s’aperçoivent que nous ne sommes pas des condamnés. Au boulot, la plupart de mes collègues sont au courant, mais je ne m’étale pas. Ceux qui veulent savoir viennent me poser la question. Les autres, je les laisse dans le flou.

Le fait de porter un titre de «Mister Gay», d’être sur le site de TÊTU, tu assumes?
Entièrement! Pour moi, le fait d’assumer est un message, cela permet de montrer à tous que nous sommes des personnes comme les autres, avec nos préférences et nos habitudes. Je vis ma vie pour moi et pas pour les autres, alors qu’à cela ne tienne: j’en profite et je verrai bien ce que je récolterai, pour le reste «FUCK»!

Tu as envie de faire passer un message à ceux qui ont voté pour toi?
Cela ne reste qu’un concours pour le délire, mais ça montre aussi que le naturel est payant! Je remercie pour leur soutien et leur vote Jérem et Amande, nanie, ma grande soeur que j’aime, ma mère, ma tante, et mes amis… C’est aussi grâce à eux que j’ai remporté le titre!

JESSY, 20 ans, Nice, Mister Gay Novembre

Son petit mot:

Hey, bonjour à tous, à toutes. C’est un plaisir pour moi d’arriver jusqu’ici, parmi tous ces candidats. Tout juste installé à Londres, je commence une nouvelle vie qui je l’espère me promettra bien des surprises. Je suis un passionné d’architecture, de voyages, j’essaye de toucher un peu à tout car la vie peut s’arrêter à tout moment. Il faut pour cela la vivre au maximum.

PS:  Merci à tous ceux qui m’ont permis d’avoir été élu Mister Gay Novembre, bon vote à tous!! Enjoy ;)

jessy5

jessy4

jessy3jessy2

jessy-65

Son interview du 31 octobre:

TÊTU: Tu peux te présenter en quelques mots? Ton âge? Où tu habites? Ce que tu fais dans la vie? Ce que tu veux faire ensuite?
Jessy: J’ai 20 ans, je suis originaire de Verdun en Lorraine, mais je vis actuellement à Nice sur la côte d’Azur. Je suis modèle de temps à autres sinon je fais des petits boulots. Côté projets, je suis sur le point de déménager a Londres, d’ici à la fin de l’année avec des amis afin de commencer une nouvelle vie, découvrir une nouvelle culture, une nouvelle langue.

Tu disais dans ton profil aimer tous les «plaisirs de la vie». Lesquels plus précisément?
Ma passion, c’est voyager! Découvrir de nouveaux pays, de nouvelles cultures, ça m’intéresse beaucoup, c’est pour moi une façon de voir le monde autrement et de m’épanouir. La musique fait également partie de ma vie. Je n’ai pas vraiment de goût particulier, mais je suis un fan absolu de Whitney Houston depuis l’âge de 12 ans. J’ai eu la chance de la rencontrer en octobre 2009, lors de son passage au grand journal de Canal+, un rêve! Et puis il y a le sport que je pratique à peu près tous les jours. Ça me permet d’évacuer mon stress et toutes mes tensions.

Tu disais aussi aimer la danse, le chant, la photographie. Tu te consacres activement à ces hobbies?
Il m’arrive parfois de danser en boîte de nuit, ça fait partie de mes «petits boulots». Quant à la photographie, c’est une passion: j’aime être devant l’objectif mais aussi derrière.

Pourquoi as-tu souhaité participer au concours?
Par curiosité, et sur les conseils d’un ami. Et puis, je connais des garçons qui ont participé au concours des mois précédents.

Est-ce que tu t’attendais à remporter le titre?
Pas du tout! Je trouve que chaque mois les candidats sont tous très différents. Des bears, des minces, des musclés, des grands, des petits, et d’origines diverses, il y en a pour tout les goûts, donc impossible de savoir lequel peut l’emporter.

Et toi, pour qui aurais-tu voté?
Mon vote aurait eté pour Fred, j’aime son style «minet» et son corps sec. Mais Didier est aussi un candidat qui aurait pu avoir mon vote, quel corps!

Le fait de porter un titre de «Mister Gay», d’être sur le site de TÊTU, tu assumes?
Je n’ai pas honte de ma sexualité, bien au contraire. J’étais d’ailleurs en photo dans TÊTU, en décembre 2009, pour illustrer un article sur la vie gay à Nice.

Est-ce que tout le monde autour de toi sait que tu es gay? Ton entourage familial, amical, professionnel?
Dès l’age de 16, 17 ans, j’ai annoncé ma sexualité à ma famille et à mes amis. J’ai la chance d’avoir autour de moi une famille ouverte d’esprit, qui a totalement accepté cette «différence». Hélas, aujourd’hui encore, trop de jeunes ne peuvent pas se confier à leur famille…

Au fait, il y a quelqu’un dans ta vie?
Je fréquente quelqu’un mais il ne vit pas en France.

A quoi ressemble ton mec idéal?
Je n’ai pas de style particulier. Le physique reste ce que l’on remarque en premier mais le plus important est selon moi le feeling, la sincérité pour envisager quelque chose à long terme.

Tu as envie de faire passer un message à ceux qui ont voté pour toi?
Merci à tous pour vos votes et vos commentaires, j’en tire le meilleur. Même si je sais que le physique n’est pas le plus important dans la vie, merci pour ce soutien!

BRAHIM, 21 ans, Casablanca, Mister Gay Octobre ex aequo

Son petit mot:
Bonjour je m’appelle Brahim, j’ai 21 ans, je suis Marocain et je vis à Casablanca. Je vous lis souvent avec mon ami qui est Français. Je mesure 1m75 et pèse 65 kg. J’aime le sport, la musique, la France et les Français ;-)

brahim-1

brahim-2

brahim-3

brahim-4

brahim-5

Son interview du 12 octobre:

TÊTU: Brahim, peux-tu  te présenter en quelques mots?
J’ai 21 ans, je suis étudiant en coiffure et je prends des cours du soir de français à Casablanca, ma ville.

Tu nous as dit que ton copain était Français. Comment vous vous êtes rencontrés?
Mon ami vit ici au Maroc. Nous nous somme rencontrés sur un chat, la première fois. Je ne savais pas s’il cherchait juste un plan ou une vraie relation alors je l’ai laissé venir… et après plusieurs échanges de messages et de coups de téléphone, nous avons décidé de nous rencontrer. C’était un dimanche après-midi, il y a six mois, et depuis nous ne nous sommes plus quittés… dans tous les sens du terme car j’ai du coup emménagé chez lui !

Tu connais la France? Tu es déjà venu à Paris?
J’adore Paris à travers les films notamment, mais je n’ai pas encore eu la chance d’y aller. J’espère que cela va bientôt changer!

Quelle est la situation des gays au Maroc? Quelle a été ta propre expérience?
Il existe toujours un tabou très fort sur l’homosexualité au Maroc: peu de gays s’assument réellement même si l’homosexualité est très présente dans notre société. Beaucoup de garçons se définissant comme hétérosexuel peuvent avoir des relations avec d’autres garçons avant le mariage. Et puis un jour, la pression de la société et surtout de la famille les rattrapent, et alors ils se marient et ont des enfants. Pour beaucoup d’entre eux ici, l’homosexualité se définit plus par le comportement actif ou passif dans une relation sexuelle… Il existe aussi beaucoup de prostitution ou de relations entre garçons motivés par l’argent… Si vous venez au Maroc, méfiez-vous des garçons trop faciles qui sont souvent intéressés. Pour ma part, je m’assume en tant que gay avec mon ami et dans notre entourage amical proche, mais ma famille n’est pas au courant.

Mais est-ce que ce n’est pas risqué pour toi d’être affiché sur le site de TÊTU, en tant que Mister Gay?
Ça peut représenter un risque, mais je l’assume. Je ne revendique pas le fait d’être gay mais si cela peut contribuer à la visibilité gay au Maroc, tant mieux.

Pourquoi as-tu souhaité participer au concours?
C’est mon ami qui a eu l’idée: il me disait que je pouvais beaucoup plaire aux Français et il adore me prendre en photo. Visiblement il ne s’est pas trompé et j’ai été très heureux d’être sélectionné puis de gagner le concours!

Est-ce que tu t’attendais à remporter le titre?
Moi non, mais mon copain oui: il était sur que j’allais gagner dès qu’il a envoyé les photos!

Qu’est-ce qui a joué en ta faveur selon toi?
Je ne sais pas vraiment, peut être mes yeux… Mais je pense que les photos un peu sexy m’ont beaucoup aidé.

Tu as envie de faire passer un message à ceux qui ont voté pour toi?
Tout d’abord je tiens à les remercier: Français, Marocains ou autres, j’ai été très touché par vos votes et très heureux de remporter l’élection. Je voudrais montrer l’image d’un Maroc qui bouge où les mentalités évoluent, même s’il reste encore beaucoup de chemin à parcourir… Inch Allah comme on dit chez moi!

FRÉDÉRIC, 34 ans, Puteaux, Mister Gay Octobre ex aequo

Son petit mot:
Militaire dans la “Navy française”, israélien par ma mère et sicilien par mon père, je suis souriant et sensible, sportif et très jaloux, bon cuisinier et à l’écoute de mes amis… Je vis ma vie comme je l’entends et en parfaite harmonie avec moi-même. Mon bonheur : mon homme et mes enfants.

fred-2

fred-1

fred-5

fred-3

fred-4

Son interview du 3 octobre:

TÊTU: Tu peux te présenter en quelques mots? Quel âge as-tu? Où habites-tu?
Frédéric: J’ai 34 ans et j’habite en résidence militaire à Puteaux avec mes enfants et mon copain. Je suis très sportif, souriant et en quelques mots, je profite de la vie.

Sportif, on peut le voir… Comment fais-tu pour avoir ce corps?
Je pense que c’est une question d’entretien. Je mange tout ce que je veux car j’ai cette chance de ne pas grossir, mais je fais du sport tous les midi, je ne fume pas, je ne bois pas (enfin, occasionnellement). Bonne hygiène de vie rime avec belle harmonie!

Et militaire…
Eh bien oui, et d’après les commentaires que j’ai pu lire sur le site, le côté militaire reste un fantasme pour beaucoup de gars… Mais sincèrement, je suis dans l’armée depuis plus de 15 ans, et je peux te dire que l’uniforme, j’en ai plein le dos!

Et en couple…
Oui depuis quelques mois maintenant, et nous vivons ensemble depuis peu. Je suis très heureux de notre amour… Mon petit Sam, je t’aime.

Et aussi père de famille!
Oui, j’ai des jumeaux. Deux garçons qui ont 14 ans, pour lesquels j’ai obtenu la garde totale depuis 2004. Ça peut étonner, mais disons que je suis issu d’une famille sicilienne et juive, donc un milieu un peu macho… Et puis étant gosse je rêvais déjà d’avoir des enfants, et même des jumeaux! J’avais déjà des vues sur les gars, mais je ne goûtais pas au «fruit défendu»… Alors, pour ma famille et pour moi, j’ai décidé de mettre de côté mes désirs et de fonder une famille, de vivre heureux… Mais on sait très bien ça ne sert à rien de fuir la réalité, elle nous rattrape un jour. Quelques mois après la naissance de mes enfants, j’ai décidé de m’assumer et j’ai annoncé à toute ma famille mon homosexualité. Ça n’a pas choqué mes proches.

Tu as demandé la garde de tes enfants, pour quelle raison?
Leur mère ne s’en occupait pas très bien.

Une garde exclusive, pour un père gay… C’est le parcours du combattant?
Lorsque j’ai demandé la garde des enfants, leur mère ne savait pas que j’étais homo. Mais je l’ai dit ouvertement, à mon avocat, au juge, par honnêteté. Il y a donc eu une longue enquête sociale conduite par une juge plutôt catho et pas spécialement gay-friendly. Mais après deux ans de procédures, je suis devenu le premier père gay qui a obtenu la garde de ses enfants, à Marseille en tout cas.

Désormais tout le monde autour de toi sait que tu es gay? Ton entourage familial, amical, professionnel?
Tout le monde est au courant et je n’ai pas honte. Ma famille me soutient, mes amis m’aiment pour ce que je suis. A mon travail, certaines personnes sont au courant. Donc, je vis sereinement.

Comment se passe ton quotidien de père gay? Par exemple à l’école avec les autres parents d’élève?
Ma vie avec mes enfants et mon petit mari se passe relativement bien… Enfin, c’est assez agité quand même car ils sont en pleine adolescence, alors il y a de l’animation très régulièrement! En ce qui me concerne, je n’ai jamais eu de problèmes car les parents trouvaient formidable de voir un père se démener pour ses enfants.

Et les enfants?
Ils n’ont pas eu de problème à l’école primaire car c’est eux qui disaient à tout le monde qu’ils avaient un papa et un tonton… De plus, l’école étant au courant, c’était plus simple en cas d’incident ou de mot déplacé par leurs camarades. Et tout se passe aussi bien depuis qu’ils sont au collège.

Pourquoi as-tu souhaité participer au concours?
Le mois dernier, un ami à moi a participé au jeu, et j’ai trouvé cela marrant et donc je me suis inscrit. Et voilà le résultat…

Tes enfants étaient au courant?
Mes enfants étaient au courant bien sûr, ils ont suivi avec moi l’évolution des votes! Ils sont assez fier de leur papa car souvent dans la rue, les gens me prennent pour leur grand frère.

Tu as déjà fait des shootings apparemment, à quelles occasions?
Oui, j’ai déjà posé avec de très bons photographes. J’adore ça, car les photos font ressortir des images de soi qu’on n’imagine pas. Mais c’est surtout le photographe qui arrive à saisir l’instant et le cliché qui met en valeur. Je cherche pour mon plaisir à entrer dans une agence de pub, ou autre chose, afin de découvrir ce milieu qui m’a toujours attiré…

Est-ce que tu t’attendais à remporter le titre?
Sincèrement, je ne le pensais pas. Brahim méritait autant que moi de gagner, il n’y avait qu’une voix d’écart entre nous, c’est pour cela que je vous ai proposé d’annoncer deux gagnants.

Pour qui aurais-tu voté? Pourquoi?
Au fil des jours, mon choix s’est porté sur David, de Reims, car je trouve son visage et son corps assez beau à voir… J’aime bien son côté naturel et son sourire…

Tu as envie de faire passer un message à ceux qui ont voté pour toi?
Je tiens à remercier toute les personnes qui m’ont donné leur voix. Et je salue les autres, après tout, on a tous des critères différent sur la beauté. Je peux ne pas plaire à certains et plus à d’autres, je respecte le choix de tous!

MATTHIEU, 22 ans, Châteauroux, Mister Gay Septembre

Son petit mot:
Se décrire en quelques mots… M.A.T.T.H.I.E.U. >>  Mignon, Attirant, Touchant, Torride, Humble, Idyllique, Excitant, Unique…  autant de qualités ? Quel ennui ce serait! Non non, tout simplement Matthieu, 22 ans, passionné de cinéma, photographie, lecture, sport, aventures en tout genre… et surtout très ravi de faire partie des finalistes pour cette élection de fin d’année. Bon vote à tous !

matthieu-1_1

matthieu-1_5

matthieu-1_4

matthieu-1_2

matthieu-1_3

Son interview du 5 septembre:

Tu as déposé ta candidature depuis Châteauroux. Qu’y fais-tu?
Je suis coiffeur, en dernière année de Brevet Professionnel. Mon parcours est assez atypique: j’ai obtenu mon bac scientifique puis j’ai commencé des études de commerce en agro-alimentaire. J’ai arrêté quand j’ai réalisé que ce n’était pas un métier dans lequel j’allais m’épanouir. Je me suis alors dirigé vers un métier plus créatif, la coiffure. J’attends de passer mon brevet pour quitter ma ville natale et partir à l’aventure, et prendre du galon dans mon métier. Je souhaite me diriger dans de la coiffure artistique plutôt que la routine du «salon de coiffure». J’ai soif de découverte et d’expérience en tout genre, tant que ça bouge!

Tu nous as envoyé de belles photos de toi, est-ce que tu te prêtes souvent à des séances photos?
J’ai réalisé mon tout premier shooting avant cet été, après avoir été remarqué par un photographe qui a aperçu des photos de moi sur un site plutôt quelconque. J’ai accepté de le rencontrer, nous avons fait un premier essai et j’ai tout de suite pris beaucoup de plaisir a poser. Depuis, d’autres photographes m’ont contacté, et j’ai fait d’autres shootings.

C’est juste un hobby, ou tu voudrais aller plus loin?
Evidemment que je voudrais aller plus loin! J’ai commencé à faire des shootings pour mon propre plaisir. J’aime plaire, j’avais besoin de faire ressortir le petit côté narcissique qui est en moi, et je l’assume totalement! Je le fais désormais avec passion, et si cela peut également me faire gagner ma vie, alors je sauterai sur la première occasion!

Qu’est-ce qui te plaît dans le fait d’être devant l’objectif?
C’est tout simplement magique. C’est plaisant et en même temps cela nécessite beaucoup de concentration et de patience. Tout dépend du photographe avec lequel je travaille. Quand je peux avoir une certaine liberté de mes gestes, j’avoue que là je m’éclate. On rit même très souvent. A l’inverse, lorsque le photographe impose son propre style, il faut cerner son côté artistique puis se métamorphoser totalement afin de faire ressortir une image de soi que l’on a pas naturellement.

Comment fais-tu pour avoir ce corps? Tu fais beaucoup de sport?
Beaucoup de sport, et surtout une alimentation saine et équilibrée. J’ai commencé l’haltérophilie à l’âge de 12 ans, puis j’ai continué jusqu’à mes 16 ans pour me consacrer ensuite à la force athlétique. Mon métier me prenant beaucoup de temps, j’ai dû arrêter la compétition, mais je continue la musculation pour le plaisir et l’entretien. Je fais de temps en temps de l’escalade.

Dans ton profil, en plus de la photo, tu dis être amateur de cinéma. Qui sont tes artistes préférés?
J’apprécie généralement tous les genres, du simple divertissement à des œuvre plus complexes. Parmi mes réalisateurs favoris, je place en tête Quentin Tarantino. J’admire également Terry Gilliam et Tim Burton pour leur côté déjanté, l’étonnant Danny Boyle, la douce et troublante Sofia Coppola, le torturé Lars Von Trier, ou encore les très énigmatiques Richard Kelly et David Lynch.

Parlons du concours Mister Gay. Pourquoi as-tu souhaité y participer?
Je suis tombé par hasard dessus, en visitant le site. J’ai trouvé le principe plutôt sympa et bon enfant, alors je me suis dis «pourquoi pas? Ça pourrait être drôle et curieux de voir le nombre de personnes qui voterait pour moi». Je me suis donc inscrit sans prétention, simplement pour le fun.

Est-ce que tu t’attendais à remporter le titre?
Pas vraiment, non. Les candidats de septembre comme ceux des mois précédents dégagent tous quelque chose de bien différent, avec beaucoup de charme. Mon entourage a souvent plus confiance en moi que moi-même, et je me suis vu plutôt quelconque par rapport à certains candidats.

Pour qui aurais-tu voté?
Martin. Il a énormément de charme sur ses photos, avec beaucoup de naturel. Son petit discours m’a plu: simple et sincère, on a envie d’en savoir plus.

Est-ce que ton entourage sait que tu es gay?
Seulement mes proches, c’est-à dire ma famille et mes amis, depuis quelques années maintenant, environ cinq ans. Au quotidien, je ne le dis pas spécialement, ma vie privée reste privée, je n’ai pas à faire part de mes préférences sexuelles, ni à les justifier. Si on me pose la question, je réponds la vérité, autrement je reste discret, chacun vit comme il le souhaite pour être heureux.

Le fait de porter un titre de Mister Gay, d’être sur le site de TÊTU, tu assumes?
Complètement, j’ai moi-même choisi d’y participer, alors je le porte volontiers, c’est le but de ce concours! Je ne fais rien que je n’assume pas ensuite!

Au fait, il y a quelqu’un dans ta vie?
Oui, mon cœur est pris, et je suis heureux avec lui.

Comment est ton mec idéal?
Je n’ai pas vraiment de mec idéal. Disons que je n’y ai jamais réfléchi, peut être par peur de trop l’idéaliser et de ce fait ne jamais le trouver.

Tu as envie de faire passer un message à ceux qui ont voté pour toi?
Je les remercie vivement pour leurs nombreux commentaires qui m’ont fait très plaisir, et surtout qu’ils aient pris le temps de voter pour moi. Grâce à eux, j’ai été très agréablement surpris.

BENJAMIN, 24 ans, Paris, Mister Gay Août

Son petit mot:
Hey !! De nature plutôt réservée, ce concours est un challenge pour moi … double challenge parce que, je vous l’avoue, c’est aussi un pari (oui oui oui je fais des paris stupides …) !! Sinon me décrire .. j’aime la découverte, les plaisirs simples … et moins simples ;-) Merci d’avoir pris le temps de me lire .. Bisous.

benjamin-0

benjamin-4

benjamin-2

benjamin-3

benjamin-1

Son interview du 8 août:

TÊTU: Peux-tu en dire un peu plus sur toi aux internautes?
Benjamin:
J’ai 24 ans, je suis originaire de Toulouse que j’ai quittée à 18 ans pour la vie de bohème à Paris. J’ai fait pas mal de choses: du théâtre, du baby-sitting, croupier dans des salles de poker… Mais finalement je vais reprendre mes études cette année, dans le stylisme. D’ailleurs, je suis à la recherche d’un job à mi-temps, après mes cours qui ont lieu le matin…

Pas trop dure, la vie de bohème à Paris?
J’ai quitté Toulouse, bien que ce soit une très belle ville et qu’il y fasse beau, pour me retrouver seul et pour apprendre à me connaître. J’aime assez tout ce qui est psychologie, connaissance de soi… et je suis aussi très curieux des autres. Et à Paris l’accès à la culture est aussi beaucoup plus facile. Même si je ne pense pas y rester, c’est une ville qui m’a beaucoup apporté et qui me fascine encore par ses lieux, ses habitants, son ambiance, ses nuits…

Tu as présenté ta candidature en disant que tu étais réservé… ça n’a pas été trop dur de te retrouver torse nu sur le site ?

Oui je suis réservé, il me faut un temps d’observation avant d’être vraiment à l’aise avec une personne. Je me suis présenté à ce concours pour un pari, et je n’étais pas vraiment chaud à cette idée. Mis à part les amis avec qui j’ai fait le pari, je n’en ai parlé à personne… mais ça s’est vite su. Et finalement ça va, j’assume parfaitement de l’avoir fait et je suis plutôt fier! Les réactions étaient assez bonnes et c’est toujours agréable d’être flatté, tant que c’est sincère. Et puis la critique est bonne à prendre aussi!

Comment fais-tu pour avoir ce corps? Tu fais beaucoup de sport?
Je nage régulièrement, à Pailleron. C’est le seul sport que je fait assidûment sinon je cours, je fais du vélo… Mais ça reste occasionnel. En revanche, la musculation m’ennuie..

Les internautes le réclamaient à grands cris: quand pourra-t-on voir ton sourire… et tes jambes?
(Rires) Dès que j’en aurai de nouveau l’occasion…

Est-ce que tu t’attendais à remporter le titre?
Non pas vraiment, et j’en suis très content. Je remercie les gens qui ont pris la peine de voter pour moi.

Pour qui aurais-tu voté? Pourquoi?
Romain-Guy! Je suis allé voir son site et j’ai adoré son univers! Il sort de l’ordinaire, j’aime beaucoup. C’est un artiste… j’aime les artistes.

Au fait, il y a quelqu’un dans ta vie?
Non, je suis célibataire.

Alors dis-nous à quoi ressemble ton mec idéal?
Je n’ai vraiment pas de critères, je m’intéresse plus à une personne qu’à un genre de personne. C’est une question de feeling…

Le fait de porter un titre de «Mister Gay», d’être sur le site de TÊTU, tu assumes?
Oui parfaitement, même si ça a commencé comme un jeu sans grand sérieux et que je suis arrivé dans ce concours sans grande conviction, ni revendication spéciale. Je ne suis pas vraiment exhibitionniste, ni amateur de concours de beauté. Mais j’ai finalement trouvé celui-ci très bon enfant et pas du tout sectaire! J’assume maintenant pleinement et j’ai même un peu de fierté. Je me prend même à m’imaginer modèle ou cover boy ! C’est une idée plaisante..