Je ressemble à une hétéro

lipstick Laurianne est une lesbienne au “look hétéro”. Entre avances masculines et méfiance des filles elle doit souvent montrer patte blanche pour prouver qu’elle est lesbienne et fait surtout des rencontres sur le net. Un témoignage contre les préjugés dans Ma vie de lesbienne.

“«Toi lesbienne? Mais non! Ça se voit dans ton regard que t’es hétéro!»

J’ai 25 ans, j’habite dans une grande ville du sud-ouest et… Je suis lesbienne! Forcément au premier abord cela ne se voit pas! Excusez-moi de ne pas être la lesbienne clichée: cheveux court, garçonne… Super les préjugés! Et non moi c’est plutôt (sauf au travail), robes, jupes, bottes et cheveux long!

Lesbienne affirmée depuis mes 20 ans, j’ai dans mon entourage que des hétéros et je ne fréquente pas le milieu lesbien ou gay! (Essayer de traîner mes potes dans des bars lesbiens n’est pas gagné). Et le jour où j’y arrive, direction une boîte gay/lesbienne, je me fais draguer par des mecs! C’est l’histoire de ma vie!

«Tu pues l’hétéro»
Pendant quelques années, je me suis demandé quoi faire pour qu’on me reconnaisse en tant que lesbienne et que l’on ne me prenne pas pour une hétéro. Je n’ai toujours pas de réponse. J’ai vite abandonné l’envie de me raser la tête et de m’habiller en mec!

Donc je reste moi, quand je rencontre des filles ou même des mecs qui tentent un rapprochement on me dit souvent : «tu es une hétéro curieuse», «t’es pas lesbienne» ou dernièrement «je le vois dans tes yeux t’es hétéro» et la meilleure phrase «tu pues l’hétéro».

Le web, seul moyen pour trouver des filles
Bon alors dernière chance les sites de rencontres et ma foi ça marche quand même bien! Que ce soit des rencontres amicales ou des rencontres qui deviennent sérieuses, c’est pour le moment le seul moyen que j’ai trouvé pour rencontrer des filles, et je me dis que c’est triste un peu.

Quand je rencontre des filles, elles sont les premières à me dire qui si elles m’avaient croisée quelque part, jamais elles ne seraient venues vers moi car je n’ai pas l’air d’une lesbienne! A force on s’y fait mais je trouve ça blessant quand même.

Enfin tout ça pour vous dire que même si la plupart des lesbiennes revendiquent ne pas avoir de préjugé, je suis la preuve qu’elles en ont!”

Laurianne



58 commentaires

Bonjour Laurianne,

La situation que tu relates ici ressemble tout-à-fait ce que j’ai pu, moi aussi, vivre. Sous prétexte que nous ne ressemblons pas à un “cliché”, certaines filles nous font sentir que pour elles nous ne sommes pas de “vraies” lesbiennes. Moi aussi, en boîte gay/lesbienne, je me fais draguer par des mecs lol!
Une fois, j’ai même eu droit, de la part d’une lesbienne, à “c’est pas méchant, mais tu fais hétéro”. Certaines filles m’ont même dit “Moi j’aime bien les filles féminines, mais pas trop féminines non plus.”

Ce n’est pas tout-à-fait la même chose, mais j’ai aussi quelques amies qui sont bi, et je trouve qu’il règne une certaine biphobie chez les lesbiennes… Nous réclamons la tolérance de la part de la société, mais il règne quand-même une certaine intolérance dans le milieu: ne devrions-nous pas d’abord balayer devant notre porte?

Laurianne, si tu as envie de discuter en privé, il n’y a pas de soucis!

Bises et bonne journée à toutes.

Écrit par pinkflower le 2 mars 2012 à 11:52

L’histoire de ma vie ! je sais ce que tu vis, je vis la même chose. Une fois, je suis rentrée dans un bar gay (mixte) avec des amis, une des serveuse,m’as demandé si je ne m’était pas trompée de bar …j’ai été super vexé de la remarque…

Écrit par lawki le 2 mars 2012 à 11:52

Je ne suis pas lesbienne mais bisexuelle et malheureusement, j’ai eu droit aussi à ce genre de phrases de la part de certaines personnes. C’est déprimant de se sentir cataloguer !

Écrit par caro le 2 mars 2012 à 12:47

on ne va pas se plaindre quand meme quand on est belle femme et lesbienne ;)

Écrit par swim le 2 mars 2012 à 13:38

Personnellement étant du milieu lesbien et appartenant à la catégorie “cliché” comme tu l’as cité, il n’est pas rare que je me fasse accoster par des filles et des mecs: gay. Mon physique ne laisse pas vraiment le choix à mon entourage sur la question de mon orientation sexuelle. Je m’amuse aussi à trouver, dans la rue, dans un bar, les filles lesbiennes, et je confirme ce que tu dis: Les plus féminines ne sont pas toujours les plus hétéro. L’exemple parfait serais ma copine: Jupes, robes, talons, maquillage, coiffure soignée, etc… Pourtant, lorsque je l’ai rencontré la première chose qui me soit venue à l’esprit n’est pas: “Satanas! Une hétéro!” mais plutôt: “Si elle me regarde, je la croque.” Personnellement le physique d’une lesbienne est tellement varié que aucune fille n’est classé dans telle ou telle catégorie. Sinon, je n’aurais rien tenté avec ma copine. Le physique mène à l’erreur, mais parfois il suffit juste d’être plus tolérant sur les goûts vestimentaire. L’habit ne fais pas le moine (citation philosophique du jour).
Bonne chance dans le milieu sauvage des garçons manqués.

Écrit par Tobi le 2 mars 2012 à 13:53

moi je trouve ça bien d’avoir des filles lesbiennes qui ne ressemblent pas à des lesbiennes (enfin pour parler comme elles ) se fondre dans la masse n’est pas un signe de faiblesse, ce n’est pas parce que tu est lesbienne que tu dois te raser, tatouer ou percer chacun est libre d’avoir le look quil aime & ça fait des surprises aussi de découvrir qu’une super fille (au look hétéro) soit lesbienne c’est amusant.J’n'ai aucun préjuger, j’aime les femmes en règle général & féminine donc moi les filles au look super fille j’aimeeeeeeeeeee

Écrit par alexandra76 le 2 mars 2012 à 15:24

C’est exactement ça … Vivement que les mentalités changent …

Écrit par Cannelle le 2 mars 2012 à 17:13

Et oui c’est une situation trop “commune” on va dire hélas. Pour ma part je suis bisexuelle & fan de l’univers pin up rétro, même si je suis loin d’être la plus féminine des femmes j’essaye de faire des “efforts” je comprend ce que tu veux dire. Ayant un métier plutôt masculin la semaine on me demande toujours “c’est pas trop dur ton métier pour une femme” & le w-e il faut bien avouer que c’est assez rares que je me fasse aborder par des femmes. On te dit hétéro curieuse on me dit bicurieuse… Un jour ça changera peut-être ! Bonne continuation à toi, & à toutes !

Écrit par Nina le 2 mars 2012 à 18:14

Coucou les filles, c’est mon témoignage en fait, alors ça fait plaisir, je me sens moins seule quand même.
Ça fait du bien toutes vos réponses, mais un jour ont dominera le monde hihi!
J’en parle car on est beaucoup dans le cas et parfois on dit rien alors qu’on peut très mal le vivre donc c’est pour expliquer que oui justement “l’habit ne fait pas le moine et loin de là”

Écrit par lolali81 le 2 mars 2012 à 18:37

C’est exactement ça. Moi non plus je n’ai pas look garçonne, même si des fois j’aime bien traîner en survèt, à l’aise. Avec mon boulot c’est impossible d’être féminine, mais en dehors je suis plutôt féminine, sauf que tout comme toi je passe inaperçue. Alors pas évident de rencontrer quelqu’un quand on passe pour une hétéro. Même si quelque fois ça peut être un atout, la plupart du temps c’est désaventageux. Comme si une fille féminine ne pouvait pas être lesbienne. En effet, on est en plein dans les préjugés.

Écrit par Alexandra le 2 mars 2012 à 18:50

Je me retrouve tout a fait dans ce post, sauf qu’a part de la part de mec j’ai eu la chance (pour le moment) de ne pas avoir eu a entendre de chose blessante. Je ne traine pas le milieu ni le net. Certains m’ont dit “tu reviendras aux mecs, tu as un CARACTERE HETERO !!! ). J’ai cherché dans le dico j’ai pas trouver la définition hein . . . Aprés venant d’eux j’efface ça le plus vite possible de mon esprit. Mes collègues se disent “j’aurais jamais cru!”. Et oui surprise !!!!!!!!!! Ma copine est tout le contraire de moi avec son propre style et c’est biennnnnn une fiiiiiiiiiille, croyez moi ;-) ! Un petit bout de femme tout ce qu’il y a de plus féminin ^^ Certes c’est pas ce qui est le plus flagrant vu de l’extérieur mais c’est ce qui me plait justement =) Mais ….. mademoiselle m’a quand même demandé, certes des le debut car ensuite elle a bien remarqué que j’en etais une comme on dit, si j’étais lesbienne ! J’ai ris mais au fond de moi j’ai eu un petit pincement au coeur.
Donc les filles, il y des masculines hétero et des féminine homo, alors a moins de vouloir choper toutes les filles avec qui vous parlez, discuter, observer et vous verrez bien qu’elle est lesbienne ! Puis même si elle est hétéro c’est pas ca qui fera disparaitre cette envie d’en vouloir plus avec elle de toute façon(malheureusement!)

Écrit par Idem le 2 mars 2012 à 18:55

Franchement, je vois pas où est le problème qu’il y ait des lesbiennes ultra féminines. Au contraire, je considère cela comme une richesse pour notre communauté.

Écrit par Iza le 2 mars 2012 à 20:23

Pareil pour moi, souvent un sentiment que même dans des lieux lesbiens les gens se disent “qu’est-ce qu’elle fout là l’hétéro ?”. Ça dépend aussi des personnes qui t’accompagnes, si tu es avec un mec qui “fait pédé”, tu passes pour la fille à pédés, si tu es avec une fille qui “fait lesbienne”, on te capte comme lesbienne. Mais plus tu auras confiance en toi et en ce que tu es et plus tu “passeras” ! Au pire elles sont juste stupide de ne pas tenter leur chance avec toi !
Conseil : viens vivre à Paris, c’est quand même plus simple !! (même si c’est variable selon les lieux).

Écrit par Axou le 2 mars 2012 à 21:14

Axou: même si je pense qu’à Paris c’est plus facile, et encore j’ai vérifié hihi, je ne pourrait pas y habiter, je suis bien dans mon natal! Apres comme on dit ya que les idiots qui ne changent pas d’avis ;)

Écrit par lolali81 le 3 mars 2012 à 14:35

Salut Laurianne :) J’espère que tu vas bien :) Plus j’avançais dans ma lecture de ton article, plus je me disais que tu étais en train de décrire mon quotidien. Ca fait également quelques années que je me demande comment ne plus avoir à me justifier auprès de tous ces nanas shanéisées ou des hommes qui me draguent et je cherche toujours !!! Tout comme toi, j’ai immédiatement renoncé à devenir à mon tour un clone de Shane. Je tiens trop à ma féminité pour ça. En tous cas je te souhaite bon courage pour lutter contre tous ces préjugés ;) Des bisous :)

Écrit par Lollipop67 le 3 mars 2012 à 23:25

Bonjour Laurianne,
Merci pour ton témoignage qui me touche particulièrement car je me retrouve totalement dedans. Je suis une jeune lesbienne féminine et je “souffre” aussi de ces préjugés.
Moi aussi, mes amis sont hétéros et nous ne sortons pas dans le milieu lesbien ou gay.
C’est très rare que des femmes viennent vers moi contrairement aux hommes.
Et lorsque je dévoile mon orientation sexuelle, je suis limite obligée de donner des preuves car les gens ne me croient pas !
Souvent on me dit: “On dirait pas que tu es lesbienne”, “j’aurais jamais deviné”, ” tu as une tête d’hétéro”, venant de certaines filles: “Tu es lesbienne, lesbienne, pas bi ?” et le pire le week-end dernier: “Hein ! tu es lesbienne ?! Alors tu dois faire la fille dans le couple !”

Il m’est arrivée à de très rares reprises de sortir dans des boites du milieu lesbien & gay pensant que ça allait changer quelque chose mais je me suis fait abordée que par des mecs quasiment.

Finalement, je dois aller aborder les nanas, faire le premier pas, sinon elle viennent très rarement vers moi et j’avoue que c’est pas mon truc, en plus je suis un peu timide et il faut avouer que je trouverais cela agréable qu’une nana fasse le premier pas vers moi.

Alors, tout comme toi, ma solution est venue du net, et effectivement ça fonctionne bien mais une rencontre en réelle c’est quand même plus sympa, plus naturel.

Écrit par Aly19 le 4 mars 2012 à 3:49

Haha, la même chose pour moi… C’est vraiment lourd d’entendre des “tu ressembles pas à une lesbienne”, donc “c’est juste une passade, tu l’es pas vraiment…”. Mais ça, ça arrive surtout dans la famille, avec des potes fraichement rencontrés, globalement en-dehors du milieu gay… Personnellement, une fois que je me trouve dans une boite gay/lesbienne, ça va tout de suite mieux, beaucoup de lesbienne “garçonnes” viennent te draguer et sont toutes contentes quand tu leur dis que tu es du même bord qu’elle… :p

Écrit par Margoth le 4 mars 2012 à 12:01

bonjour tout le monde .. des que j’ai vu cette article je l’ai lu car je me suis directement reconnu dans le titre .. donc comme vous l’avez surement compris je suis une jeune lesbienne toute fraiche de 16 qui n’est pas percer de partout ni tatouer ni les cheveux court mais au contraire des long cheveux blond habillé feminine mais qui est aussi super timide :$ ce qui arrange rien pour aborder des filles qui me pensent toute hetero..J’ai lu tout les commentaire precedents et j espere que ma premiere sortie dans le milieu se passera bien et que je me ferais aborder..& que par des filles lol :)

Écrit par eloo le 5 mars 2012 à 16:32

Je suis moi meme feminine (avec les cheveux courts quand meme hihi) estheticienne et ma copine l est aussi (sans les cheveux courts) et coiffeuse … Et je trouve ca bien , je prefere avoir une femme feminine qu une femme qui fait garçonne je les rejete pas non plus , mes ex l etaient … Mais bon :D

Écrit par espiegle81 le 5 mars 2012 à 20:17

Juste pour rajouter un petit truc par-rapport à mon précédent témoignage: l’autre soir, j’étais dans un bar lesbien, avec une fille très féminine, comme moi, et les autres filles étaient plutôt masculines. Eh bien nous nous sommes faites traiter de “cochonnes” par l’une d’entre elles! Mais bon après, heureusement, que ce genre d’événements reste plutôt rare, malgré tout.

Écrit par pinkflower le 6 mars 2012 à 17:11

Salut,

On se trouve malheureusement dans une société qui doit tout cataloguer, tout ranger, que la personne qui lit mon post et qui n’a jamais joué à “cette personne est gay, bi, hétéro” me jette la première pierre.
Je comprends que ces moqueries t’agacent, mais stp ne te rase pas la tête ^^

Personnellement, il paraît que quand on me voit, j’ai un panneau lumineux au dessus du crâne qui indique ”gouine” et pourtant ça n’a pas empêché que des mecs me draguent. Personnellement je trouve ça flatteur, au final, l’important c’est de savoir qu’on peut plaire, non ?

De mon côté si j’aime les filles c’est parce que j’aurai plutôt tendance à fantasmer sur Scarlett Johansson que K.d. Lang… je les aime féminine et si dans une pièce une fille me fait craquer, je ne vais pas me demander avec qui elle couche en général, si elle est célibataire je tente ma chance… et si c’est un méga rateau, tant pis.

Dans ce monde trop stéréotypé je me demande ce qui est le pire, avoir l’impression de se retrouver face à 1000 “Shane” et d’en être une parmi d’autres ou être différente…

Et si la grande ville du Sud Ouest dont tu parles est Bordeaux, je promets de venir te draguer un soir :)

Écrit par Blobfish le 8 mars 2012 à 17:41

Je comprend complètement ce que tu vis… J’ai le même problème !!!

Écrit par PrunePrune le 9 mars 2012 à 15:36

J’ai aussi pu vivre la même histoire que toi : Meme en trainant dans le monde lesbien, meme des femmes d’un age assez avancé ( donc qui auraient pu avoir une plus grande sagesse, plus grande ouverture d’esprit) m’ont à un moment donné sorti : ” mais toi tu as des doutes sur ta sexualité non ? “, ou alors ” mais tu es bi non ? ”
Pourquoi, si je suis féminine c’est que j’ai des doutes ? euh, je ne vois pas le rapport là…
C’est dommage, on se bat déjà contre tous les préjugés, alors si même au sein de notre communauté on n’est pas acceptées, qu’est ce qu’il nous reste à faire ?
J’ai beaucoup fait des rencontres aussi sur le net, non seulement parce qu’on ne me crois pas dans notre monde, mais aussi parce que j’aime les femmes, et donc la féminité. Car il y a aussi une croyance populaire qui dit que lorsque tu es lesbienne et féminine, ta copine est forcément masculine ! Non, je suis féminine et j’aime également la féminité ! et j’ai de nombreux exemples de couples qui sont dans ce cas !

C’est embetant tout ca, parce qu’après on vit encore plus mal le célibat, car quand on est en couple tout va bien, mais dès qu’on est seule, il faut se retapper tous ces préjugés. Et au final le célibat pese encore plus…. Parce qu’au moins notre copine savait qu’on était bien lesbienne !!!! Elle !

Écrit par Cendrillon le 9 mars 2012 à 20:30

Blobfish et oui je parle biens de Bordeaux! Alors nouveauté j’ai testé les bars lesbiens! Alors soit j’ai un problème, soit je fais peur, soit c’est un millieu fermé alors certe à force on voit les même personnes donc on commence à connaître rapidement les gens, mais je trouve quand même que cela manque de féminité tout ca.
Comme toi Cendrillon j’aime aussi les filles féminines mais pas que et ca peut paraitre aussi compliqué.
Il est vrai que étant resté en couple pendant un moment je ne me posé pas de questions sur le fait de paraître lesbienne ou pas, mais depuis mon célibat’ les questions reviennent même en trainant dans “le millieu”.
Certaines filles me disent que c’est bien d’être féminine et lesbienne et te disent aussi que si elle m’avait croisé dans la rue elle n’aurai pas fait attention car je ne déclenche pas le “gaydar”!
Ah la la, enfin on va s’en sortir!
Courage à toute!

Écrit par lolali81 le 13 mars 2012 à 11:50

Ah ah ah! (Je me permets de rire, je suis en couple ^^). Troooop de souvenirs, c’est l’horreur de trouver quelqu’un quand on n’est fan ni du look à la shane, ni du “milieu”. Ben du coup ma belle c’est à toi de t’y coller. En même temps les ptites nanas sont tellement contentes de trouver une lesbienne féminine (dans 95% des cas) que tu n’auras pas à faire du forcing bien longtemps. Franchement, une fois que tu auras compris que c’est un putain d’atout, tu vas les faire tomber comme des mouches ;) .

Écrit par Terpsychore le 13 mars 2012 à 13:45

Tous ces clichés ont été créés par ces mêmes lesbiennes qui vous rejettent et qui veulent éviter à tout prix de se faire draguer par la gente masculine, alors quand elles voient débarquer le prototype de la fille à laquelle elles ne veulent surtout pas ressembler forcément ça ne marche pas !
Les remarques que vous recevez sont typiques : tu ne peux pas être féminine ET lesbienne car ta féminité doit attirer les hommes alors que les lesbiennes non (leur côté garçon manqué ou carrément parce qu’elles sont moches).
Je suis tout à fait d’accord avec Trepsychore : votre féminité est une arme fatale, usez-en !

Écrit par Cameron le 13 mars 2012 à 17:36

C’est bien navrant de lire que les filles se “masculinisent” pour ne pas plaire aux hommes. Quel raccourci ! Je suis une butch (ou serai etiquetee en tant que tel) et je cultive ce style parce qu’il me correspond. Il n’empeche pas des mecs de me draguer… Vous vous plaignez de votre manque de visibilite, certaines se vexent de ne pas etre percues pour ce qu’elles sont par leurs “consoeurs”… mais lire ou entendre “camionneuses, non merci” juste parce que le stereotype de la Josiane existe, est tout aussi vexant. Il en faut pour tout le monde… “La beaute est dans l’oeil qui contemple”.

Écrit par Punker le 13 mars 2012 à 19:29

Allez ce weekend je sors l’arme fatale alors!

Écrit par lolali81 le 13 mars 2012 à 22:08

Yes, fonce! Et reviens nous raconter tout ça! ^^

Écrit par Terpsychore le 15 mars 2012 à 1:15

BI par dépit jusqu à l âge de 28 ans, j ai longtemps eu un look androgyne . En couple avec une femme depuis 2 ans, je n ai jamais été aussi féminine (jupes et talons 6 jours sur 7) assumer mon homosexualité a exacerbé ma féminité, et j adore ça!!!!

Écrit par Pixie le 15 mars 2012 à 11:11

” Révélée” depuis peu, la plupart des gens que je connais ont été plus que surpris. La plupart m’imaginait hétéro branchée, voletant d’hommes en hommes sans me fixer et en profitant au maximum : un comble puisque je n’ai même jamais eu de relations sexuelles avec un homme. Mais parce que je suis féminine ( et fière de l’être) à l’aspect plutôt fragile, on m’a tout de suite catégorisé.

Le pire a sans doute été une de mes premières sorties dans un bar lesbien dont on m’a chassé vigoureusement en me disant que les hétéros n’étaient pas vraiment bien venues… Mais-Bien-Sûr….

Bref, ça fait plaisir de voir que d’autres connaissent le même genre de “problèmes”
Tchao-tchao !

Écrit par Leny le 17 mars 2012 à 0:34

Salut à toutes
Comme beaucoup apparemment je me reconnais bien dans ce témoignage, mais vous êtes où dans la vraie vie ???

Écrit par Vy le 19 mars 2012 à 0:00

Mais où vous cachez vous. Je suis lesbienne et j’aime les femmes “femmes” justement et je me desespère de rencontrer autre chose que des “presque” mecs quand je sors dans le milieu !! Ne changer rien à ce que vous étes, ni les unes ni les autres d’ailleurs mais respecter et tolérer l’autre, peut importe comme il est.

Écrit par lilette06 le 23 mars 2012 à 17:27

Salut les filles, alors voilà, j’ai 17 ans et je suis bi, et aussi très féminines (la plupart du temps). Je connais aussi ce probléme, lorsque je suis dans un boîte gayfriendly je me fais exclusivement accoster par des hommes (ce qui peut être agacant), et j’entends les mêmes remarques a tout bout de champs “Toi bi .? Tu rigoles, t’as une tête a croqueuse d’hommes” ou alors “T’est trop filles pour plaire a des filles justement”. J’avoue que ces remarques ne me font pas particulierment plaisir, mais tant pis, je ne vais pas changer de look pour être enfin remarquer par des filles ! J’assume toute a fais ma féminité, j’ai un corps de fille avec des atouts et je m’en sers, le rapport entre physique et sentiments n’existe pas, je pense ! Sur ce, bisou bisou !

Écrit par Pink.Aiko le 28 mars 2012 à 12:45

Comme quoi, le “lezdar” (hihi, nouveau mot de mon vocabulaire depuis aujourd’hui! mdr) a ses faille et ses limites! lol
En couple et TRES féminine, comme cité plus haut, avec une femme que tu ne peux pas confondre avec un mec (cheveux et ongles longs, jeans, pull, chaussures de ville, parfum de femme ) méme si sa féminité n’est pas “exacerbée” (pas de talons, pas de maquillage, pas de bijou, a part notre alliance, et SURTOUT jupe :-( ) la question que l’on nous pose c’est plutot: Qui fait l’homme, qui fait la femme? (dans ma tète) “RRRRRRRR bandes de débiles!!!! elle est con ta question!!!” (réponse donnée en vrai et en coeur) “Ben ça dépend de la situation; Elle fait la cuisine et le bricolage, je fais les bouquets de fleurs, du karaté, et je porte les truc lourds. (mais pour ça, j’enleve les talons! lol) (dans ma tété) “Tu croyais quand méme pas que j’allais te parler “chambre à coucher?” de toutes façon, la aussi ça dépend de la situation ;-)

Écrit par Pixie le 30 mars 2012 à 12:54

Merci Lauriane pour ton témoignage. Je dois dire que j’ai grandi à présent mais quand j’avais 19 ans et que je sortais dans le milieu, aucune femme ne me regardaient. J’en ai beaucoup souffert. A 20 ans, sans abandonner les talons aiguilles, ni les robes et le maquillage, j’ai décidé de me couper les cheveux. Le regard des femmes sur moi à totalement changé. J’ai rencontré mon amie avec qui je suis depuis 6 ans qui a les cheveux longs bien qu’un look un peu de trentenaire teenager décalé… Elle a très longtemps refusé que je me fasse pousser à nouveau les cheveux.
Aujourd’hui, je suis de nouveau en mode “Femme” de la tête au pied et ne m’imagine pas autrement. Mes regards et attitudes lorsque je suis dans le milieu ne laisse finalement plus de doute sur mes envies profondes et même si les garçons tombent toujours dénue quand je leur annonce, je pense qu’il faut en jouer, surtout dans le milieu professionnel car le fait de pouvoir jouer sur les deux tableaux n’est dans la vie pas une mauvaise chose !

Écrit par Ewa le 13 avril 2012 à 12:42

Merci pour ce témoignage ! J’ai tellement souffert de ces réflexions bidons que j’en ai écrit une lettre à une auteure afin d’obtenir des réponses. Je suis “entrer dans le milieu” (et non dans le troupeau très fermé) il y a quelques mois, sur Paname, et mes apparitions se soldent par “très hétéro comme fille”, “je suis sûre que tu n’es pas lesbienne” et des visages intrusifs me dévisageant lorsque je rentre dans une boite. Impossible de rentrer en contact avec des femmes, elles me regardent, me sourient et me disent “dommage…”, croyant que je suis juste une curieuse. Je me suis sentie tellement mal sous ce flot de critique que j’ai immédiatement limé mes ongles jusqu’à la racine lorsqu’une hétéro du boulot m’a fait remarqué que selon ses observations (genre étude de bêtes de foire), les lesbiennes avaient les ongles courts. Remarquez, j’ai veillé à les entrenir aussi court que possible lorsque j’eus l’occasion de faire montre de l’étendu de mon adoration pour la femme… Moi qui aime la cabaret, le jazz, l’art des corset, qui porte le rouge sur les lèvres et sur des talons de 12 cm, qui prone et sublime la femme quelle qu’elle soit, qui me sent femme avant tout, je me sens un peu seule… Et il ne faut pas croire, j’ai beau avoir des amies lesbiennes ou hétéros, toutes me disent “les hommes vont finir par te manquer” sans entendre ni comprendre que ce n’est pas qu’une question de couverture ! Juger quelqu’un sur son passé est un peu réducteur et ne pas vouloir reconnaitre l’évolution et la beauté d’une lesbienne épanouie dans sa féminité est finalement sexiste, je trouve, bien que cela devienne une force et un atout car en effet, au travail, c’est plaisant d’annoncer tout sourire, enlacée d’une petite robe bien taillée, les yeux veloutés et la bouche carmin que les femmes sont le seul et unique soucis de son coeur. Apparemment, ce défaut est parti pour nous jouer des tours, les filles, vu comment va le monde… Je ne vous raconte pas comment ca se passe dans le monde de la musique classique ! Mais dites moi, il ne nous manque plus que les verres pour discuter car le sujet est vaste et inépuisable ! En tout cas, merci Laurianne pour ce “chaud au coeur”. Puisque nous sommes femmes et que nous les aimons, autant les aimer pour ce qu’elles sont, même si elles préfèrent mettre des pantalons.

Écrit par llulle le 16 avril 2012 à 19:20

Préjugés, bonjour ! Pour moi qui suis une allergique confirmée au pointage du doigt de la différence, je suis d’accord : classifier une fille féminine comme hétéro, c’est stupide. Et pourtant, effectivement, les filles féminines sont majoritairement des hétéros ; je le sais, j’en fais les frais, je préfère les filles féminines mais celles dont je suis tombée amoureuse, elles, elles préfèrent les hommes ! ^^ Alors certes, à 17 ans, je ne peux pas dire que mon expérience soit très étendue, mais la constat est là. Mais de là à en faire une généralité, bonjour la stupidité !
Il n’empêche que je suis une fille qu’on qualifierait certainement de “butch”, mais que je suis bien contente qu’il y ait des lesbiennes “”"qui font hétéro”"” !! Alors oui, les filles tatouées-percées qui crient direct à l’hétéro, ça m’énerve. D’ailleurs, un des plus gros chocs de ma vie fut d’entendre une lesbienne dire que The L Word ne représentait pas la réalité car il y avait des filles féminines ! Un comble !!

Pour en revenir à ton témoignage, je n’ai qu’un conseil : ne désespère pas ! :)

Écrit par Meg le 21 avril 2012 à 22:01

visiblement, il existe plus de lesbiennes “feminines” qu’il n’y parait. alors la question est, ou peut on les rencontrer ?!
je ne pense pas etre un “cliché” pour reprendre les termes précédemment utilisés, et j’ai donc du mal à rencontrer des lesbiennes feminines, qui sont peu présentes dans le “milieu” (ou je ne vais donc plus..)
Vous me direz, reste internet, certes.. mais ca manque quelque peu de naturel à mon gout..

Écrit par luneuh le 28 mai 2012 à 11:11

p.s : je suis de Bordeaux… donc avec les beaux jours, si une rencontre vous dit, pique nique, ballade, boire un verre en terrasse, ou tout ce qui vous fera plaisir, histoire que les plus belles lesbiennes puissent échanger les plus beaux regards :)

Écrit par luneuh le 28 mai 2012 à 11:20

Luneuh: pourquoi pas, ecrit moi un mp si tu veux mon pseudo cest lolali81

Écrit par lolali81 le 1 juin 2012 à 12:30

Lolali81 je t’enverrai un mp avec plaisir si seulement je savais comment.. -__-

Écrit par luneuh le 10 juin 2012 à 1:49

Luneuh, il faut que tu t’inscrive sur le site et après tu vas dans tes messages et voilà hihi.

Écrit par lolali81 le 10 juin 2012 à 21:49

C’est la première fois que je publie sur Tetue, mais là, c’était obligatoire !
Je me reconnais tellement dans ton témoignage.
Je suis ce qu’on peut qualifier de “lesbienne invisible”. Meme ma famille pense que je suis “trop” féminine pour être homo !
J’ai le sentiment qu’on ne me prend pas au sérieux, parce que mon coté “féminin” rend mon homosexualité comme une soit disant passade.
La semaine dernière un type m’a harcelé en boite “prouve moi que t’es lesbienne”, ” je te crois pas” ” regarde ces abdos de malade, tu les kiffes pas ?” Carrément écœurant, je dois prouver que j’aime les filles ?
Je n’ai pas a me justifier de quoi que ce soit, mais j’avoue qu’à force, on se sent mal à l’aise et pas en phase avec son propre milieu…
Je n’ai jamais été aussi mal à l’aise qu’à la gaypride, à laquelle je suis allée la semaine dernière : ” est ce que je suis trop féminine pour être homo ? est ce que je dois changer pour m’intégrer ?” …
C’est bien dommage d’avoir tant de stéréotypes et préjugés. Et j’ai tout sauf envie d’en devenir un.
Merci pour ton témoignage, je me sens moins seule !

Écrit par Miss11 le 12 juin 2012 à 12:28

Jeune fille féminine avec mes longs cheveux bouclés, mon gout pour les jupes et ma folie de la mode, je ne me reconnais que trop dans tout vos commentaires…

Généralement quand les gens l’apprennent, j’ai le droit aux éternels commentaire débiles à hurler “si tu étais vraiment lesbienne tu ne serais pas comme ça”. Comme si il fallait coller au stéréotype de la butch aux cheveux rasés, portant un jeans trop grand et une chemise à carreaux pour pouvoir prétendre aimer une autre fille !

Il est tant que les mentalités changent, la préférence sexuelle n’a rien à voir avec le fait de porter des talons, une jupe ou de se maquiller. On ne devrait pas avoir à ce battre contre des préjugés et galérer autant pour rencontrer des filles. Si nous voulons que les regards changent sur la communauté lesbienne, il faudrait peut être déjà commencer par nous accepter “entre nous” en mettant fin aux clichés…

Éternellement féminine et plus que jamais lesbienne !

Écrit par mam'zelle le 13 juin 2012 à 13:37

Ben je me retrouve dans le méme cas, je suis trés féminine et je me fais essentiellement aborder par les mecs…Pour vous dire que méme quand je sors dans des endroits Gay et lesbien, les mecs ou bies me draguent mais rarement des filles…Je suis entiérement lesbienne et je suis sur Bordeaux, on a essayé de me faire changer de look mais je reste comme je suis, je ne changerais pas pour rencontrer une femme, sachant que je souhaite par dessus tous que la mienne soit comme moi..

Écrit par laura33 le 6 juillet 2012 à 9:52

J’avoue n’avoir jamais connu une situation similaire à la tienne. Je n’ai que 15 ans et pour l’instant, je n’ai pas encore eu la chance de croiser beaucoup de lesbiennes. Mais ton témoignage m’a touché. Je trouve ça assez, même totalement ironique, que parce qu’on est trop féminine on soit rejeté du milieu lesbien… Mais quel est leur problème? Les seules filles dont je suis tombée amoureuse sont féminines, j’aime les filles pas les mecs! Décidément, je ne comprends vraiment pas le rejet que vous subissez. En tout cas, je vous souhaite bon courage, et ne vous en faites pas, vous trouverez une femme intelligente qui vous aimera. ;)

Écrit par Croux49 le 8 juillet 2012 à 12:21

cje suis une lesbian lipstick qui a fait son coming out.il y a cinq ans impossible de frequenter les soiree filles car trop féminine.heureusement qu il y a les sites de rencontre ma

Écrit par india 555 le 27 juillet 2012 à 19:06

Je ne suis pas certaine que le problème soit au niveau de l’image (look) renvoyée (sauf pour les ongles longs ;-) ).
Une question me vient à l’esprit … Est-ce que les lesbiennes dites « féminines » se reconnaissent entre elles ? Personnellement, je crois que oui, pour celles qui ne sont pas en mode camouflage… je crois que c’est plutôt un problème de façon d’être qu’un problème d’image féminine/masculine… Certaines personnes ne renvoient pas toujours le bon message et que certaines féminines peuvent aussi jouer sur l’ambiguïté d’être féminine pour faire « hétéro » ou ne pas se rendre visible comme lesbienne. non ?
Parce qu’une fille qui regarde avec envie une autre fille, c’est un regard de lesbienne ;-) et cela suffit pour se rendre visible. Alors restez toutes comme vous êtes masculines, androgynes, … mais les féminines montrez-vous, les rencontres n’en seront que plus simples ! ;-)

Écrit par l2d2 le 2 août 2012 à 9:50

J’ai 15 ans et tout comme vous, même étant lesbienne, je ne veux en aucun cas renoncer à ma féminité…. Tous ces commentaires rassurent et poussent à ne pas complètement désespérer devant tous ces stéréotypes !
Merci pour ce blog, tout en simplicité et bonne humeur :)

Écrit par Amberlady le 31 août 2012 à 19:28

C’est un peu pareil pour moi. Il y a quelques années j’avais un style plutôt “garçonne” mais c’était avec une certaine limite. Tout le monde me disait “ah oui ! Ca se voit à des kilomètres que tu es lesbienne”. Après j’ai eu un look androgyne et on me disait encore ça, enfin quand on ne me demandait pas si j’étais lesbienne ou gay (soit fille ou gars parfois on ne reconnaissait pas) parce que dans les deux cas j’étais homo et ça se voyait. Cependant depuis un peu plus d’un an je me suis pas mal féminisée (recherche d’emploi oblige) et j’y ai prit beaucoup de goûts (même si je joue encore avec les styles parfois). Et alors là c’est dingue comme tout a changé ! Je me suis plus souvent fait draguée par des gars et la nouvelle réplique est “je suis sûre que tu es hétéro, t’as que 19 ans tu verras on en reparlera” ou dérivé “t’es au moins bi, c’est certain t’as un côté hétéro ça se voit”. Ah oui, j’ai échangé mes chaussures montantes contre des talons, mes jeans slim contre des pantalons en toile et mes tee-shirt un peu larges contre des chemises donc forcément je suis devenue hétéro au passage. Oui j’ai aussi mit mon homosexualité sur un cintre –’. Il n’y avait que lorsque je traînais avec ma copine qu’on me croyait car elle était très masculine. D’ailleurs, mon ex était TROP masculine. J’avais parfois l’impression d’être en couple avec un mec ! Et puis arrivait la phrase “ah bah c’est sûr c’est elle qui fait l’homme”. Oui moi aussi j’y ai eu le droit les filles ! Mais qui a inventé cette phrase débile ?? Enfin tout ça pour dire que c’est décidé, je veux une copine féminine ! Ma première petite amie était féminine, malgré qu’elle avait les cheveux courts, et aujourd’hui elle a suivi la mode de la “crête lesbienne” (j’appelle ça comme ça). Et c’est bizarre, je la trouvais superbe avant et je trouve que de se transformer “en bonhomme” ne l’a pas mise en valeur du tout et c’est bien malheureux croyez-moi. Je ne suis pas du tout contre les styles “butch”, masculine, androgyne, au contraire j’adore mais il faudrait que toutes les lesbiennes se mettent en tête qu’il y a aussi des lesbiennes féminines =).

Écrit par Koba le 4 septembre 2012 à 20:53

COUCOU MOI JE SUIS LESBIENNE DEPUIS UN AN ET JE VOIE TOUT LES PREJUG2EEST JE SUIS DACORD AVEC TOI DANS TON TEMOIGNAGE

Écrit par MON BEBE JELAIME le 18 octobre 2012 à 13:05

Moi aussi j’ai ce problème mais c’est assez grave. Je suis révoltée au max, j’ai la rage ainsi que la haine donc je trouve ça très révoltant. 95% des filles sont pas juste indifférentes. Au niveau amitié, j’ai le même problème. J’ai tout essayé au niveau coiffure mais en vain. Le web, seul moyen pour trouver des filles. Ça c’est complètement faux car les sites de rencontre ça ne marche pas. Quand j’envoie des messages, 98% du temps je n’ai pas de réponse et j’en reçois jamais. Sur les sites de rencontres je suis harcelée par les mecs. On a même joué avec mes sentiments. Je ne suis presque plus capable de faire confiance aux filles. Je suis condamnée à être seule. :( Bref, je ne sais plus quoi faire.

Écrit par Lizzy le 27 janvier 2013 à 20:13

Coucou :)
Cest vrai que la plus part des lesbiennes que je connais sont masculines , je le suis aussi mais de mon côte jai énormément de mal a trouver une fille feminine.
Cest vrai quil y a beaucoup de cliche malheureusement

Écrit par Kelly le 10 février 2013 à 17:56

Des clichés? C’est pire que ça. Ça juge pour tout et pour rien et c’est 100 000 fois pire que chez les hétéros. 95% des filles ne sont pas juste indifférentes, elles veulent rien savoir. Ceci inclut les filles féminines. Pour réussir à rencontrer est-ce qu’il faut que je prenne une photo de moi les seins à l’air?! -_-’ Je suis lesbienne mais j’ai juste envie de déclencher la guerre contre la communauté lesbienne. J’en suis rendue là. J’en veux à la communauté lesbienne entière. Parfois, pour réussir à me faire respecter, il faut que je sois méchante (insultes, haine, tyrannie, etc). C’est vraiment rendu grave.

Écrit par Lizzy le 14 février 2013 à 20:01

bonjour a tous,
très sympa cette conversation, je vous rejoins sur beaucoup de point ( surtout sur pour l orthographe) mais il est des fois très agréable de cultive le mythe allez disons le entre hété et homo c est vrai que c pas évident d avoir un physique qui plait au shane et au mecs ;) ))…par contre ce qui est difficile c de ne pas partager une culture gay très féminine et réseau très hétéro qui ne me dérange pas et que j adore…par contre c est de trouver une femme qui penche vers la féminité sans fréquenter les milieu lesbiens que je ne connais pas et ou je pense pas me sentir a l aisé…moi quand je rentre ds un bar c pas dans l esprit d une appartenance sexuelle désole j ai moins d esprit quand je bois des cafe ou un demi…ce qui est difficile c est d être gay ds un réseau hétéro qui me correspond bien…je ne revendique ni d appartenance ni de communauté, je déteste ça…d appartenir a un groupe identitaire qui supporte difficilement le monde hétéro et les couilles des mecs…j aime le vernis et les chaussures je déteste les gays qui sont révoltés par les mecs…les hétéro n ont jamais crié sur leur look pour aimer..on n a pas a se faire juger de la sorte par qui se soit pour qu on ai un visage qui ne ressemble pas a son amour..c dingue de voir aussi peu de tolérance…mais bon avant de mettre en doute c certainement des gens qui doivent régler des choses sur leur féminité avant tout…si vous avez du temps pour bavarder plus…faire le moi savoir en repondant..bisous les glam girl..
Et vos copines elles sont comment ?

Écrit par famé le 3 mars 2013 à 2:01

pour répondre a l2d2 on ne joue pas sur l ambiguïté pour faire hétéro..alors on est féminine c qu on assume pas d être gay ? les choses sont bien plus compliqué que ca evidemment ou alors finalement tres simple desole quand je bois un cafe je veux sentir proche des gens qui partage des conversation sympa desole quand je mets du vernis je decide pas de dire faut que je ressemble au hetero ah oui sinon il vont croire que je suis gay mon dieu je pourrai jamais affonter cela ;) ) le vernis ça me plait je porte y a pas de calculs butch elle veut pas être féminine donc elle revendique elle fait face aux regards rapide des hétéro c ça aussi ? elle n est donc pas ambigu la butch ? Allons prenons un peu de la hauteur le fait d être gay rend tolérant si on le gère bien alors essayons de rester aussi ouvert non ? bon allez je mets ma chemise a carreaux j ai envie d assumer ce soir attention me voilà les bars lesbiens je suis prête pour assumer….

Écrit par famé le 3 mars 2013 à 2:24

vous savez pour moi c quoi la différence entre un hétéro et un homo c juste un changement de il ou de elle après c freeee et quand tous le monde aura compris ça bah il ou elle aura tout compris…on peut revenir aux fondamentaux..

Écrit par famé le 3 mars 2013 à 2:28

Réagissez