La Loeb en mode blog

C’est la merde qu’ils préfèrent!

CalchakisAlors qu’un journaliste, un vrai, est mort en Syrie, un homme passionné, courageux, lumineux, admiré par ses collègues, ici, dans notre douce France, des incultes analphabètes continuent leur travail de sape et de désinformation. C’est pas grand chose, me direz-vous: ça n’est qu’un magazine de rien du tout sur une petite chaîne qui soi-disant monte… L’enjeu n’est pas très important: ça parle d’artistes qui ont fait des tubes dans les années 80. Tout le monde s’en fout. Place aux jeunes! Et ils sont encore vivants? Oui. Ils sont encore vivants et en ce qui me concerne, ils ne sont pas contents.

Je vous raconte:
Il y a quelques semaines, on me sollicite pour chanter mon tube dans une émission de variété spéciale 80. Mouais… Je ne suis pas chaude… Je suis un peu lasse d’être systématiquement ramenée, donc réduite à cette chanson dont je reste malgré tout fière. Non, rien de rien, non je ne regrette rien… Ça a été une aventure extraordinaire cette “ouate”. Mais bon, on ne va pas y passer le réveillon non plus. Il s’en est passé des choses pour moi depuis! Des mises en scène, un Molière, des émissions de radio (sur Nova, entre autres). Je ne vais pas vous faire défiler ma vie mon oeuvre; si ça vous interresse, Wikipédia est là pour ça. Donc, j’accepte.

Suite à cet enregistrement, 2ème coup de fil pour me demander si ça me branche qu’on tourne un sujet sur moi, sur ce que je fais en ce moment etc, dans 100% Mag… re Mouais… M6, je me méfie; ils m’ont déjà piégée deux fois avec des reportages navrants. J’explique ça à Stephanie Natalizi, la redac’ chef. Elle est super, elle est adorable, elle comprend. Elle a lu mon blog, et elle aime les gens cash comme moi, évidemment que non, ça ne va pas être trash ou misérabiliste, ils sont là pour mettre en valeur les artistes qui passent sur leur chaîne etc… Qu’elle me dit. Un concert de flutiau. Elle doit être cousine avec les Calchakis, les joueurs de flute de pan.

Donc, ok, je dis oui. C’est vrai, il faut faire confiance aux gens dans la vie… Une certaine Sandrine Leleu, soi disant journaliste, me suit toute la journée avec sa caméra, je lui ouvre la porte de chez moi, on parle de plein de choses, de ce que je fais, de ma passion du spectacle et de l’écriture… J’avoue, elle n’a pas l’air de tout comprendre, mais s’il fallait faire Saint Cyr pour faire des reportages à la télé, ça se saurait! Elle veut que je lui lise un passage de “Has been”, mon bouquin au titre provoc’ sorti chez Flammarion. Je ne suis pas emballée par l’idée, mais comme elle m’affirme que ça va être un tout petit moment au milieu de toutes les infos passionnantes sur mon actualité (car elle est foisonnante ce début janvier: un long métrage, une émission sur Télé Mélody, des spectacles, le mien “Mistinguett, Madonna et Moi” et “les Bons Becs ” (une de mes mises en scène) qui tournent dans toute la France, sans parler des nombreux projets), bonne fille, j’obtempère. Les conversations avec la formidable rédac’ chef me garantissent un traitement respectueux et honnête; on est en phase. Elle me demande de lui envoyer les visuels de mes spectacles (Lio, Magre, la Madeleine Proust….), ça va être formidable ce petit reportage… J’ai hâte. re Calchakis

Ce soir, je regarde le sujet… Et je vais gerber. 100% Naze. Non seulement de mes nombreuses actualités, il ne reste rien, non seulement le passage sur le livre prend une place importante avec des commentaires du genre “Has been” un titre qui a le mérite d’être clair (c’est de l’humour, connasse! Tu crois qui si j’étais has been je serais assez débile pour le dire, pov’ naze?? T’as été regarder sur internet ce que je fais ou tu sais pas lire?) mais en plus les commentaires sont condescendants et mensongers. Mon joli appartement est réduit à un 2 pièces (j’en ai 3, en plus elle sait pas compter…) et tout à l’avenant. C’est insultant et misérabiliste. Exactement ce que je redoutais. Cioran disait “la chose la plus secrètement redoutée finit toujours par arriver”. Je confirme.

Ivre de rage, j’appelle illico la grande redac’ chef, et m’entends jouer encore un petit air de pipeau! Elle ne voit pas où est le problème, la grand reporter, et m’explique que les visuels de mon travail faisaient “verrues” dans le sujet. (sic)

Naïve (je sais, ça me perdra!) je croyais que le M de M6, c’était pour Musique. En fait, c’est pour Merde. Merde 6.

Et pendant ce temps là, y’en a qui se tuent pour défendre des idéaux avec dignité. Mais dignité, rigueur et honnêteté, si ça se trouve, ils ne savent même pas ce que c’est! Ils n’ont que quelques mots à leur vocabulaire: vulgarité, cynisme, et surtout bêtise. Crasse.

Merde 6, la petite chaîne qui vous descend. Ça y’est, ça m’reprend! J’ai encore les dents du fond qui baignent…..

Ne vous inquiétez pas ça va aller… C’est rien. C’est seulement ma vie sur laquelle ils chient.

Ici, ce sont les artistes qui crèvent sous les balles des snipers médiatiques!



2 commentaires

Un seul mot : bravo !

Écrit par sonia le 1 mars 2012 à 22:32

Quelle plume! proposez-donc vos services à M6 pour relever le niveau. Je me régale en lisant vos billets.

Écrit par misstine le 3 mars 2012 à 14:07

Réagissez