J'aime le beat

Par Patrick Thévenin

RAGAZZI IN THE MIX

drapeau-italien

Certainement pour me remettre les oreilles en forme après plus de plus deux heures de concert de Lady Gaga où j’ai découvert qu’elle était plus humaine et pro qu’elle en donnait l’air, je n’ai pas pu m’empêcher de ressortir ces deux mixes italo dance, dans ce que le genre a de plus pute et trouvé sur je ne sais plus quel blog. Donc pour le tracklisting et le nom du (des) DJ’s, il faudra repasser.
Pour le reste, c’est enchaîné les doigts dans le nez et qu’il pleuve ou qu’il vente, vous vous retrouverez à danser torse nu sur la plage de Rimini en esquissant des pas de danse douteux avec les cagoles du coin. De temps en temps, ça fait un bien fou…

Pour les télécharger et les glisser dans votre iPod c’est ici et .

FUTUR TUBE : « GARE DU NORD » – CARTE BLANCHE

Le français surdoué DJ Mehdi et l’Anglais vicieux Riton, associés sous Carte Blanche, ne pouvaient qu’accoucher du tube de l’été : Gare du Nord ou 2′ 47″ de pure jubilation dance dont la puissance file des frissons dans le dos en télescopant la philosophie banger en plein sur les dancefloors new-yorkais des années 90.
Le clip, signé Marco Dos Santos, hommage à la black powa dance, avec son esthétique 80’s meets la crasse Youtube, est tout simplement merveilleux.
Sont vraiment forts chez Ed Banger !

PLASTIKMAN IS BACK, ENFIN…

À l’occasion du Festival annuel Villette Sonique qui se tiendra du 31 mai au 6 juin, l’association We Love Art nous a concocté deux soirées de haut vol et qui s’annoncent mémorables. La première demain soir où pour la première fois en France, Richie Hawtin ressuscitera son projet Plastikman pour un live qui s’annonce déjà culte. Avant de filer les platines aux jeunes pousses les plus talentueuses de son label M_nus: Troy Pierce, Marc Houle et Magda.

Pour tous ceux pour qui le concept Plastikman reste de l’ordre du très abstrait, disons que depuis 15 ans, le Canadien Richie Hawtin n’a de cesse de triturer, disséquer et travailler la matière électronique pour la pousser dans ses retranchements les plus intimes. Le projet Plastikman initié en 1993 par Hawtin est certainement celui qui illustre le mieux l’obsession technologique de son auteur. Et l’album « Consumed » le chef d’œuvre affilié à ce side project.
Sorti en 1998, « Consumed » fit l’effet d’une bombe sonore capable de fusionner l’école allemande dépouillée telle que développée par Maurizio et consorts et la scène techno minimale de Detroit incarnée par les Jeff Mills et autres Robert Hood. Avec ses rythmiques répétitives, son shuffle étouffé, ses mélodies qui se répondent en écho et son filtre dub qui transforme le son en nébuleuse de coton, « Consumed » est une de ces pierres philosophales de la minimale, un concept total et fascinant dont l’univers monomaniaque vous happe comme un trou noir.

(La seconde We Love Sonique, se tiendra le 5 juin prochain et clôturera le festival avec un live de Vitalic et des DJ’s sets signés James Holden, Danton Eeprom et Cassius)

We Love Sonique, le 8 mai 2010, Grande Halle de la Villette, 211 avenue Jean Jaurès, 75019 (27 euros)