La femme est l’avenir de l’Homme

8mars

« La femme a le droit de monter à l’échafaud, elle doit avoir également le droit de monter à la tribune » Olympe de Gouges, Article X de la Déclaration des droits des femmes et des citoyennes, 1791.

La lutte pour les droits des femmes ne peut reposer que sur la seule journée du 8 Mars.

Mesdames, à travers le monde, réjouissez vous d’avoir une journée dédiée…et considérez donc que les 364 autres sont journées de l’homme.

Le combat est quotidien et nous le savons bien : inégalités hommes/femmes au travail, conventions collectives, perspectives de carrières, salaires, reconnaissance sociale, violences, viols, agressions physiques ou verbales, ou juste sexisme primaire.

Sans oublier que ce qui nous apparait comme basique et normal dans la France de 2013, l’accès à l’éducation, au travail, à un compte bancaire, au droit de vote, jouir de la liberté d’expression, sont des droits encore contestés voire inaccessibles pour bon nombre de femmes aujourd’hui encore dans une partie du monde.

Vendredi nous aurons le droit à des opérations marketing de certaines marques ciblant les femmes, à des initiatives de nos employeurs, comités d’entreprise (une rose, un livre ?!), ou autre commerçant voulant se faire un coup de pub. « Youpi ! »

Françoise Giroud en 1974 devenant Secrétaire d’Etat à la Condition Féminine, avait expliqué qu’elle acceptait cette fonction afin qu’un jour ce Secrétariat d’Etat n’existe plus.

En 2012, 38 ans plus tard, JM Ayrault nomme Najat Vallaud Belkacem Ministre du droit des femmes.

Ministère normal pour un gouvernement normal et une présidence normale !

La femme encore considérée comme une minorité, les lesbiennes, bis et trans sont bien souvent regardées comme une sous minorité. Le rapport annuel de SOS Homophobie souligne bien la réalité de la lesbo/bi/transphobie en France.

En devenant Présidente de GayLib, Tetu dans son interview (http://www.tetu.com/actualites/france/gaylib-il-faut-quun-maximum-de-deputes-ump-votent-la-loi-sur-le-mariage-22286) soulignait à juste titre que j’étais la 1ere femme Présidente de ce mouvement depuis sa création.

Il en est donc de même dans notre militantisme, combien y a-t-il de femmes à la tête d’associations LGBT ? Combien y a-t-il de femmes dans nos associations ? Etre lesbienne, bi ou trans et militantes serait devenu rare ?

Soyez conscientes qu’on ne nous donnera rien sans que nous n’allions le chercher, égalité hommes/femmes, ou homos/hétéros c’est en étant investies et solidaires que nous gagnerons nos combats, car la lutte contre les LGBTphobies est indéniablement imbriquée avec la lutte contre le sexisme.



2 commentaires

comme c’est dommage d’être outée lesbienne et de maintenir sa pensée dans la banale binarité homme-femme / homo-hétéro.

décidément, on n’arrivera à rien en cette vie au triste monde.

vous amiEs lgbti, nous avez préparé les 50 prochaines années de vie en france avec une ringardise des plus absolues.

que cela soit de hes à l’inter-lgbt en passant par gaylib, j’ai envie de dire que vous avez tellement tiré la couverture qu’on vous voit les gros orteils.

donc, amusez-vous bien alors, mariez-vous bien aussi, et soyez au moins heureux svp. ne faites pas semblant. que dire d’autre ???

je pense que cette fois-ci, amiEs lgbti, vous avez bien touché le fond ! le fond de nos générations.

donc, bienvenuEs, ça fait longtemps qu’on vous attend …

8-)

Écrit par Texas le 12 mars 2013 à 14:57

C’est dommage de critiquer sans rien apporter de constructif!!!

Écrit par veluma le 17 mars 2013 à 20:13

Réagissez