Journée mondiale contre l’Homophobie, la Lesbophobie, la Biphobie et la Transphobie: CENTR’ÉGAUX reste mobilisée‏

A l’heure où la France est en passe de devenir le 14ème pays à ouvrir le mariage et l’adoption aux couples de même sexe, la dernière édition 2013 du rapport sur l’homophobie publié par SOS Homophobie nous rappelle que, si la France est devenue plus tolérante face à l’homosexualité, l’homophobie demeure et semble malheureusement durablement ancrée chez une partie de la population.

Preuve de ce constat : une augmentation de 27% des témoignages reçus, et notamment une proportion alarmante de messages, 38%, reçus lors de la période d’examen du projet de loi, entre octobre et décembre 2012. Internet est le premier secteur concerné par cette libération de la parole homophobe, avec une hausse de 159% des témoignages reçus. Les débats sur le projet de loi ont été violents sur le fond et sur la forme et les dérapages nombreux, alors que  l’homophobie, la biphobie et la transphobie sont des violences vécues au quotidien, toute l’année, dans les milieux familial, scolaire, professionnel, sportif … Enfin, il faut toujours déplorer, en 2013 en France, le maintien du nombre d’agressions physiques rapportées à SOS homophobie : 1 agression tous les 3 jours. (http://www.sos-homophobie.org/sites/default/files/rapport_annuel_2013.pdf).

CENTR’ÉGAUX, Association des Centristes et Démocrates Lesbiennes Gays Bi Trans et GayFriendly, rappelle ses engagements pour la lutte contre toutes les discriminations, notamment celles liées à l’orientation sexuelle et à l’identité de genre.

A l’occasion de la Journée Mondiale contre l’Homophobie, la Lesbophobie, la Biphobie et la Transphobie, et la mise en place du nouveau programme d’actions gouvernementales de lutte contre les discriminations, CENTR’EGAUX souhaite voir menées des actions de grande envergure de prévention et de sensibilisation à destination du grand public, milieux scolaires et étudiants, corps enseignant, collectivités territoriales, entreprises publiques et privées, forces de l’ordre et milieux sportifs…, ainsi qu’auprès des élu-e-s de toute sensibilité politique à tous les niveaux de la représentation nationale.

Enfin le mariage‏ !

LAssemblée Nationale a approuvé en seconde lecture à une large majorité ( 331 Pour ; 225 Contre ; 10 Abstentions) le projet de loi ouvrant le mariage et l’adoption aux couples de même sexe, présenté par le gouvernement et défendu avec constance et persévérance par Mme Christiane Taubira, Garde des Sceaux, et Mme Dominique Bertinotti, Ministre déléguée aux Familles et par les rapporteurs à l’Assemblée Nationale, Erwann Binet, et au Sénat, Jean-Pierre Michel.

CENTR’ÉGAUX se félicite de ce vote historique et de l’avancée sociétale que ce dernier représente pour les couples de même sexe et les familles homoparentales.

CENTR’EGAUX se réjouit des votes favorables des député-e-s centristes, tels que Jean-Louis Borloo, Jean-Christophe Lagarde, Yves Jégo, Philippe Gomes et Sonia Lagarde et du soutien sans réserve de Chantal Jouanno lors du vote au Sénat.

CENTR’EGAUX regrette profondément l’attitude de rejet des autres députés de l’UDI et notamment de Jean-Christophe Fromantin, présent aux côtés du FN dans le cortège des opposants au mariage pour tous lors de la manifestation du 21 avril.

CENTR’ÉGAUX déplore également le vote contre des deux députés MoDem, Jean Lassalle et Thierry Robert, alors même que le principe d’égalité des droits et des devoirs de tous les couples est inscrit dans son Projet Humaniste voté lors de son congrès en décembre 2009 et que Robert Rochefort et Jean-Luc Bennahmias, députés européens et vice présidents du MoDem, faisaient part de leur soutien au projet de loi en amont de ce vote historique.

La France est désormais le 15ème pays dans le monde ayant ouvert le mariage aux couples de même sexe, après l’Afrique du Sud, l’Argentine, la Belgique, le Canada, le Danemark, l’Espagne, l’Islande, la Norvège, la Nouvelle-Zélande, les Pays-Bas, le Portugal, le Royaume-Uni, la Suède et l’Uruguay.

CENTR’ÉGAUX restera mobilisée pour que l’égalité des droits et des devoirs deviennent enfin réalité pour toutes les familles et sera mobilisée sur le projet de loi Familles prévu courant 2013.

Le mariage homosexuel est “inscrit dans l’histoire” – Robert Rochefort

Robert Rochefort, Vice-président du MoDem

L’eurodéputé et Vice-président du MoDem Robert Rochefort a estimé vendredi que “le mariage gay” était “inscrit dans l’histoire” et se fera à terme “dans tous les pays occidentaux”, en expliquant les débordements actuels dans le débat par “les peurs” d’une “société fragile” sur la question “des identités”.

Interrogé sur France culture au sujet des débordements qui ont accompagné les débats sur le projet de loi à l’Assemblée, le vice-président du MoDem a relativisé: “C’est triste ce qu’il se passe, mais ce n’est pas complètement anormal.”

“Je trouve que la caricature dans laquelle nous sommes rentrés, qui fait que les gens qui sont contre le mariage gay disent que c’est la fin du monde, et que les gens qui sont pour disent que c’est normal, banal et que c’est un truc qui doit passer comme une lettre à la poste, ce n’est pas possible”, a expliqué l’ancien directeur du Credoc (Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie).

“Je vais vous répondre en sociologue. Je crois que le mariage pour tous, le mariage gay, est inscrit dans l’histoire. Je crois qu’il se fera dans tous les pays occidentaux et que c’est d’une certaine façon mener un combat rétrograde que de s’y opposer”, a-t-il affirmé.

“En revanche, poursuit l’eurodéputé, considérer quelque part que le mariage gay n’est pas quelque chose qui bouleverse beaucoup de traces culturelles, qui pose la question des identités dans une société qui aujourd’hui n’est plus à l’aise et est en crise avec la question des identités, ce serait erroné”, a-t-il souligné.

“La société aujourd’hui est une société fragile, marquée par ses peurs, et d’une certaine façon ce qui se passe là, au-delà d’un jeu politicien exécrable, c’est aussi tout simplement cela”, a analysé l’économiste.

“Pourquoi y a-t-il autant de gens qui sincèrement, je le pense pour certains cas, se mobilisent contre ce mariage, pourquoi y-a-t-il des débordements de cette nature? Il y a un jeu politicien qui est détestable, mais il y a aussi des peurs qui sont beaucoup plus profondes”, a-t-il jugé.

Appel au rassemblement le 21 avril 2013 à Paris, place de la Bastille.

Centr’Egaux soutient l’appel d’Act Up-Paris au rassemblement ce dimanche 21 avril 2013 à 15h à Paris, place de la Bastille.

“Face au déferlement de haine qui s’abat sur l’ensemble des gouines, des trans, des biEs, des pédés, nous réclamons l’égalité des droits.
L’absence d’égalité des droits entretient l’homo-lesbo-transphobie, favorise les suicides et les comportements à risques vis-à-vis du VIH/sida et des IST.

Pour toutes ces raisons, nous réclamons l’égalité des droits totale entre couples hétérosexuels et couples homosexuels – mariage, filiation, PMA ouverte à toutes les femmes – et l’ouverture des droits pour les personnes trans – changement d’état-civil libre et gratuit, libre choix de son parcours médical. Ces mesures doivent être accompagnées de réels plans de lutte contre les violences et stigmatisations que nous subissons au quotidien.

Plus qu’un débat de société, c’est une nécessité concrète pour nous, trans, gouines, biEs, intersexes, pédés.

Depuis 6 mois, nos vies sont l’objet d’un « débat » destiné à savoir si nous méritons les pleins droits qui nous reviennent. Depuis une semaine, les homophobes demandent ouvertement que notre sang coule.

Nous ne supportons plus de voir leur parole légitimée dans les médias, de voir leur haine à notre égard considérée comme l’élément d’une discussion acceptable. Parce que nos vies ont à leurs yeux moins de valeur que les autres : nous mourons.

Nous avons décidé de vivre. Nous refusons de voir la rue abandonnée à des groupes violents et fascisants, homo-lesbo-transphobes, sexistes, racistes, islamophobes et antisémites. Nous refusons de voir les violences et menaces se multiplier à notre encontre.

Face à l’union des droites extrêmes contre l’égalité des droits, nous appelons à la solidarité. Les hétérosexuelLEs qui ne cautionnent pas les violences qui nous sont faites, doivent comprendre que leur silence fait le jeu des homophobes. Nous exigeons que l’égalité des droits soit pleine et entière et bénéficie à toutes les minorités.”

http://www.actupparis.org/spip.php?article5161

Rassemblement contre l’homophobie mercredi 10 avril 2013

CENTR’EGAUX participera au rassemblement d’urgence initié par Act Up contre l’homophobie, pour l’égalité des droits : mercredi 10 avril à 20 heures dans le Marais

•- Pour dénoncer la haine déversée depuis des mois contre les LGBT par les opposant-es au projet de loi de mariage pour tous, haine qui s’est intensifiée ces dernières semaines ;

-• Pour dire que cette haine n’a aucune légitimité dans un débat démocratique, et que celles et ceux qui, croyant bien faire, ont traité les partisans de la haine comme des interlocuteur-rices légitimes n’ont fait que renforcer leur violence ;

-• Pour rappeler que cette haine est alimentée par les inégalités et les discriminations légales qui touchent les LGBT et leur famille et qu’il est urgent d’y mettre fin;

-• Pour soutenir les familles homoparentales, notamment les enfants, particulièrement exposé-es à la haine des opposant-es au mariage ; pour rappeler aux homos, bi et trans isolé-es, sans contact associatif, qu’ils et elles ne sont pas seules et peuvent compter sur nous face à la haine ;

-• Pour témoigner des conséquences de cette haine : taux de suicide plus important chez les jeunes homos ou trans, prévention du VIH empêchée, prises de risque liées à une moindre estime de soi, persistance de l’épidémie de sida et d’hépatites virales ;

•- Pour réclamer l’égalité des droits dans tous les domaines pour les LGBT : mariage, adoption, procréation médicalement assistée, changement d’état civil facilité pour les trans, etc ;

-• Pour dénoncer les menaces et les violences contre les associations LGBT, leurs membres ou les élu-es qui défendent l’égalité – menaces qui témoignent de l’absence d’arguments dont disposent les homophobes ;

•- Pour ne pas laisser la rue, lieu d’expression démocratique, aux ennemi-es de la démocratie qui la monopolisent depuis des mois et qui prennent les homos et les trans comme première cible de leurs combats ;

•- Pour appeler, face à l’union des droites et des extrêmes-droites contre la démocratie, à une solidarité avec les minorités persécutées.

Toutes les associations peuvent signer cet appel : sida2012@actupparis.org

Projet de loi ouvrant le mariage et l’adoption aux couples de même sexe : l’Assemblée nationale dit OUI !

L’Assemblée Nationale a approuvé à une large majorité (329 Pour ; 229 Contre ; 10 Abstentions) le projet de loi ouvrant le mariage et l’adoption aux couples de même sexe, présenté par le gouvernement et défendu avec constance et persévérance par Mme Christiane Taubira, Garde des Sceaux, et Mme Dominique Bertinotti, Ministre déléguée aux Familles.

CENTR’ÉGAUX se félicite de ce vote et de l’avancée sociétale que ce dernier représente pour les couples de même sexe et les familles homoparentales.

CENTR’EGAUX se réjouit des votes favorables de Jean-Louis Borloo, Jean-Christophe Lagarde, Yves Jégo, Philippe Gomes et Sonia Lagarde. CENTR’EGAUX regrette profondément l’attitude des autres députés de l’UDI.

CENTR’ÉGAUX déplore le vote contre des deux députés MoDem, Jean Lassalle et Thierry Robert, alors même que le principe d’égalité des droits et des devoirs de tous les couples est inscrit dans son Projet Humaniste voté lors de son congrès en décembre 2009.

La France est désormais en route pour faire partie des pays européens ouvrant le mariage aux couples de même sexe, après la Belgique, le Danemark l’Espagne, l’Islande, la Norvège, les Pays-Bas, le Portugal, le Royaume-Uni et la Suède.

CENTR’ÉGAUX restera mobilisée dans la perspective des prochaines étapes menant à l’adoption de ce projet de loi, notamment au Sénat, pour que l’égalité des droits et des devoirs deviennent enfin réalité et sera mobilisée sur le projet de loi Familles prévu courant 2013.

Manifestations pour l’Egalité

Le projet de loi concernant l’ouverture du mariage et de l’adoption à tous les couples a été présenté en Conseil des Ministres mercredi 7 novembre 2012 et sera débattu à l’Assemblée Nationale en séance publique à partir du 29 janvier prochain.

L’Inter-LGBT avec l’ensemble des organisations soutenant la proposition de loi organise une grande manifestation en faveur du droit au mariage pour tous les couples et de l’homoparentalité le 27 janvier à Paris. De nombreuses organisations se joindront à la manifestation, et bien entendu tout le monde est le/la bienvenu-e.

Nous n’avons pas défini de consigne particulière pour les participants, chacun et chacune peut venir comme il/elle le souhaite.

Départ à 14h de Denfert-Rochereau. L’association CENTR’EGAUX sera présente durant ce grand évènement : venez nous y retrouver nombreuses et nombreux. Nous vous donnons RDV à 13h15 au niveau du 98 Bd Arago. Pensez à prévoir des vêtements adaptés aux conditions climatiques.

2013, année de mobilisation!

Bonne année 2013Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir.

Appel – Manifestation pour l’Egalité du 16 décembre à Paris

Pour l’égalité maintenant,

contre les discriminations tout le temps !

Le 7 novembre dernier, le projet de loi sur l’ouverture du mariage aux couples de même sexe et la reconnaissance de l’homoparentalité a été présenté en Conseil des ministres. Dès le lendemain, les auditions parlementaires commençaient à l’Assemblée Nationale. Quatorze ans après le vote du Pacs, la marche législative vers l’Egalité pour toutes et tous reprend enfin.

La France désigne les lesbiennes, les gays, les bis et les trans (LGBT) comme des citoyennes et citoyens de seconde zone en leur refusant l’égalité d’accès aux droits – et ceci au seul motif de leur orientation sexuelle ou de leur identité de genre 11 pays ont ouvert le droit au mariage pour les couples de même sexe, dont 6 pays membres de l’Union Européenne. La seule conséquence a été l’égalité des droits.

Ouvrir le mariage et son corollaire l’adoption aux couples de même sexe mariés, comme le prévoit le projet de loi dans son périmètre actuel, est un pas vers la levée des discriminations dont sont aujourd’hui victimes les LGBT C’est un progrès mais nous ne saurions nous en satisfaire

Nous réclamons que l’ensemble des mesures pour lesquelles François Hollande s’est engagé durant sa campagne fassent partie de ce projet de loi. Cette loi ne doit pas être circonscrite à une loi sur le mariage : elle doit permettre aux LGBT d’être considérés comme des citoyens à part entière à titre individuel, en couple, au sein de leur famille et dans la société entière. Les parlementaires doivent ouvrir la procréation médicalement assistée (PMA) à toutes les femmes, l’accès à l’adoption aux couples non mariés, et donner aux couples de même sexe la possibilité de créer un lien de filiation avec leurs enfants selon les mêmes modalités que celles aujourd’hui à disposition des couples hétérosexuels, dans et en dehors du mariage. Nous demandons également une réforme du partage de l’autorité parentale afin que tous les enfants soient protégés et tous les parents reconnus quel que soit le schéma familial.

François Hollande s’était engagé pour le respect des droits fondamentaux des personnes Trans avec une réforme législative leur permettant d’avoir des papiers d’identité conformes à leur genre sans obligation de stérilisation ou de parcours médical. Nous lui en rappelons son urgence et sa nécessité.

La loi mettra ainsi fin aux discriminations institutionnelles dont sont victimes les LGBT et qui cautionnent aujourd’hui tous les propos et comportements lesbophobes, homophobes, biphobes et transphobes. Nous n’oublions pas que cette discrimination quotidienne est facteur de mal-être, notamment chez les jeunes qui enregistrent des taux record de tentatives de suicide, de prises de risques et de contaminations au VIH-Sida. Depuis que le débat est sur la place publique, nous donne à entendre les propos les plus infamants de la part des opposants à ce projet de loi. Ceux qui s’insurgent contre ce projet de société sont les mêmes que ceux qui s’opposaient hier au droit à l’IVG, au droit à la contraception, à la reconnaissance du divorce ou au Pacs.

C’est pourquoi nous manifesterons le 16 décembre pour l’égalité, pour le progrès social mais aussi contre toutes les discriminations, tous les discours de haine et toutes les formes d’obscurantisme.

* * *

Premiers signataires : Inter-LGBT / Coordination Lesbienne en France / SOS-Homophobie / Centre LGBT Paris-IDF / ACTHE / ID-Trans’/ AIDES / Collectif Oui oui oui / Les Enfants d’Arc-en-ciel / APGL / ADFH / Homoboulot / ALGO / Embrayage / HomoSfèRe / Mobilisnoo / Comin-G / Gare ! / Flag ! / Popingays / Les Panthères Roses / La Nef des Fiertés / Les Enfants de Cambacéres / MAG-Jeunes LGBT / Les Effronté-e-s / Osez le Féminisme / Cadac / Collectif National Droits des Femmes / Ardhis / David et Jonathan / Beit Haverim / Carrefour des Chrétiens Inclusifs / Appel pour le Christianisme Social / Fédération l’Autre Cercle / Contact Paris-IDF / Association Equal / Bi-Cause / Collectif LGBT ADFE – Français du monde / GLUP / LGBT Nord-IDF / Dures à Queer / Gouines Comme un Camion / Caélif / Melting-Pomme Caen / LGP Lyon / LGP Montpellier-LR / LGP Bordeaux / Centre LGBT Normandie / AEC Toulouse / Les Bascos – Boarritz / LGP Lille / LGP Marseille / Coordination InterPride France / SOS-Racisme / LMDE / UFAL / CNAFAL / FIDL / UNL / UNEF / FSU / Union syndicale Solidaires / EELV / Jeunes Ecologistes / Jeunes Radicaux de Gauche / Centr’égaux / GayLib / La Diagonale / Jeunes Socialistes / HES / Collectif Fier-e-s et Révolutionnaires / Front de Gauche (PCF, Parti de Gauche, Gauche unitaire, Fase, Convergences et alternative, République et Socialisme, Gauche anticapitaliste) / NPA

Non-signataires mais soutenant et appelant à la manifestation : FSGL / ASMF / Les Oublié-e-s de la Mémoire / Syndicat de la Magistrature / LDH / UNSA / SE-UNSA / UNSA-Education / CGT / Parti Socialiste / PRG

* * *

Manifestation pour l’égalité : le 16 décembre à Paris – Départ place de la Bastille, 14h

Plus d’informations sur : www.agissonspourlegalite.fr

Livre : “Mariage gay” – La croix et la bannière

Mariage gay - La croix et la bannière

"Mariage gay" - La croix et la bannière

Yves Delahaie, militant proche de CENTR’EGAUX vient de sortir son premier livre, un essai intitulé “Mariage gay – La Croix et la bannière”.

Cet ouvrage a la volonté de désamorcer les faux débats imposés par les opposants au projet de loi voulant accorder aux homosexuels le droit au mariage et à l’homoparentalité, comme le risque de polygamie que se plaît à agiter Alain Escada (responsable de l’association intégriste catholique Civitas) en expliquant que si l’on remet en cause une des deux conditions du mariage, rien n’empêche d’en faire autant avec la seconde, comme celle sur la différence entre le droit à l’enfant et les droits de l’enfant, ou encore la fameuse étude du Texas sur l’homoparentalité qui serait LA réponse scientifique qui donnerait raison au clan des opposants…

Il n’est nulle question de nier qu’il puisse y avoir un débat de société autour de ce projet de loi. Ce n’est pas parce que la proposition était dans le programme de François Hollande et dans ceux des députés issus de la majorité qui a été élue à l’Assemblée Nationale qu’une telle modification n’invite pas à en parler. La légitimité du vote n’est pas contestée mais elle ne suffit pas à faire l’économie d’un véritable travail de pédagogie. Car tout passage en force sur un tel sujet de société n’aboutirait qu’à une incompréhension des Français. Un tel sujet nécessite que l’on prenne le temps de mettre à plat les vraies questions.

Cet essai décrypte donc la rhétorique, l’argumentation et la dialectique du discours des intégristes, qui loin de sombrer dans le folklorique, a en vérité, complètement contaminé le discours des opposants au projet et par là même gangrené un débat qui était pourtant compréhensible et nécessaire.

Vous pouvez retrouver cet ouvrage aux éditions Golias:
http://golias-editions.fr