E2B en route vers les Gay Games!

Le blog de l'équipe Entre 2 Basket

La persoview de Fabian à J-51

Les persoviews : les vraies-fausses interviews de Cindy et Bobby.

On est à 51 jours des Gay Games, Cindy et Bobby de retour à Bangalore après un week-end olé, olé à Bangkok, ont eu la chance de rencontrer Fabian, le renard rusé d’Entre2Basket.

Fabian

« Les rencontres avec les anglais ont toujours été très passionnelles»

Bobby : Pourquoi as-tu choisi le basket ?
Fabian : Ce n’est pas moi qui aie choisi le basket, c’est le basket qui m’a choisi.

Cindy : Pourquoi le basket à Entre 2 Basket?
Fabian : Au départ il n’était pas prévu que je quitte l’Argentine, c’était au delà de leurs moyens. Ils m’ont rappelé avec un contrat longue durée et c’est comme ça que j’ai dit oui. J’espérais que cela soit un tremplin pour ma carrière internationale.

Bobby : Que représentent pour toi les Gay Games ?
Fabian : C’est un peu le mercato du foot pour moi. L’opportunité de discuter avec les managers des autres équipes d’un contrat au sein de leurs clubs dans les années à venir.

Bobby : Et comment les prépares tu ?
Fabian : Comme un professionnel : préparation psychologique et physique, mon jeu étant assez solide je travaille beaucoup sur le mental. Je me repasse la trilogie de Spiderman, Superman, India Jones et bien sûr les exploits de Zorro.

Bobby : On dit d’Entre2Basket que l’équipe a tendance à se désunir dès qu’elle se met à être menée au score ?
Fabian : Oui c’est vrai. Tout le monde n’a pas ma préparation mentale. C’est là que j’interviens pour marquer et sauver la situation avec une rafale de tirs à trois points pour remonter le score et le moral de mon équipe.

Bobby : Il paraît qu’E2B redoute en général l’affrontement contre les équipes anglaises lors des rencontres internationales ?
Fabian : Oui, les rencontres avec les anglais ont toujours été très intenses. C’est un peu comme un tango où se mêle amour du jeu et haine des adversaires.

Cindy (rêveuse): Moi aussi je me rappelle d’un tango torride avec Bobby.
Fabian : Oui je reconnais moi aussi que parfois les rencontres passionnelles avec les anglais sur le terrain peuvent conduire à plus après le match.

Cindy : Vous voulez dire comme une relation charnelle ?
Fabian : Je ne souhaite pas faire de commentaire sur le sujet

Cindy (d’un air entendu) : Je m’en doutais

Cindy : Ta devise ?
Fabian (dubitatif…)

Cindy et Bobby : Nous on pense avoir une idée pour toi (en chœur, ils entament sur l’air de Zorro) :
Un cavalier, qui surgit hors de la nuit
Court vers l’aventure au galop
Son nom, il le signe à la pointe de l’épée
D’un F qui veut dire Fabian

Fabian, Fabian
Renard rusé qui fait sa loi
Fabian, Fabian,
Vainqueur, tu l’es à chaque fois
Fouic, Fouic, Fouic

Fabian, Fabian, Fabian, Fabian,…

Son homme idéal

Homme idéal

Cindy et BobbyCindy et Bobby ont décidé de réaliser une série d’interviews de joueurs d’E2B se rendant aux Gay Games. En tant que professionnels de la profession de journalistes, ils attachent beaucoup plus d’importance à leurs questions qu’aux réponses. Afin d’économiser les forces de nos sportifs, Bobby et Cindy d’un commun accord, ont décidé de rédiger toutes les réponses sans consulter les joueurs.

A propos de Bobby et Cindy
Riche héritière de la chaine d’hôtel Seven, Cindy et son troisième mari Bobby, se targuent depuis peu d’être grands reporters pour voyager un max et frimer dans les dîners en ville. Ils ont été très honorés d’être retenus récemment pour réaliser les « persoviews » du blog TETU-E2B.
Leurs blogs perso :
http://cindyseven.blogspot.com
http://bobbyseven.blogspot.com

La persoview de Julien à J-56

Les persoviews : les vraies-fausses interviews de Cindy et Bobby.

On est à 56 jours des Gay Games. Suite à une annulation d’une interview avec Mustapha C., Cindy et Bobby ont eu la chance de rencontrer Julien, l’étoile montante d’E2B.

Julien« Je ne voudrais pas me retrouver à jouer avec une sous marque»

Bobby : Pourquoi as-tu choisi le basket ?
Julien : C’est un sport où il y a de la stratégie. On n’est pas trop nombreux sur le terrain c’est facile d’avoir sa place. On a tous l’occasion de briller en marquant un panier.

Cindy : Pourquoi le basket dans un club gay ?
Julien (avec un grand sourire embarrassé) : Ah, mais je ne savais pas que Entre2Basket était un club gay. Je me doutais bien un peu de quelque chose mais maintenant que vous me le dites, effectivement, je commence à comprendre.

Bobby : Que représentent pour toi les Gay Games ?
Julien : Euh, c’est quoi les Gay Games ?

Bobby : C’est une grande rencontre internationale sportive gay organisée tous les 4 ans dans différentes villes. Cette année c’est à Cologne.
Julien : Je ne savais pas qu’on allait jouer un tournoi international contre des équipes gay. Ah mais il n’y a vraiment que des équipes gays qui vont jouer l’une contre l’autre? J’y crois pas. Mais tant mieux ça risque d’être une super bonne ambiance.
Mais vous pouvez me redonnez les dates. Je me demande si j’ai pas un baptême ou un mariage à ce moment là. Parce que vous savez je connais beaucoup de monde…

Bobby : Oui bon ok, mais revenons à l’interview. Les Gay Games sont du 30 juillet ou 8 août. Et comment vas-tu les préparer ?
Julien : Ouf, ça colle dans mon agenda, vous avez de la chance. D’abord je vais lire toutes les persoviews sur le blog E2B de TETU pour me mettre dans l’ambiance. Puis j’espère recevoir le kit de l’athlète avec toutes les instructions. J’imagine que mon club doit avoir de nombreux sponsors. Pour ma part j’aimerais avoir des chaussures Nike, un maillot Puma, un slip Calvin Klein, Evian et Perrier pour les mi-temps. Et pour le logement il y a un village olympique ?

Cindy : Je ne suis pas certaine qu’il y ait un village olympique mais on peut rêver. Ta principale angoisse avant les jeux ?
Julien : Que tout ne soit pas parfaitement organisé, que tous les sponsorships ne soient pas bouclés. C’est tout de même bizarre qu’on ne m’ait encore rien dit au club. Le fait que cela soit organisé en Allemagne me rassure tout de même un peu.

Bobby : Et comment la gères-tu ?
Julien : Je me prépare avec mon équipement perso. Je ne voudrais pas me retrouver à jouer avec une sous marque.

Bobby : Quel est ton rôle dans l’équipe ?
Julien : Une équipe a toujours besoin d’une star : jeune, dynamique, souriante, un peu comme moi. D’ailleurs il faut que j’apprenne un peu d’allemand pour toutes les interviews.

Cindy : On te compare parfois à Britney Spears. Qu’en penses-tu ?
Julien : Oui c’est vrai c’est un peu moi à part que pour ma désintoxication il faudrait plutôt que j’arrête le Nutella.

Cindy : Ta devise ?
Julien : Etre une star ça ne s’improvise pas

Julien (en aparté juste après l’interview) : Mais Têtu c’est un magazine gay alors? Non mais moi ça ne me dérange pas parce que vous savez…

Bobby et Cindy (s’excusant auprès de Julien) : Désolé tout ça est très intéressant mais on a un avion pour Bangkok qui nous attend.

Son mec idéal

Son mec idéal

cindy et bobbyCindy et Bobby ont décidé de réaliser une série d’interviews de joueurs d’E2B se rendant aux Gay Games. En tant que professionnels de la profession de journalistes, ils attachent beaucoup plus d’importance à leurs questions qu’aux réponses. Afin d’économiser les forces de nos sportifs, Bobby et Cindy d’un commun accord, ont décidé de rédiger toutes les réponses sans consulter les joueurs.

A propos de Bobby et Cindy
Riche héritière de la chaine d’hôtel Seven, Cindy et son troisième mari Bobby, se targuent depuis peu d’être grands reporters pour voyager un max et frimer dans les dîners en ville. Ils ont été très honorés d’être retenus récemment pour réaliser les « persoviews » du blog TETU-E2B.
Leurs blogs perso :

http://cindyseven.blogspot.com

http://bobbyseven.blogspot.com

La persoview de Laurent à J-61

Les persoviews : Les vraies-fausses interviews de Cindy et Bobby.

On est à 61 jours des Gay Games. Cindy et Bobby ont profité d’une pose “whisky sour” lors d’un rayon de soleil sur leur terrasse entre deux orages de mousson pour vous livrer le portrait de Laurent, l’hôtesse de terrain de l’équipe.

Laurent

« Pas question d’arriver surentrainé pour faillir le jour de la rencontre»

Bobby : Pourquoi as-tu choisi le basket ?
Laurent : Je me posais justement la question. C’est tout de même un sport où il faut beaucoup courir, qui demande beaucoup d’engagement, où on se blesse facilement et où il faut être agressif en permanence. Si c’était à refaire je ferais plutôt du surf.

Cindy : Pourquoi le basket dans un club gay ?
Laurent : Il n’y avait pas d’équipe de surf gay (sourire). En fait, j’imaginais le basket gay beaucoup plus délicat et raffiné où le fair-play présidait à l’envie de gagner. J’ai vite déchanté. Nous vivons malheureusement dans un monde de brut. On se crêpe autant le chignon sous les paniers gays qu’hétéros.

Son homme idéal

Son homme idéal

Bobby : Comment prépares-tu les GG ?
Laurent (un peu surpris par la question) : Mon entrainement à moi c’est avant tout du repos. Il faut s’économiser. Pas question d’arriver surentrainer pour faillir le jour de la rencontre. Non merci !

Cindy : Il paraît que tu voudrais arrêter de courir ?
Laurent : Oui. C’est facile à dire mais j’ai déjà essayé plusieurs fois. Se mettre à marcher sur le terrain mais avec tous ces partenaires qui courent autour de vous, c’est quasiment impossible. Vraiment, ils ne m’aident pas.

Bobby : C’est un peu comme si tu voulais arrêter de fumer avec des fumeurs autour de toi ?
Laurent : Le parallèle est intéressant mais je ne suis pas prêt à lâcher ma pose cigarette sur le banc de touche.

Bobby : Quel est ton rôle dans l’équipe ?
Laurent : Je suis une véritable hôtesse de terre. Ce qui m’importe c’est que les gens soient bien accueillis. Je n’hésite pas à rappeler les consignes de sécurité avant le début d’un match en pointant les sorties de secours.

Cindy : Ta principale angoisse avant les jeux ?
Laurent : Je fais un cauchemar récurrent en ce moment. Mes coéquipiers se blessent à force d’entrainement pour préparer leurs Gay Games et je me retrouve à devoir jouer tous les matchs à Cologne.

Bobby : Et comment la gères-tu ?
Laurent : Très mal. Je n’arrive plus à faire mes nuits de 12 heures.

Cindy : Pourtant en étant hôtesse de terre tu ne dois pas souffrir des décalages horaires ?
Laurent : Oui mais à terre on passe tout de même de l’heure d’été à l’heure d’hiver et inversement deux fois par an. Ca perturbe aussi.

Ta devise ?
Chacun à son poste et les vis à vis seront bien contrôlés.

Cindy et Bobby ont décidé de réaliser une série d’interviews de joueurs d’E2B se rendant aux Gay Games. En tant que professionnels de la profession de journalistes, ils attachent beaucoup plus d’importance à leurs questions qu’aux réponses. Afin d’économiser les forces de nos sportifs, Bobby et Cindy d’un commun accord, ont décidé de rédiger toutes les réponses sans consulter les joueurs.

bobby&cindy

A propos de Bobby et Cindy

Riche héritière de la chaine d’hôtel Seven, Cindy et son troisième mari Bobby, se targuent depuis peu d’être grands reporters pour voyager un max et frimer dans les dîners en ville. Ils ont été très honorés d’être retenus récemment pour réaliser les « persoviews » du blog TETU-E2B.

Leurs blogs perso :

http://cindyseven.blogspot.com

http://bobbyseven.blogspot.com

La persoview de Mustapha M. à J-65

Les persoviews : les vraies-fausses interviews de Cindy et Bobby

On est à 65 jours des Gay Games et Cindy et Bobby, au lendemain de leur anniversaire surprise fêté par le personnel de leur hôtel, ont eu la chance de se retrouver un peu au calme à Bangalore en sirotant des cosmopolitans pour vous livrer le portrait de Mustapha, Chevalier au grand C.

Mustapha M.

« Malheureusement, avec les années mes coéquipiers sont souvent plus préoccupés par leurs pourcentages de réussite aux tirs en soirées que sur le terrain ».

Bobby : Pourquoi avoir choisi le basket ?
Mustapha : Parce que c’est un sport collectif. Tout seul on ne fait rien, c’est en équipe qu’on peut gagner. J’ai d’ailleurs beaucoup de mal à faire régner cet esprit d’équipe au sein d’un club bourré d’égo et d’individualisme parfois capricieux.

Cindy : Pourquoi le basket dans un club gay ?
Mustapha : Et pourquoi pas ! Vous avez quelque chose contre les clubs sportifs gay ?

Cindy : Non non pas du tout, c’est une question qu’on pose à tous les joueurs.
Mustapha : Je préfère ça parce que la discrimination ça m’horripile. Tout n’est pas encore gagné pour la cause gay en France. Il faut encore se battre et m’inscrire à E2B est pour moi un acte militant.

Cindy : Que représentent les Gay Games pour toi ?
Mustapha : Il y a Gay Games et Gay Games. Moi j’ai beaucoup aimé les Gay Games à Amsterdam et des Gay Games en Allemagne me paraissent prometteurs.

Son mec idéal

Bobby : Que veux-tu dire par là ? Le niveau de jeu sera plus élevé ?
Mustapha : Le basket ? non. En revanche vu mon type d’homme idéal, j’ai quand même de fortes chances d’en rencontrer un à Cologne.

Bobby : Comment prépares-tu Cologne ?
J’essaye, moi, de venir aux entrainements régulièrement pour bâtir un semblant de tactique de jeu. Mais j’avoue me sentir parfois un peu seul. Ca fait pourtant 15 ans que je joue avec les mêmes partenaires. Malheureusement, avec les années, mes coéquipiers sont souvent plus préoccupés par leurs pourcentages de réussite aux tirs en soirées que sur le terrain.

Cindy : (s’étouffant avec son deuxième cosmo) : Ah bon tu joues avec les mêmes partenaires depuis 15 ans ?
Mustapha (en aparté vers Bobby, pendant que Cindy essuie son nouveau sari tâché de cosmo) : Elle m’agace un peu celle la avec ses questions sur ma vie privée.

Bobby : Quel est ton rôle dans l’équipe ?
Mustapha : J’ai un peu une âme de maman. J’aime quand mon équipe joue bien et je les encourage dans ce sens. Mais ils ne comprennent pas toujours quand je râle alors que c’est pour leur bien.

Cindy : Il paraît parfois que tu fais un peu des blocages ?
Mustapha : Honnêtement c’est vrai que parfois la perfidie des équipes anglaises peut me décourager.

Ta devise ?
Une poigne de fer dans un gant de velours

Cindy et Bobby ont décidé de réaliser une série d’interviews de joueurs d’E2B se rendant aux Gay Games. En tant que professionnels de la profession de journalistes, ils attachent beaucoup plus d’importance à leurs questions qu’aux réponses. Afin d’économiser les forces de nos sportifs, Bobby et Cindy d’un commun accord, ont décidé de rédiger toutes les réponses sans consulter les joueurs.

Cindy et Bobby

A propos de Bobby et Cindy

Riche héritière de la chaine d’hôtel Seven, Cindy et son troisième mari Bobby, se targuent depuis peu d’être grands reporters pour voyager un max et frimer dans les dîners en ville. Ils ont été très honorés d’être retenus récemment pour réaliser les « persoviews » du blog TETU-E2B.

Leurs blogs perso :

http://cindyseven.blogspot.com

http://bobbyseven.blogspot.com

La persoview de Robert à J-71

Les persoviews : les vraies-fausses interviews de Cindy et Bobby

On est à 71 jours des Gay Games et Cindy et Bobby ont eu la chance de consacrer un peu de leur temps encore quelque part en vacances pour vous livrer la persoview de Robert, la panthère rose du basket gay français.

robert portrait

“Il va falloir comme d’habitude que je sois insaisissable, mais sur les parquets seulement”


Cindy : Pourquoi le basket dans un club gay ?
Robert : Je pensais trouver chez les basketteurs gays une grâce que n’ont pas les joueurs dans les autres clubs. J’ai vite déchanté (en levant les yeux au ciel) dès ma première arrivée dans les vestiaires, ça sentait autant la chaussette pas fraîche que dans les clubs hétéros. L’un de mes objectifs est de promouvoir l’eau de Cologne dans les vestiaires. Ca tombe bien justement avec les Gay Games (petit rire).

Bobby : Justement que représentent pour toi les Gay Games ?
Robert : Comme mon ami Alain, l’un des anciens que vous déjà persoviewé,  j’aime être ambassadeur de l’élégance française à l’étranger, mais je dirais de manière plus raffinée. Je suis tout de même plus jeune et surtout moins velu.

Cindy : Comment prépares-tu tes Gay Games ?
Robert : Des valises bien distinctes. Un petit sac de sport et puis des grandes malles pour me laisser toutes les options possibles pour mes tenues extra sportives. J’ai la chance que mes premiers jeux se déroulent en Europe et soient accessibles en train. Alain m’a raconté l’angoisse que ce fut pour lui de se limiter à 20kg de bagages lorsqu’il est allé aux Gay Games de Sydney en 2002. J’étais pour ma part bien bien trop jeune pour y participer (grand sourire).

Cindy : Je suis bien en phase avec toi Robert, je connais bien ces problèmes d’éxcédents de bagages, mais quelle est ta principale angoisse alors ?
Robert : La météo. Je n’envisage même pas de prendre des tenues chaudes. Si il fait froid ou si il pleut je n’aurais rien à me mettre.

Bobby : Oui, mais pour le basket, une angoisse particulière ?
Robert : Un vilain bleu ou une éraflure sur l’épaule dès le premier jour m’enlèverait toutes les options débardeurs. Il va falloir comme d’habitude que je sois insaisissable, mais sur les parquets seulement (petit rire).

Bobby : Et quel est ton rôle dans l’équipe ?
Robert : On me dit souvent que mon côté félin est plutôt un avantage sur les rebonds défensifs et c’est vrai que j’arrive souvent à renverser la vapeur.

Cindy (avec un regard complice) : On te surnomme la Naomie Campbell des parquets, qu’en penses-tu ?
Robert : Vous voulez dire Naomie en début de carrière. Tant qu’à faire je préfère être comparé à Grace Jones, tellement plus racée. C’est tout moi. Mon problème c’est qu’on me refuse les talons sur les terrains de basket alors que ça me fait de si jolies jambes.

Ta devise
L’élégance n’est pas un luxe

Son mec idéal

Son mec idéal

Chaque semaine Cindy et Bobby ont décidé, afin de mieux comprendre les sportifs qui se préparent aux Gay Games, de réaliser une série d’interviews à partir d’un panel représentatif de joueurs du club Entre2Basket Paris.

Cindy et Bobby

En tant que professionnels de la profession de journalistes, ils attachent beaucoup plus d’importance à leurs questions qu’aux réponses. Afin d’économiser les forces de nos sportifs, Bobby et Cindy d’un commun accord, ont décidé de rédiger toutes les questions et toutes les réponses sans consulter les joueurs.

A propos de Bobby et Cindy. Riche héritière de la chaine d’hôtel Seven, Cindy et son troisième mari Bobby, se targuent depuis peu d’être grands reporters pour voyager un max et frimer dans les diners en ville. Ils ont été très honorés d’être retenus récemment pour réaliser les « persoviews » du blog TETU-E2B.
Leurs blogs perso :
Http://cindyseven.blogspot.com
http://bobbyseven.blogspot.com

Le droit de réponse de David à J-74

Droit de réponse de David suite à l’article « La persoview de David à J-75 »

“J’ai lu avec étonnement votre dernière persoview à mon sujet. Je m’attendais à une interview plus complaisante à mon égard étant donné les relations privilégiées que nous entretenons depuis plusieurs années. Votre article semble insinué que j’ai pu contester certaines décisions d’arbitrage lors de ma carrière. Cela est évident. Mais nous avions convenu avec Cindy qu’il n’était pas la peine d’en faire état dans ma persoview”.

David et Cindy

La réponse de Cindy

“Mon cher David,

Malgré les nombreuses marques d’affections que vous me portez lors de cocktails en ville, mon intégrité de jeune journaliste dans le blog de TETU – E2B m’oblige à dévoiler toutes les facettes des joueurs d’Entre2Basket.
Je garde néanmoins un très bon et chaud souvenir de vos tentatives de courtisanerie à mon égard sous le regard cependant offusqué de mes amies”.


La persoview de David à J-75

On est à 75 jours des Gay Games et Cindy et Bobby ont eu la chance de libérer un peu de leur temps entre une audition pour la Saison 7 de Lost et le sauvetage des tortues de mer sur l’île hawaiienne de Kaua’i pour vous livrer le portrait de David, attaquant dans l’âme.

David

« Il est hors de question que je m’aplatisse comme une serpillère »

Bobby : Pourquoi avoir choisi le basket ?
David : Depuis que je suis tout petit je regarde les matchs de la NBA. Magic Johnson ou Michael Jordan sont mes idoles.

Cindy : Que représentent les Gay Games pour toi ?
David : Je ne suis pas tellement intéressé par les tournois européens mais les Gay Games sont l’occasion de jouer contre les vraies équipes de basket, les équipes américaines. Me frotter aux grands joueurs noirs américains ne me fait pas peur, bien au contraire.

Bobby : Comment prépares-tu les Gay Games ?
David : J’essaye au maximum de rencontrer des joueurs aux Etats-Unis lors de mes nombreux voyages. Je n’hésite pas à socialiser autant que possible avec les leaders des équipes gay américaines pour collecter des informations hors du terrain et pour découvrir leur stratégie de jeu. Il faut savoir faire don de sa personne pour la qualité du renseignement et le bien du club.

Bobby : Quel est ton rôle dans l’équipe ?
David : Je suis un attaquant. Je fonce vers le panier dès que je peux en oubliant parfois, il est vrai, qu’il y a des adversaires sur mon chemin.

Cindy : Ta principale angoisse avant les jeux ?
David (un peu agacé) : J’ai eu au cours de ma longue carrière quelques altercations mineures avec le corps arbitral. J’espère ne pas être sur leur liste noire et ne pas me faire sanctionner trop rapidement. Je n’aime pas mettre mon équipe en péril en risquant l’expulsion pour 5 fautes.

Cindy : Et comment la gères-tu ?
David : Beaucoup de travail de concentration avant les matchs et une solidarité d’équipe pendant les matchs. Mais c’est toujours pareil ! (David se lève et pousse sa chaise en arrière) dès que quelqu’un développe un jeu d’attaque, c’est la sanction qui tombe. Il est hors de question que je m’aplatisse comme une serpillère devant les arbitres. Heureusement mes coéquipiers sont toujours auprès de moi pour m’entourer quand on me compte une faute alors que le joueur adverse est déjà en train de se relever.

Cindy : Ta devise ?
David (En faisant un clin d’oeil à Cindy) : Ca passe ou ça casse.

Son mec idéal

Son mec idéal

.

.

.

.

.

.

.

Les persoviews : les vraies-fausses interviews de Cindy et Bobby

Chaque semaine Cindy et Bobby ont décidé afin de mieux comprendre les sportifs qui se préparent aux Gay Games, de réaliser une série d’interviews à partir d’un panel représentatif de joueurs du club Entre2Basket Paris.
En tant que professionnels de la profession de journalistes, ils attachent beaucoup plus d’importance à leurs questions qu’aux réponses. Afin d’économiser les forces de nos sportifs, Bobby et Cindy d’un commun accord, ont décidé de rédiger toutes les questions et toutes les réponses sans consulter les joueurs.

Cindy et Bobby

A propos de Bobby et Cindy.

Riche héritière de la chaine d’hôtel Seven, Cindy et son troisième mari Bobby, se targuent depuis peu d’être grands reporters pour voyager un max et frimer dans les dîners en ville. Ils ont été très honorés d’être retenus récemment pour réaliser les « persoviews » du blog TETU-E2B.
Leurs blogs perso :
Http://cindyseven.blogspot.com
http://bobbyseven.blogspot.com

La persoview de Marie à J-79

Les persoviews : les vraies-fausses interviews de Cindy et Bobby

On est à J-79 jours des Gay Games. Bobby et Cindy en sirotant des pinacolada sur la plage de Waikiki à Honolulu ont pu, entre deux siestes, persoviewer Marie, la combattante au grand cœur.

marie pic

« J’ai le cœur gros comme un ballon de basket »


Bobby : Pourquoi le basket ?
Marie : (essoufflée, s’excusant d’être en retard). Parce que c’est un sport où les femmes excellent en France. Les françaises sont championnes d’Europe en titre. Etre basketteuse attise toujours autant l’intérêt des filles.

Cindy : Pourquoi avoir choisi E2B ?
Marie : J’aime le mélange filles – garçons pour les entraînements, défendre mon équipe de filles contre les garçons, puis porter l’estocade à 3 points devant le regard béat de mes coéquipières. C’est mon truc.

Bobby : Que représentent pour toi les Gay Games ?
Marie : J’adore les métaux précieux et j’espère couvrir mon équipe d’or ou d’argent à Cologne.

Cindy : Te sens tu plus proche de Satine (dans Moulin Rouge) ou de Mylène, personnages que tu as interprétés lors des shows d’E2B au Tournoi International de Paris ?
Marie : Je ne suis ni désenchantée, ni garçon manquée, je suis plutôt une séductrice (éclats de rire). J’avoue que me faire porter en triomphe par des garçons, comme Satine, pour le plaisir des spectatrices me convient.

Cindy : Les filles te surnomment aussi la Casanova des parquets qu’en penses-tu ?
Marie : Oui, je sais, j’ai le cœur plus gros qu’un ballon de basket.

Bobby : Et ton rôle dans l’équipe ?
Marie : Je suis meneuse. J’avoue que j’aime stimuler mes partenaires et les emmener vers une victoire exaltante.

Cindy : Ta devise ?
Marie : Jeanne d’Arc mais pas pucelle.

Femme idéaleSa femme idéale

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Chaque semaine Cindy et Bobby ont décidé, afin de mieux comprendre les sportifs qui se préparent aux Gay Games, de réaliser une série d’interviews à partir d’un panel représentatif de joueurs du club Entre2Basket Paris.
En tant que professionnels de la profession de journalistes, ils attachent beaucoup plus d’importance à leurs questions qu’aux réponses. Afin d’économiser les forces de nos sportifs, Bobby et Cindy d’un commun accord, ont décidé de rédiger toutes les questions et toutes les réponses sans consulter les joueurs.

A propos de Bobby et Cindy.

Riche héritière de la chaine d’hôtel Seven, Cindy et son troisième mari Bobby, se targuent depuis peu d’être grands reporters pour voyager un max et frimer dans les dîners en ville. Ils ont été très honorés d’être retenus récemment pour réaliser les « persoviews » du blog TETU-E2B.
Leurs blogs perso :

http://cindyseven.blogspot.com

http://bobbyseven.blogspot.com

bobby&cindy

La persoview de Yannick à J-81

Les persoviews : les vraies-fausses interviews de Cindy et Bobby

On est à 81 jours des Gay Games. Cindy et Bobby ont eu un moment à eux dans le lounge business de l’aéroport de Tokyo-Narita en attendant leur vol pour Honolulu pour vous livrer le portrait de Yannick, le XMEN des paniers.

Yannick «Je l’avoue, je suis Gay Games Virgin»


Bobby : Pourquoi avoir choisi le basket ?
Yannick : C’est un sport où la tactique à une grande place. Art de la feinte, faire le ménage sous le panier, effectuer des petites passes dans le dos sont autant de mouvements que j’affectionne particulièrement et qui m’ont permis à accéder à mon poste de Président d’E2B.

Cindy : Pourquoi Entre2Basket ?
Yannick : Les clubs de sport gay ne sont pas si nouveaux, ils existent depuis longtemps et c’est le cas d’E2B qui va fêter ses 20 ans. Je suis un rénovateur. Sans vouloir poignarder dans le dos les directions précédentes je pense qu’il était temps de donner de nouvelles ambitions au club.

Cindy : Que représentent les Gay Games pour toi ?
Yannick (embarrassé) : Je l’avoue, je suis Gay Games Virgin. Ce doit être un premier rendez-vous où ma politique de changement porte ses fruits : plus de paniers à 3 points, plus de récupération en défense, une collectivisation du jeu en hausse et enfin des passes décisives.

Cindy : Comment prépares-tu les Gay Games ?
Yannick : Comme nous engageons plusieurs équipes pour les jeux, j’ai décidé de créer une équipe sénior pour permettre aux autres de développer un nouveau jeu plus incisif.

Bobby : Quel est ton rôle dans l’équipe ?
Yannick : Sur le terrain je suis à leur côté pour me battre, hors du terrain je représente la nouvelle image du club.

Bobby: On te compare souvent à Wolverine dans XMEN qu’en penses-tu ?
Yannick (un sourire carnassier aux lèvres) : Je ne sais pas si c’est dû à ma pilosité de jeune loup ou à mes coups de griffes d’adamantium mais dans les deux cas la comparaison est flatteuse.

Cindy : Mais alors les XMEN ce ne sont pas des acteurs pornos ?

Bobby : Non Cindy, mais merci pour cette intervention que nos lecteurs apprécieront. Dis-nous, Yannick, quelle est ta principale angoisse avant les jeux ?
Yannick : D’abord bien sûr ne pas avoir de médailles. Ensuite, que les joueurs séniors découvrent mon stratagème et demande à réintégrer les équipes plus jeunes avant les Gay Games.

Cindy : Et comment la gères-tu ?
Yannick : Beaucoup de flatterie auprès des anciens et une connivence naturelle avec les jeunes talents du club.

Cindy : Ta devise ?
Yannick : La valeur n’attend pas le nombre des années.

Son homme idéal Son homme idéal.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Cindy et Bobby ont décidé, afin de mieux comprendre les sportifs qui se préparent aux Gay Games, de réaliser une série d’interviews à partir d’un panel représentatif de joueurs du club Entre2Basket Paris. En tant que professionnels de la profession de journalistes, ils attachent beaucoup plus d’importance à leurs questions qu’aux réponses. Afin d’économiser les forces de nos sportifs, Bobby et Cindy d’un commun accord, ont décidé de rédiger toutes les questions et toutes les réponses sans consulter les joueurs.

A propos de Bobby et Cindy :

Riche héritière de la chaine d’hôtel Seven, Cindy et son troisième mari Bobby, se targuent depuis peu d’être grands reporters pour voyager un max et frimer dans les dîners en ville. Ils ont été très honorés d’être retenus récemment pour réaliser les « persoviews » du blog TETU-E2B.

Leurs blogs perso :

Http://cindyseven.blogspot.com

http://bobbyseven.blogspot.com

bobby&cindy

La persoview de Damien à J-84

Les persoviews : les vraies fausses interviews de Cindy  et Bobby

On est à 84 jours des Gay Games et Cindy et Bobby ont eu la chance de libérer un peu de leur temps dans le jardin zen d’un des 200 temples de Kyoto pour vous livrer le portrait de Damien, joker de l‘équipe.

damien

« J’aime transpirer : je fais des marathons comme d’autres vont au sauna. »

Bobby : Pourquoi avoir choisi le basket ?
C’est un sport très complet qui demande des qualités d’athlète : résistance, adresse, puissance, anticipation, agilité. C’est tout moi.

Cindy : Pourquoi le basket dans un club gay ?
J’en ai longtemps discuté avec mon manager qui m’a conseillé un club gay pour faire une carrière fulgurante. C’est le plus court chemin pour aller à la compétition.
Janvier 1997, j’intègre E2B.
Juin 1997, je suis Champion d’Europe.

Cindy : Que représentent les Gay Games pour toi ?
C’est un grand rendez-vous sportif. C’est l’occasion pour moi de m’inscrire à de multiples compétitions : sport d’équipe, course, marathon, athlétisme.

Cindy : Comment prépares-tu les Gay Games ?
Je ne prépare pas les Gay Games, je suis toujours en préparation. J’aime transpirer : je fais des marathons comme d’autres vont au sauna.

Bobby : Quel est ton rôle dans l’équipe ?
Etant donné mon calendrier et les nombreuses compétitions dans lesquelles je suis engagé aux Gay Games, un rôle de joker me paraît idéal.

Cindy : Ta principale angoisse avant les jeux ?
L’entorse, la luxation, le claquage avant le jour J.

Cindy : Et comment la gères-tu ?
Aucune prise de risque au lit 2 mois avant la compétition : je reviens aux pratiques strictes des positions de base.

Bobby : Un mot sur Entre2Basket ?
J’aime beaucoup l’ambiance du club mais je préférerais que mes collègues trainent moins dans le Marais le dimanche après-midi et que quand je parle de triathlon ils ne pensent pas forcément que je mentionne un plan à 3.

Cindy : Ta devise ?
Tout pour le trans-pire et le meilleur

Image de son mec idéal

damien homme idéal

Chaque semaine Cindy et Bobby ont décidé afin de mieux comprendre les sportifs qui se préparent aux Gay Games, de réaliser une série d’interviews à partir d’un panel représentatif de joueurs du club Entre2Basket Paris.

En tant que professionnels de la profession de journalistes, ils attachent beaucoup plus d’importance à leurs questions qu’aux réponses. Afin d’économiser les forces de nos sportifs, Bobby et Cindy d’un commun accord, ont décidé de rédiger toutes les questions et toutes les réponses sans consulter les joueurs.

A propos de Bobby et Cindy

Riche héritière de la chaine d’hôtel Seven, Cindy et son troisième mari Bobby, se targuent depuis peu d’être grands reporters pour voyager un max et frimer dans les dîners en ville. Ils ont été très honorés d’être retenus récemment pour réaliser les « persoviews » du blog TETU-E2B.

Leurs blogs perso :

Http://cindyseven.blogspot.com

http://bobbyseven.blogspot.com

bobby&cindy