J’enchaine les rencontres sans lendemain

Cher TÊTU,

Ma vie sentimentale est compliquée, car les hommes pensent juste à coucher avec moi, sans me connaitre plus. C’est une situation qui commence à me faire souffrir. Je me demande si je suis fait que pour le plaisir. Quand je tchatte sur les sites de rencontres, le plus souvent on me demande si je suis actif ou passif avant mon prénom ou mes centres d’intérêts.

Dans ma ville, il n’y a pas de vie gay. Il y a quelques mois, j’ai tchatté avec un homme qui était tout à fait à mon goût. J’ai commencé à croire à un début d’une histoire. C’est mon côté fleur bleue. Au bout d’une semaine après, je l’ai vu sur un réseau social, parlant d’une belle rencontre qu’il avait faite. Mon coeur c’est mis à battre à tout rompre. Sauf qu’il parlait en fait de quelqu’un d’autre. Je me suis pris une gifle monumentale…

À part ça, je rencontre des hommes qui par la suite jouent les magiciens. Involontairement je dois avoir une image de «nymphomane».

Le temps passe, je commence à devenir vieux (36 ans), dans les soirées, dans les voyages ou les sorties avec des amis et amies, être le seul célibataire, ça commence à me peser et je commence à décliner les invitations à cause de cela. On dit que chaque pots a son couvercle, mais j’ai du laisser passer le mien ou il s’est juste cassé (avec un autre). Je ne sais plus quoi faire…

Ludo

29 commentaires

Oh mon dieu, j’ai 19 ans, et je suis exactement dans la même situation que toi, alors si je dois supporter ça jusque 36 ans… :(

Écrit par rodou49 le 11 mai 2012 à 13:02

Hélas les hommes (durant certains âges) pensent trop avec le pénis et peux avec leur coeurs ou leur têtes et se base trop sur un physique qui changera dans le temps.

Écrit par titidu92 le 11 mai 2012 à 13:08

Ludo,
Je comprend ton désarroi, non pas que moi l’on me désire, justement du contraire.
Depuis 5 ans, ma vie a basculé…
Je me suis retrouvé en chaise roulante suite à un SGB en revenant de vacances avec mon (ex) copain.
Après qu’il m’ait laissé tomber car il n’a pas supporté… Je n’ai jamais retrouvé mon ‘couvercle’…
Le milieu gay est d’un superficiel…
Ne pas désespérer: pas facile mais j’essaie !!!

Écrit par Bart1979 le 11 mai 2012 à 13:15

bienvenu dans ma vie !!!! lol je suis exactement dans le meme cas que toi le célibat me pése aussi beaucoup et je me pose beaucoup de question sur moi alors que je devrais me poser des questions sur les autres je me suis remis en question et aprés tout pourquoi ??? alors que moi je suis un garcon normal je veut juste une vie a deux !! c est tout simple comme tout le monde dis chaque pot a son couvercle et bien il est ou le miens lol
pourquoi tout les mecs ne pensent qu avec leur b… et pas avec leur tete !!!!
bon courage a toi et t inquiet tu vas trouvé l Amour avec un grand A

Écrit par yann le 11 mai 2012 à 13:32

Idem pour moi mais je suis entre deux, j’ai 29ans :/

Écrit par Julien le 11 mai 2012 à 13:44

je crois que nous sommes beaucoup dans cette situation.. le monde gay n’est que superficiel :/

Écrit par Re1979 le 11 mai 2012 à 14:12

Ta situation est courante dans le milieu homo masculin. J’en ai moi-même parfois souffert, j’en souffre encore quand je suis célibataire. Deux choses me viennent à l’esprit.

D’une part, la socialisation est difficile pour les homos. La plupart d’entre nous a souffert pendant l’adolescence de se sentir différent, exclu et n’a donc pas vraiment appris comment s’insérer en société – ce qui inclue évidemment les comportements pour trouver un(e) partenaire. Le milieu homo lui-même (y compris les réseaux de rencontre) est donc construit autour de cette socialisation difficile avec comme trait principal la pratique du “hérisson” : bien des homos sortent les épines et se replient au premier problème, voire deviennent agressifs. Du point de vue personnel, je suis arrivé à trouver un copain de longue durée quand j’ai su m’ouvrir au lieu de me fermer, être le plus franc possible, avoir moins peur d’avoir mal, résister à la tentation de blesser.. J’ai aussi appris à prendre mieux l’autre en considération. En gros, puisque la socialisation est difficile, il faut se forcer à être hyper sociable même avec ceux qui se sont mis en hérisson.

D’autre part, ce n’est pas forcément plus facile pour les hétéros… J’ai deux amis qui sont dans ta situation : les filles autour d’eux se les refilent quand elles veulent tirer un bon coup mais elles ne s’intéressent pas vraiment ni à l’un ni à l’autre. La règle de la séduction me semble à peu près la même chez les hétéros et les homos : il faut admettre que les hommes et les femmes ont des besoins sexuels qu’ils et elles cherchent à satisfaire et il faut embrasser beaucoup de crapauds avant de trouver le prince charmant. C’est comme ça.

Écrit par D. le 11 mai 2012 à 14:29

moi c’est pareil mais dites-moi si tout le monde se plaint d’être célibataire pourquoi on le reste tous ? il doit y avoir beaucoup de mecs qui ont du mal à s’assumer

Écrit par samsam le 11 mai 2012 à 14:51

Et bien finalement, beaucoup de réponses de mecs dans le même cas. Pour moi c’est la même! Alors comment faire pour que l’on se retrouve tous????

Écrit par Greggo le 11 mai 2012 à 15:08

salut
je viens de lire ce que tu as répondu à ludo sur têtu et je voulais te dire que je suis désolé pour ce qui t es arrivé comme tu dis déséspéré je me doute mais la vie vaut le coup d’etre vécu avec les bons et les mauvais moments !!
je peut te poser une question que veut dire SGB ????
courage a toi

Écrit par yann le 11 mai 2012 à 15:15

C’est marrant, quand je lis ça, je me dis que c’est l’hôpital qui se fou de la charité. Tous ces contacts sans lendemain, c’est toi qui les choisis. Tu dois faire ton marché sur le site et te dire : lui oui, lui non … Et malheureusement, t’es choix physiques te font toujours tomber sur les mauvais. Un conseil : change de critères, arrête de oui Fès qu’on te propose du sexe. Tu peux aussi refuser !!

Écrit par krustyz le 11 mai 2012 à 15:26

Courage tu n’es pas seul ^_^

Écrit par rafaxel le 11 mai 2012 à 16:29

Oui bien sûr.
SGB : Syndrome de Guillain-Barré
http://www.guillainbarre.be/

Écrit par Bart1979 le 11 mai 2012 à 17:10

Le problème dans notre milieu c’est que lorsque l’on est jeune on se dit que l’on a du temps devant soi pour “tomber” amoureux véritablement, que l’on ne doit pas se précipiter, que les nuits sont plus belles que les jours, que l’on peut faire la fête tous les soirs, mais le lendemain on est toujours tout seul et le temps passe, alors c’est vrai on papillonne de mecs en mecs, se faisant parfois une réputation pas très jolie jolie, mec facile, qui s’allonge dès qu’on lui sourit, et évidement les gens “bien” dans leur tête eux se casent, forment des couples , et je peux vous le dire qui dure dans le temps en plus. Un autre critère qu’il faut absolument revoir, c’est celui du canon de la beauté, j’en ai connu, beaux, mais sans rien dans la tête, une vraie potiche, mais belle, par contre rien à attendre et surtout pas la fidélité entre autre. Je pense que les sites de rencontres ne jouent pas un bon rôle, finalement à l’autre bout de l’ordinateur on vous dis bien ce que l’on veut vous dire, ou ce qu’il vous plaira de lire. N’attendez pas, tout passe, tout lasse, même les gens amoureux de vous et à qui vous n’avez jamais prêté attention, et ensuite c’est la solitude des sentiments, et de l’être !

Écrit par Lilou42 le 11 mai 2012 à 18:02

Euh…J’ai 15ans mais se que vous dites fait très peur…
J’ai pas envie de finir tout seul , mais tout se que vous dites c que j’ai 80% de chance d’être célib’ a 40 ans .
D’accord le milieu Gay est très superficiel mais je pense qu’il n’y a pas que sa…

Écrit par Kik^^ le 12 mai 2012 à 10:03

Lilou42 : Qu’est-ce que c’est que cette position moralisatrice et ce sectarisme. Être en couple n’a rien à voir avec le fait d’être “bien” dans sa tête. Il y a des tas de couples (hétéros ET homos) qui marchent mal car ils sont fondés sur les problèmes psychologiques des deux membres (besoin maladif d’affection et de sécurité, incapacité d’être indépendant entre autres). Je connais aussi des gens très équilibrés qui font le choix de ne pas être en couple à un moment de leur vie ou pour toute leur vie !

Deuxièmement, avoir de nombreux partenaires sexuels ne veut pas dire être un garçon facile qui s’allonge dès qu’on lui sourit. J’ai couché avec plusieurs milliers de mecs mais j’en ai refusé bien plus !

Troisièmement, avoir de nombreux partenaires ne signifie pas être incapable d’être en couple. J’ai eu un copain pendant dix ans (on serait encore ensemble si on pouvait vivre dans le même pays) et je ne l’ai jamais trompé dans cette période. Lui ne m’a pas trompé non plus, a priori. Ça ne m’a pas empêché de multiplier les aventures avant et après ! Passer une nuit avec un homme pour le plaisir des corps et parce qu’il y a une attraction physique c’est très bien. Ce n’est pas la même chose que de faire l’amour à son homme pendant dix ans, c’est tout.

Enfin, il faut arrêter de croire que les gens sont cons parce qu’il sont beaux. Je me suis fait traiter de potiche creuse par des tas de mecs (souvent moches) auxquels j’ai dit non – a priori c’est moi qui a un doctorat en physique, pas eux. Il y a aussi des tas de gens hideux et superficiels.

Il faut arrêter les généralisations simplement parce qu’elles servent ta cause.

PS. Je sais que ce n’est pas un billet modeste mais je pouvais difficilement faire autrement, hélas.
PPS. Lilou42, si tu connais des gens qui sont longtemps amoureux de personnes qui ne leur prêtent pas attention, il faut qu’ils consultent ! ça traduit un trouble psychologique assez lourd.

Écrit par D. le 12 mai 2012 à 16:00

Je me sens également dans le même cas les rencontres sans le lendemain sur le net, les saunas et quand, je vois les mecs à 45 ans qui traîne dans ses endroits. Je me dis j’espère que à cette âge je n’y serais plus et que j’aurais trouvé quelq’un. Je pense que si on est célibataire c’est que l’ on doit avoir une part de responsabilité. Pour ma part je me suis pas forcément intéressé aux mecs avec qui j’ai couché, j’ai pas toujours rappelé non plus. Et puis quand je tombe sur un mec bien, j’ai plus tendance à fuire car la peur d’avoir mal une nouvelle fois à causse des sentiments refait surface. A bientôt 28 ans je suis bien décidé pour que ça change.

Écrit par ennedi le 13 mai 2012 à 15:15

Bonsoir,
19Ans a peine de mon côté et je vis absolument la même chose… J’ai pu lire aussi les commentaires, le monde gay est maintenant égotisé sur le mot ‘beauté’ extérieur comme vous l’avez deviné. Je le sais, j’en ai parfois fais les frais, d’autre fois non mais tous dans le même contexte à chaque fois: le coup d’un soir… (Même si vous connaissez la personne un bon mois….) Après chaque déception, j’ai pu relativiser, et prendre un moment a faire le point sur moi-même: rien à changer juste le mode d’organisation à trier les contacts! Même si vous avez perdu le gout de la recherche, laissez toujours les gens pouvoir vous parler, cela peut apporter une véritable amitié, un support et un jour beaucoup plus! (Apprenez aussi à vous assumer complètement et à savoir ce que vous souhaitez vraiment, moi je voulais de l’amour pour ne plus me réveiller seul car j’en avais un manque, mais ça ne se résume pas qu’à cela.)

Écrit par Djovan le 13 mai 2012 à 23:59

en attendant je vois ici beaucoup dire , ” je suis tout seul , j’arrive pas a trouver un mec etc…” Mais au fond de vous, rechercher vous reellement un mec, non p

Écrit par korial le 14 mai 2012 à 11:07

lol toujours la meme rengaine

Écrit par korial le 14 mai 2012 à 11:57

en attendant je vois ici beaucoup dire , ” je suis tout seul , j’arrive pas a trouver un mec etc…” Mais au fond de vous, rechercher vous reellement un mec, non pas un mec, pas un plan mais un compagnon? Quelqu’un avec qui faire sa vie. Sachant qu’une vie de couple n’a rien à voir avec une vie de célibataire??? Ou dans le couple c’est du 50/50, accepter les qualités mais aussi les défauts de l’autre? Je rigole doucement de voir qu’on puisse chercher un compagnon dans des sites de rencontre et de plan cul..;; La superficialité du milieu homo vient principalement du fait que les homos pensent d’abord à … eux!! On pense à son cul, à sa queue puis arrive l’age ou… bha zut alors je suis tout seul mais pk??? Quand c’est pas l’immaturité des mecs qui ne supportent pas les difficultés et qui se barrent justement à la moindre difficulté… Difficile de passé d’une vie de célibataire au moi je moi je, à une vie de couple et au nous!!! Mais c’est plus facile de dire à 40 piges bou je suis tout seul mis pk que de se dire ha mais pendant 25 ans qu’est ce que j’ai fait et surtout pas fais pour avoir un compagnon?.( bou j’ai ma carrière ma carrière, mes plans cul mes plants cul) Haaa ta belle réussite!!! HAAA tes beaux plans cul… Mais le soir tu es seul comme un con… Et la vie avance…
Avoir un compagnon, cela se mérite et d’autant plus aujourd’hui dans la société kleenex ou je te jette des que y a une difficulté… Et il faut savoir parfois s’effacer pour autrui au lieu de regarder toujours son nombril!!!!

Écrit par korial le 14 mai 2012 à 11:59

On rêve toujours de ce qu’on n’a pas. Les couples qui se fightent ou ont des pbs, j’en connais tellement que c’est plutôt la règle. Si vous vous sentez seuls, commencez par avoir des amis…

Écrit par Cédrix le 14 mai 2012 à 17:55

Les précédents commentaires semblent venir de gens qui cherchent quelqu’un pour la vie. Pourquoi ne pas vous rencontrer par le biais de la messagerie de Tetu ? Vous vous êtes en quelque sorte présélectionnés.
Dans ces conditions, vous avez plus de chance qu’autrement, non ? En tout cas, je l’espère.

Écrit par Noblejoué le 14 mai 2012 à 18:11

Pour vivre une vrai vie de couple, il y a une chose que peu pense: la conciliation!
Car dans les faits, si on veut vivre sa vie et faire la fête tout le temps, bah resté célibataire.
Pour le reste, il y a aussi de nombreux homosexuel hors “milieu”
Par contre n’oublié pas, que les sites, c’est plus une liste de chair fraiche qu’autre chose, je le craint. Donc penser aussi à faire le tri

Écrit par efde71 le 17 mai 2012 à 21:59

Et sinon il y a des mecs célib et qui le vivent bien ? Entre nous, ça a aussi ses avantages ;)

Écrit par Max la menace le 18 mai 2012 à 9:21

Tout le monde il est méchant. L’amité n’existe pas. L’amour est une illusion. Les homosexuels sont superficiels… Au risque de choquer certains, nous nageons dans les poncifs d’un siècle qui aime noircir toute sles choses et nous bombarde, par écrans interposés, de toutes les horreurs de ce monde. Non, le monde n’est pas peuplé que d’hommes et de femmes égoistes. Il ya des milliers voire des millions de gens tendres, touchants, altruistes. Il suffit d’ouvrir les yeux, de se plonger avec hargne et passion dans l’humanité sans croire encore et toujours que les comptabilités du donner et du recevoir doivent s’équilibrer au millimètre près. Et puis il n’y aucune obligation de rencontrer (amusant cette phobie de la recherche qui une fois commencée ne s’arrête jamais pour certains), d’être en couple voire même d’être heureux à tout prix (ou de réciter le bonheur). Te souhaite bonne chance pour la suite de ta vie. 36 ans n’est tout de même pas l’âge de la retraite amoureuse, amicale et sexuelle.

Écrit par Francesco le 22 mai 2012 à 13:16

En mm temps c’est pas sur les sites gay ou le millieu qu’on risque de trouvé le big love ou chose rare (comme pour moi :) ) mais bon que se soit dans l’un comme dans l’autre les mecs qui fréquente ces endroit la ont tous une bite a la place du cerveaux, puis pour finir mm si ça fait longtemps que vous etes seul le truc c’est qu’il ne faut pas s’emflamer et dites vous que la roue tourne donc souriez les gars

Écrit par anubis3182 le 15 juin 2012 à 15:47

J’ai 41 ans et je sais que je finirai seul. En effet, je suis un marginal dans la société gay. Pourquoi ? : Je ne pratique pas la sodomie. Je déteste çà. Je ne suis ni actif, ni passif. Je suis célibataire depuis plus de 4 ans. Mon ex m’a quitté à cause de ce problème sexuel. Je n’ose même plus faire de rencontres car régulièrement, les mecs me disent que je ne suis pas normal. On me dit mignon & ne faisant pas mon âge mais j’ai l’impression d’être un pestiféré, une exception dans le monde gay. Tout ceci m’a fait plonger dans une sévère dépression nerveuse. En 4 ans, j”ai consulté 3 psys, enchaîné les psychothérapies, les antidépresseurs, les séjours en hp. Je ne vois pas de solution à mon problème…

Écrit par Lionel le 18 juin 2012 à 15:36

Coucou Lionel. Ton message m’a bien plu. Je n’ai pas d’aversion pour la sodomie, mais pour moi elle n’est pas essentielle dans une relation sexuelle. Je te comprends… Bon courage.

Écrit par ncbzh33 le 31 juillet 2012 à 23:01

Réagissez