Je ne sors qu’avec des tombeurs

Cher TÊTU,

Il y a des moments où je me demande s’il n’y a pas quelque chose qui cloche chez moi, et pour cause: mes relations sentimentales ne vont jamais au-delà de trois mois. Au début, je pensais que cela venait de moi (on me dit trop carré, trop sérieux, trop sévère, trop porté sur des principes), alors j’ai pris sur moi en faisant des concessions. Mais là aussi, rien n’y fait, c’est le statu quo! J’ai donc regardé du côté de mes ex et je me suis rendu compte d’une chose, c’est qu’ils avaient tous plusieurs points communs:

1. ils étaient tous mythomanes
2. ils étaient de nature grégaire (les bars, les fêtes, les lieux bondés)
3. ils ne s’investissaient pas dans notre relation (on ne se voyait jamais chez-eux mais toujours chez moi)
4. ils voyaient d’autres mecs en dehors de moi et me le cachaient

Aujourd’hui, je me suis rendu à l’évidence: les relations sérieuses, c’est pas fait pour moi. J’ai tant investi, sans rien recevoir en retour que j’ai plus confiance en aucun mec en ce monde. Alors avis à ceux qui se reconnaissent dans cette description: vous êtes jeunes et beaux, c’est vrai! Vous profitez de la vie pendant qu’il est encore temps, je vous le concède! Vous accumulez des conquêtes sans le moindre état d’âme de ce qu’elles peuvent ressentir. Félicitation, vous êtes un tombeur! Mais, arrêtez-vous un instant, projetez-vous dans le futur, dans 10 ans, dans 20 ans, quand le temps aura eu raison de vous. Qu’adviendra-t-il de vous? Que ferez-vous?

Vous-vous remmémorerez le temps présent, songerez au temps où vous plaisiez, vous rappelerez alors de tous ces mecs qui vous ont vraiment aimés, mais que vous aviez laissés sur le carreau sans vous retournez… Et quand ce jour viendra, vous regretterez de n’avoir jamais songé à bâtir une relation solide avec qui que ce soit!

Marcellin

Je fantasme sur les hétéros

Cher TÊTU,

Les hétéros me font rêver! Je craque pour le look « jean, basket, tee-shirt », les gars froids qui vous font du rentre dedans à la moindre embrouille mais qui en réalité sont encore plus beaux quand ils s’énervent… On a tous au moins une fois fantasmé dessus! J’ai beau courir après eux, baver en les voyant dans la rue, je sais que la plupart sont inaccessibles. Mais qu’est-ce qu’ils sont beaux! Et encore plus aujourd’hui, depuis que prendre soin de soi n’est plus réservé qu’aux homos. Peut-être est-ce ce côté intouchable qui m’attire, ou leur virilité beaucoup plus affirmée, leur côté fier et macho… En tout cas ce dont je suis sûr c’est que je tomberais facilement «in love» d’un hétéro!

Cependant il n’est jamais facile, même si nos yeux le dévorent, de franchir le pas et d’oser séduire un hétéro. C’est vrai ! On est sûr de rien ! On ne sait jamais quelle sera sa réaction ! Il peut bien sûr être l’homme parfait et te dire qu’il est au moins bi, ou te dire avec toute la gentillesse du monde (ce qui le rend encore plus sexy) qu’il préfère les femmes, mais il ne faut pas oublier que certains peuvent devenir violents et là ça devient beaucoup moins marrant…

J’ai eu l’occasion de m’en faire plusieurs et j’avoue que l’expérience n’est pas du tout déplaisante, surtout quand c’est un coup d’un soir. Mais ça l’est moins quand les sentiments s’installent. J’ai eu quatre hétéros dans ma vie. Pour les deux premiers, ça a été l’occasion pour eux de découvrir autre chose. Ils ne l’ont pas regretté! D’ailleurs l’un d’eux m’a dit après avoir fini «j’ai aimé même si je préfère les femmes» et après m’avoir remercié il a dit «je ne t’oublierai pas, tu seras sans doute le seul mec avec qui j’ai couché et j’en garderai un très bon souvenir». Ça m’a beaucoup touché, j’ai eu l’impression d’avoir fait une bonne action! Les deux autres m’ont fait beaucoup plus souffrir. Entre «j’suis 100% hétéro» et «j’adore ce qu’on fait ensemble», j’ai eu beaucoup de mal à m’y retrouver. Après quelques mois de relation officieuse, ils m’ont tous les deux quittés pour la même raison: ils n’assumaient pas d’être avec un mec. Et même si les sentiments étaient là, ils ont préféré partir plutôt que d’affronter le regard des gens. Ce qui a été le plus dur à supporter, c’est qu’ils disaient qu’ils me quittaient parce qu’ils «m’aimaient».

Alors voilà les hétéros, c’est fantasmatique, mais à moins qu’ils ne soient sûrs de ce qu’ils veulent vraiment, je préfère continuer à les dévorer des yeux sans y toucher. Sinon, on peut toujours regarder la télé… C’est tellement sexy un footballeur!

Fred

Les garçons m’ennuient

Cher TÊTU

Les garçons m’ennuient. L’inverse est vrai aussi. C’est un constat que je fais, depuis plusieurs années déjà. Je ne prends pas de plaisir à fréquenter d’autres hommes, hétéros ou gays. D’ailleurs la plupart de mes amis sont des amies.

J’habite à Paris, j’y ai grandi donc je connais pas mal de monde, à force de sortir. Mon Facebook est rempli à 90% de gays, que je connais de près ou de loin. Aucun ne sont pour autant des amis. Un pote ou deux à la rigueur avec qui je vais boire un verre de temps à autres. Beaucoup de plans culs, beaucoup d’ex. Je plais, je ne culpabilise pas j’ai couché avec beaucoup de monde. Mais voilà difficile pour moi de créer des liens amicaux ou amoureux. Les autres garçons me plaisent peu et de surcroît, j’ai rarement d’atome crochu. Avec un autre garçon je ne sais pas me lâcher, je suis toujours sur le contrôle ou la réserve, toujours soucieux de l’image que je peux renvoyer. Cela fait plusieurs années que je suis comme ça. Lorsque je rencontre des garçons de mon âge, je ne parviens pas à me sortir de ce schéma complexe. Et quoi qu’il en soit, je ne suis pas amusant. Je suis gentil, certes, un peu trop d’ailleurs (ça veut dire cruche).

Mais les garçons m’ennuient. Leurs blagues, leurs attitudes ne me font pas rire. Ils sont soit trop cools pour moi, donc agressifs, soit trop snobs et comme il faut, soit trop… gentils, et j’ai l’impression de me retrouver face à un miroir avec un reflet que je ne souhaite pas voir.
J’ai parfois le sentiment de passer à côté de mon âge où l’on doit s’amuser, sortir, être dans le léger… vivre. Quand je regarde autour de moi, je vois des garçons de mon âge, épanouis dans leurs groupes d’amis, gays, ils rient, ils s’amusent, ils sortent au Tango ou ailleurs, ils ont des histoires de cul, des histoires d’amour entre eux… Moi j’observe tout ça avec envie mais reste extérieur, souvent je préfère aller seul au sauna… Probablement prisonnier d’un idéal de relation, la médiocrité de la réalité me rappelle vite à l’ordre. Constamment déçu, cet état d’esprit est devenu un quotidien qui dégoute à force.

Avec cette mauvaise estime de moi, je ne fais bien sûr pas de rencontre amoureuse. J’ai bien conscience que mon discours pleurnichard peut agacer, mais au moins je prends le temps de le poser par écrit. Que faire d’autre ?

Thomas


Mon copain passe son temps sur les sites de rencontres

Cher TÊTU,

Je suis avec mon copain depuis bientôt 2 ans et demi, dont 2 ans de vie commune. Cela s’est fait tôt, cependant, deux choses ont toujours entaché notre relation : mes performances au lit et ses déambulations sur les sites de rencontre.

Pour le premier cas, il s’avère que je suis éjaculateur précoce, et que je n’ai jamais réussi à améliorer le problème, à part avec des préservatifs spéciaux, mais qui coûtent très cher. De plus, alors que je n’avais aucun problème en étant passif avec mon ex, avec lui ça me fait mal. Du coup, que je sois actif ou passif ça ne va pas, alors c’est difficile, même s’il reste fidèle, encore que…

En effet, si la fidélité est là sexuellement, je ne sais pas si elle est là sentimentalement. Depuis le début de notre relation, il passe énormément de temps sur les sites de rencontre à discuter avec d’autres mecs, juste comme ça. Si ce n’était que ça je l’accepterais sans problème, mais à plusieurs reprises ça a pris de l’ampleur avec un garçon en particulier… À chaque fois il y a eu la fatidique dispute qui l’a fait revenir sur le droit chemin, mais tous les 5-6 mois, j’ai le droit au nouvel épisode. Il me dit qu’il ne se passe rien, mais n’ayant, du coup, pas trop confiance, à chaque fois je vais regarder ses historiques de MSN, et j’y découvre toujours des choses qui me font l’effet d’un coup de poignard. Il ne cesse de me dire que je le délaisse (alors que je me déchaîne en petites attentions ou en gros cadeaux)…

Je ne sais plus quoi faire,  je l’aime vraiment, j’ai envie de me marier avec lui plus tard, mais de plus en plus je crois que l’amour de va que dans un sens, alors que dans l’autre il ne reste que des bribes, malgré tout ce qu’il peut me dire, j’ai du mal à croire qu’il m’aime vraiment… En attendant il continue à parler au garçon du moment, et je n’ose pas lui dire d’arrêter, on m’a dit que la jalousie allait le faire fuir, je me dis aussi que si je l’enferme il voudra encore moins de moi… Je voudrais pouvoir le quitter, mais je n’en ai pas la force, je l’aime tellement que je ne peux pas m’infliger ça… Que faire ???

Renan

J’enchaine les rencontres sans lendemain

Cher TÊTU,

Ma vie sentimentale est compliquée, car les hommes pensent juste à coucher avec moi, sans me connaitre plus. C’est une situation qui commence à me faire souffrir. Je me demande si je suis fait que pour le plaisir. Quand je tchatte sur les sites de rencontres, le plus souvent on me demande si je suis actif ou passif avant mon prénom ou mes centres d’intérêts.

Dans ma ville, il n’y a pas de vie gay. Il y a quelques mois, j’ai tchatté avec un homme qui était tout à fait à mon goût. J’ai commencé à croire à un début d’une histoire. C’est mon côté fleur bleue. Au bout d’une semaine après, je l’ai vu sur un réseau social, parlant d’une belle rencontre qu’il avait faite. Mon coeur c’est mis à battre à tout rompre. Sauf qu’il parlait en fait de quelqu’un d’autre. Je me suis pris une gifle monumentale…

À part ça, je rencontre des hommes qui par la suite jouent les magiciens. Involontairement je dois avoir une image de «nymphomane».

Le temps passe, je commence à devenir vieux (36 ans), dans les soirées, dans les voyages ou les sorties avec des amis et amies, être le seul célibataire, ça commence à me peser et je commence à décliner les invitations à cause de cela. On dit que chaque pots a son couvercle, mais j’ai du laisser passer le mien ou il s’est juste cassé (avec un autre). Je ne sais plus quoi faire…

Ludo

Mes mecs ont toujours des problèmes d’alcool

Cher TÊTU,

Je suis en couple depuis bientôt quatre mois et j’arrive au même problème qu’à chaque relation : l’alcool.

Mon copain est disons très souvent alcoolisé et a plutôt tendance à dire qu’il ne l’est pas. Pourtant, chaque week-end, je lui fais la tête car je ne supporte pas de le voir dans cet état : il me dit des mots qu’il devrait pas me dire et je le lui reproche. Bien sûr, il m’étale ses sentiments et il exagère même parfois alors que pendant la semaine, quand on se voit, il est tout à fait normal. La seule chose qu’il trouve à répondre c’est « je suis comme ça, tu dois l’accepter ». Je sais que je dois l’accepter mais qu’il fasse un effort, ça, c’est apparemment trop demandé. En plus, et c’est peut-être un élément mineur dans une relation, mais je dois supporter son haleine «alcool + tabac froid», tue l’amour qui m’horripile, même si là encore, je prends sur moi.

Je me suis retrouvé dans cette situation dans plusieurs de mes relations antérieures et la plupart ont conduit à la séparation. Comment réagir dans ce cas? Rester moi-même et piquer des crises à chaque fois ou tout simplement l’accepter tel quel et continuer à prendre sur moi (car il n’en démordra pas)?

Olivier

Je ne supporte plus mon copain

Cher TÊTU,

Ça fait maintenant un an que je vis une relation avec mon copain. C’est ma première relation avec un garçon dans ma vie et tout cela a commencé très vite. Nous nous sommes connus via Facebook et sommes tombés amoureux de la personne qui était de l’autre coté de nos écrans respectifs. Très vite nous nous sommes rencontrés et avons commencé quelque chose ensemble. Depuis un an donc…

Le problème c’est que depuis peu, je me mets vite en colère avec lui et que je ne le supporte plus. Ses manies, ses tics, ses folies, m’exaspèrent… Et je ne sais plus si je l’aime. Lui il m’aime de plus en plus, et ne veux pas qu’on se quitte et au fond de moi, je ne veux pas non plus le quitter. Mais que faire? Si je ne le supporte plus, si j’ai tellement fait pour lui, s’il ne m’a jamais correspondu… Je suis completement perdu! Est-ce que je dois continuer cette relation et voir si je m’attache de nouveau à lui ou je le quitte car nous nous disputerons tout le temps?

Stéphane

Je n’arrive pas à me lâcher au lit avec mon copain

Cher TÊTU,

Après quelques minutes de réflexion et d’hésitation.. Je me jette à l’eau et je t’écris pour avoir des conseil. Je suis un lecteur assidu depuis que je m’accepte en tant que gay, c’est à dire depuis déjà 10 ans.

J’ai un petit soucis et je voudrais avoir ton avis, voire des conseils. Mon soucis étant que je n’arrive pas à me lâcher au lit avec mon copain quand je peux être une bête de sexe avec un parfait inconnu.

Je suis dans l’année de ma trentaine, j’ai une vie raisonnablement bonne, un travail qui me plaît et faisant pas mal de sport, physiquement je passe la douane. Je suis en couple depuis trois ans et demi et mon soucis est que je n’arrive pas à me lâcher au lit; je suis assez prude avec mon copain. Je me mets des limites que mes amis trouvent stupide: je ne le suce que rarement et on ne fait quasiment pas de pénétration (étant passif c’est un peu le désert pour moi).

Pourtant, lorsque je suis célibataire, on va dire que je prends mon rôle à coeur, je n’ai aucun soucis à coucher avec un mec que je ne connais pas, à m’éclater au lit ou dans un sauna. Pendant mes 3 ans de célibat, je me suis éclaté, j’ai rencontré pas mal de mecs, tenté différentes expériences, trio, en soirée libertine, camping naturiste…

Je n’ai pas de soucis avec mon corps, je pense que j’ai l’impression de devenir une vraie Bree qui doit être parfait sous tout rapport et que j’ai maintenant mon étiquette de mec en couple et que le fun a disparu. J’en ai souvent parlé à mon copain et je sais que ça le gêne. Je me dis que si ça continue comme ça, il me trompera forcément.

La question du trio doit-elle se poser? Je sais qu’il est archi contre, ce qui ne facilite pas la tâche.

J’aimerais avoir l’avis de tes lecteurs.

Thomas

Mon mec est aussi mon boss

Cher TÊTU,

Je voudrais avoir ton avis, sur une situation assez particulière que j’essaye de tenir depuis maintenant quelques temps.

Voilà, je m’explique, j’ai 21 ans, et je suis depuis peu directeur adjoint évènementiel de ma société (suite à une promotion). Le seul hic, c’est que le directeur de mon service n’est autre que mon mec, avec qui je suis depuis plus d’un an, et  par conséquent, il est devenu mon supérieur hiérarchique. Que faire ?

Avant cette promotion, nous étions assez tranquilles tous les deux, travaillant dans des services différents, ce qui nous permettait de vivre ensembles tout en étant employés par la même boite. Mais maintenant, la situation est assez tendue, nous vivons et travaillons ensembles, ce qui est difficile à concilier au quotidien, d’autant plus que notre staff commun commence à franchement se poser des questions sur nous deux (ils ne sont pas au courant).

Je ne sais pas quoi en penser, et pour ceux qui me proposent de demander une mutation, ce n’est pas possible dans mon cas, ma promotion récente ne me le permet pas, faute de postes équivalents dans d’autres services. Je voudrais avoir un avis franc.

Romain

J’aime deux garçons à la fois

Cher TÊTU,

Je connais Mathieu depuis un an (beau, grand séducteur, belle voiture et manageur de rayon en grande surface), et nous sommes sortis ensembles pendant un mois. Il a 28 ans et moi 20 ans. Nous sommes de très bons amis depuis notre séparation mais je suis encore amoureux de lui : nous nous sommes séparés car il souhaite rester célibataire.

Et je connais Lorenzo depuis un mois (gentil, sympa, drôle, beau gosse, craquant, et surtout bon coup au lit, en plus il est agent de sécurité-incendie, ce mec a les qualités pour éteindre une braise comme moi), nous nous sommes rencontrés de suite après s’être parlés et nous sommes sortis ensembles. Il vit chez lui et a une supposée petite copine. Je pensais ne plus lui plaire mais il ma confirmé que je suis l’amour de sa vie, mais qu’en ce moment les relations sont difficiles entre lui et sa famille, et qu’il préfère ne pas envenimer les choses. Il a 24 ans.

D’un coté Mathieu, qui veut rester célibataire  qui me voit comme une roue de secours, et de l’autre Lorenzo qui a une petite amie et me voit comme un plan cul. Que faire ? Attendre Mathieu pour qu’il décide d’être en couple avec moi ? Ou continuer a rester avec Lorenzo en espérant qu’il quitte sa copine…. ?

Mickaël