Les étudiants LGBT franciliens lancent leur campagne de Saint-Valentin

Pour la Saint-Valentin le Collectif des associations étudiantes LGBT d’Ile-de-France, Caélif, lance une nouvelle campagne d’affichage diffusée dans les établissements d’enseignements supérieurs. Trois visuels représentants des baisers – lesbiens, gays et hétéros – avec pour slogan le titre d’une chanson des Beatles:  «ALL YOU NEED IS LOVE». Le message est clair: égalité et visibilité de toutes les orientations sexuelles dans un milieu étudiant pas toujours si friendly. Contactée par TÊTU, la co-présidente du collectif Emmanuelle Campo, répond à nos questions.

caelifstvalfilles

emmanuelle-campo

Emmanuelle Campo, co-présidente du Caélif

Avant toute chose peux-tu nous dire en quelques mots ce qu’est le CAELIF?
Le CAELIF est le Collectif des Associations Etudiantes LGBT d’Ile-de-France. Nous sommes un Collectif apartisan, mixte, constitué majoritairement de bénévoles étudiants ou de jeunes diplômés LGBT ou gay-friendly. Le Collectif est avant tout un espace convivial qui a pour but d’aider les étudiants des différentes Universités, Instituts et Grandes Ecoles franciliennes à se rassembler autour de projets communs : soirées, conférences- débats sur des thèmes de société liés aux LGBT, sorties culturelles et actions militantes ponctuelles. Le CAELIF a une importante vocation militante dans la lutte contre les discriminations dans les établissements d’enseignement supérieur et la sensibilisation des jeunes qui se traduit par des campagnes d’affichage, des journées de prévention en milieu étudiant, mais aussi par l’organisation d’une Semaine des Fiertés et du seul char étudiant militant à la Marche des Fiertés de Paris.

Vous réalisez cette année une nouvelle campagne d’affichage pour la Saint-Valentin. Quel message souhaitez vous porter?
Le lancement de notre nouvelle campagne de Saint Valentin «l’amour en toute simplicité», a pour vocation de célébrer toutes les amours en ce 14 février, sans victimiser les LGBT ni les mettre en spectacle. Nous sommes proches de l’Égalité des droits, de l’Égalité des couples et de l’Égalité des situations familiales, c’est pourquoi nous avons voulu faire une campagne sobre, en se focalisant sur le principal, un message universel sur l’amour rendu célèbre par les Beatles : All you need is love. C’est aussi pourquoi il était essentiel pour nous de faire 3 visuels afin de représenter les couples lesbiens, homosexuels, bisexuels/hétérosexuels.

caelifstvalmixtePeut-on espérer voir ces affiches dans tous les établissements d’enseignement supérieur en France ?
Notre campagne d’affichage est diffusée principalement dans les campus de Paris et sa région ainsi qu’une version beta sur le web. Plusieurs associations étudiantes LGBT en Régions nous ont également contactés pour pouvoir se procurer les affiches, bien évidemment nous sommes toujours ravis de les diffuser au plus grand nombre. En tant que membre du Réald (Réseau national des associations jeunes et étudiantes de lutte contre les discriminations), nous avons bon espoir pour que nos prochaines campagnes soient diffusées plus largement en France car un partenariat national concernant une sensibilisation à toutes les discriminations est à l’étude en concertation avec le CNOUS (via ses restaurants universitaires entres autres) et le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche (MESR). Lire le reste de cet article »

«Un bouquet géant pour Christiane Taubira», réunit déjà plus de 8000€

Capture d’écran 2013-02-08 à 13.25.36Offrir des fleurs à Christiane Taubira en remerciement à son engagement pour le projet de loi sur le mariage pour tous? C’est l’idée folle qu’a eu l’éditeur Jérémy Patinier suite au discours de la ministre le 29 janvier dernier lors de l’ouverture des débats à l’Assemblée. Une collecte ouverte à tous a ainsi été lancée: chacun peut donner la somme de son choix pour contribuer au bouquet à partir de l’euro symbolique. Relayée en masse via les réseaux sociaux, l’initiative connait un véritable engouement puisqu’elle a réuni déjà près de 1800 personnes et plus de 8000€ sont à ce jour récoltés. Une somme dont l’excèdent sera reversé aux associations SOS homophobie et le Refuge. Contacté par TÊTU, Jétrémy Patinier nous explique sa démarche.

Peux-tu nous dire comment t’es venu l’idée d’offrir des fleurs à Christiane Taubira? C’est un statut tout bête sur Facebook, suite à son discours d’ouverture des débats sur le mariage pour tous à l’Assemblée… J’étais tellement touché, et je voyais les gens sur les réseaux partager la même émotion, que je me suis dit «il faut lui envoyer un bouquet de roses!». En référence au poème qu’elle cite bien sûr… Enfin des paroles réconfortantes, mais aussi très dignes, républicaines, pas de sensibleries pour répondre à l’exubérance homophobe. Je voulais faire quelque chose de symbolique, parce qu’on a bien senti que ce discours là (entre autres, mais particulièrement ce moment là) était très fort. Certaines la comparent à la Simone Veil des gays, moi je pense simplement que c’est une républicaine de gauche qui l’a enfin ouvert très grand, et de façon très belle, dans un lieu symbolique… Tout est dans le symbole ici, comme mon initiative que plein d’amis m’ont encouragé à lancer vraiment… Je voulais donc en profiter pour que les gens puissent aussi donner à SOS homophobie et au Refuge pour aider les jeunes homos et lutter contre les effets de la libération de la parole homophobe dans l’espace public des derniers mois… Elle auront besoin de fonds!

Quelle a été sa réaction face à ton initiative? T’a-t-elle remercié? Elle a cité l’initiative à l’Assemblée, le jour de son anniversaire (donc dès le lendemain du lancement, on était déjà à + de 3500€), puis a tweeté des remerciements et m’a fait passer un message par son attachée parlementaire … À chaque fois elle se disait très émue, très touchée, mais ne voulait qu’une rose «qui ferait le plus grand des bouquets», préférant que l’argent aille aux associations…

Beaucoup d’internautes se sont mobilisés pour la cause et continuent à donner de l’argent, est-ce que cela te donne envie de mener d’autres actions? Évidemment, le monde associatif LGBT manque de moyens donc on m’a demandé de créer d’autres cagnottes, mais je pense qu’il faut aussi être inventif, utiliser le web, les réseaux, la com’ pour lever d’autres fonds, pour d’autres très justes causes. Je pense à l’Ardhis, aux assos qui aident dans les hôpitaux les patients séropositifs… Moi qui n’avais pas été «engagé» activement depuis le centre LGBT de Lille il y a…. longtemps, ça me donne envie d’imaginer d’autres modes d’engagement aussi… Avec ma maison d’édition LGBT Des ailes sur un tracteur, je publierai en Avril une bande dessinée collective avec les blogueurs LGBT du projet 17 mai, l’argent aira à SOS Homophobie là aussi… Et on passera par une cagnotte pour financer l’édition en limitant ainsi les frais et les pertes… Lire le reste de cet article »