Les Soeurs de la Perpétuelle Indulgence

logoSPI200

Nouvelle semaine, nouvelle asso à l’honneur. Aujourd’hui TÊTU vous propose de découvrir les Soeurs de la Perpétuelle Indulgence. Sœur Maria Piccolatta Capuccina et Sœur Ranya Maria de la Malle à Queue ont répondu à nos questions.

modèle-fiche-SPI

MARIEPICCOLATTA&RANYAMARIAMALLEÀQUEUEPouvez-vous présenter votre association?

Les Soeurs de la Perpétuelle Indulgence (SPI) est un mouvement international, structuré en France sous forme d’association loi 1901. Les SPI sont « Monsieur-Madame tout le monde », toute personne qui partage nos valeurs d’amour, de joie, de fête, de non cul-pabilité et qui souhaite promulguer nos vœux : diffuser la joie, expier la honte, informer et prévenir quant aux IST/VIH, être charitable, œuvrer à la paix et au dialogue entre les communautés, transmettre et se souvenir! Notre engagement au Couvent de Paris est entièrement bénévole. L’intégralité de chaque don revient à nos bonnes œuvres (bourses, jouvences, soutien ponctuel à d’autres structures…).

Que fait-on aux Soeurs de la Perpétuelle Indulgence? Quels sont vos projets futurs?

En général (sauf quelques mal lunés!) on ne nous fait que du bien et dans notre humble mesure nous tentons d’en faire aussi! Les Soeurs du Couvent de Paris vont à la rencontre de leurs ouailles là où l’on nous attend (ou pas!) Sur les trottoirs de la capitale et d’ailleurs, dans les bars, les boîtes de nuit, les squares, les bosquets, les bois, les cérémonies de Pacs (en attendant les mariages en Mairie), les manifestations pour l’égalité des droits et la lutte contre les discriminations… Bref partout où nous pensons que le message de la Perpétuelle Indulgence est pertinent. Nous discutons, écoutons beaucoup, échangeons, informons, partageons sans aucun jugement. On peut tout dire à une Sœur, elle peut tout entendre. Ce qui ne signifie pas qu’elle comprenne ou accepte tout. Comme chacun et chacune elle peut s’indigner et cherche à interpeller le plus grand nombre de ses ouailles sur l’alternative à l’uniformisation des modes de vie, de pensée. Les Sœurs n’aiment pas les normes! La découverte de soi, l’écoute de soi, l’acceptation de soi dans une dynamique de solidarité avec ses semblables et le monde guident nos actions.
Pour les mois, années, décennies, et siècles à venir nous allons poursuivre la promulga-tion de nos vœux. Plus prosaïquement, les Sœurs vont organiser des séjours de jouvence pour les personnes touchées, concernées par le VIH ou qui ressentent le besoin d’une pause dans leur quotidien. Divers projets sont en cours d’élaboration: calendrier, clips vidéo, ateliers crochets et «reprise tes bas!», apparition dans des films X pour promou-voir le sexe joyeux et safe… Les SPI du Couvent de Paris sont engagées sur plusieurs fronts et selon les disponibilités et l’énergie de chacune, certains projets se réaliseront et d’autres non. Nous n’avons pas d’obligation de résultat, seulement le plaisir de faire pour et avec les autres.

Avez-vous des liens particuliers ou des actions communes avec d’autres assos?SPI20ANSCOUVENT

Bien sûr! Nous sommes une association comme une autre, ni plus ni moins. Vouloir agir seules serait présomptueux et inefficace. Aussi nous collaborons avec d’autres associa-tions qui partagent les mêmes buts que nous!

Nous avons participé à des événements avec SOS homophopie, les Oubliés de la Mé-moire, le Centre LGBT, l’Inter-LGBT, Flag!, Aquahomo, Paris Aquatique, les JSP, le Re-fuge, Crysalides, Acceptess-T, Basiliade, Rimbaud, Rainbhôpital, Aides et encore beau-coup d’autres. Au-delà d’un soutien ponctuel par notre présence lors de divers évène-ments organisés par chaque association, les SPI du Couvent de Paris ont contribué à la réalisation de plusieurs projets associatifs en reversant, depuis 2008, pas moins de 46000€ à diverses structures en France et en Afrique notamment sous forme de bourses suite à appel à projets. (Un grand merci à tous, particuliers, établissements commerciaux pour cette réussite).

Enfin, au fil des ans nous avons tissés des liens privilégiés avec des associations au-delà de l’hexagone, en Belgique, au Luxembourg, en Suisse par exemple.

Où peut-on vous trouver? Avez-vous un local ?

C’est facile, nous sommes souvent sur les trottoirs de Paris et d’ailleurs, selon les dispo-nibilités. L’agenda des sorties est en ligne sur le site et il nous arrive aussi de faire des «coups de cornettes» c’est-à-dire des déambulations «sauvages» là où le vent nous pousse et où nos talons nous portent.

Le Couvent à une adresse de domiciliation mais nous ne vivons pas physiquement en communauté.

Combien d’adhérentes comptent les Soeurs de la Perpétuelle Indulgence? En recher-chez-vous de nouveaux/nouvelles?

Nous sommes actuellement 40 personnes adhérentes. Il n’y a pas de sessions de recru-tement chez nous. Chaque personne qui souhaite nous rejoindre peut librement nous en faire la demande quand elle le souhaite. L’acte de postuler est une démarche très per-sonnelle et demande du temps, de l’énergie. Le parcours pour devenir sœur aussi et beaucoup y parviennent.

SPIGP2010-2Pourquoi ce nom ?

En anglais les Sœurs se nomment « Sisters of Perpetual Indulgence », SPI. En France, lorsque l’érection du Couvent de Paris a eu lieu, il a semblé logique de conserver ce SPI et c’est ce qui a été fait. Pourtant, avec cette traduction nous avons perdu (dans le nom pas dans les actes!) une nuance. En effet, en anglais «to indulge oneself» signifie faire du bien, donner du plaisir à quelqu’un. En France, les «indulgences» (ces sortes de timbres qui permettent d’aller au paradis) sont très évocatrices. Evidemment notre para-dis à nous est décoré par Pierre et Gilles et nous avons ajouté «des folles»!

Dans votre asso on est plutôt réunion de travail ou réunion de convivialité ?
Cela dépend des envies et des besoins. Nous nous retrouvons toutes pour le chapitre et pour l’assemblée Générale lors desquels sont abordés les actions à venir, l’avancement des projets, les orientations à prendre etc… Ce sont des moments importants de la vie de l’association car ils permettent souvent d’échanger nos points de vue sur les sujets d’actualités, les méthodes d’actions…

A quelle régularité vous réunissez-vous ?

Le chapitre se tient une fois par mois, un dimanche. L’Assemblée Générale a lieu une fois par an en général fin aôut à Paris ou plus souvent ailleurs histoire d’être 2-3 jours toutes ensemble.

Si je veux adhérer, cela me coûte combien et comment puis je faire?

L’adhésion au SPI Couvent de Paris se fait après la présentation de la postulance lors d’un chapitre et validation par le Bureau. En clair, si une personne souhaite nous re-joindre et devenir Sœur, elle demande à entrer au couvent en présentant ses motivations (demande de postulance) et si nous acceptons alors elle règle sa cotisation. Actuellement la cotisation est de 5€. Par contre, la cotisation est inversement proportionnelle à l’investissement en temps et en énergie nécessaire pour devenir Sœur.

Depuis quand l’association existe-t-elle ? Quel y est votre meilleur souvenir?

SPIParis2009-2

Les Soeurs existent depuis 1979 à San Francisco. Le Couvent de Paris a été érigé le 11 Septembre 1990 sur les marches de l’église de la Sorbonne et l’association a été déclarée le 19 février 1991 à la Préfecture de Paris.

Les souvenirs sont tellement nombreux et intenses qu’il faudrait un recueil de 21 tomes. Le passage de la postulance au noviciat puis au soeurorat, entourée de ses Sœurs mar-quent toujours chacune d’entre nous et pour toutes ce n’est qu’un début…

Quelles difficultés rencontrez-vous au quotidien?

Pas toujours simple ni facile de réussir sa bouche, coller ses faux cils et marcher avec des talons dans des rues pavées! Reste le mascara, les babouches…

Qu’avez-vous envie de dire aux lecteurs de TÊTU.com?

Les Soeurs de la Prepétuelle Indulgence, Couvent de Paris, Maison Mère des Couvents de France, vous aiment et veillent sur vous. N’oubliez pas de vous préserver et de préserver votre prochain, comme il convient de se respecter, s’aimer, s’accepter et de faire de même pour les autres. Soyez fiers de ce que vous êtes et montrez-le au monde entier.

Que vivent l’indulgence et les différences et vive la TransRépublique !

5 commentaires

Info bonus : le magnifique site web du couvent !
http://www.lessoeurs.org

Écrit par Sœur Néfertata des Contemplations le 20 avril 2012 à 12:16

[...] et pris en commun (et financés sur le budget de l’asso). Enfin, nous sommes très proches des Sœurs de la Perpétuelle Indulgence (avec qui nous avons organisé deux week-ends de ressourcement) et Madame Hervé du Tango qui, en [...]

Merci, mes chères Sœurs pour tous ces superbes moments passés avec vous et le JSPotes !!!

Écrit par Eric le 11 juin 2012 à 16:57

[...] moments les plus forts dans mon souvenir a été la Bicauserie lors de laquelle nous avons reçu les Sœurs de la Perpétuelle Indulgence. Elles nous ont présenté leur engagement, leurs expériences avec une conviction drôle, [...]

Écrit par Têtu blogs - Du côté de nos assos - Bi’Cause le 15 juin 2012 à 17:25

[...] BraiseZ n’a qu’un an, c’est donc une structure très jeune! Pour l’instant, les Soeurs de la Perpétuelle Indulgence nous ont à la bonne – et c’est largement réciproque! – et nous avons [...]

Écrit par Têtu blogs - Du côté de nos assos - & BraiseZ le 29 juin 2012 à 11:40

Réagissez